ciel couvert
DE | FR
International
France

Deux avalanches en Haute-Savoie font deux morts

Deux avalanches en Haute-Savoie font deux morts

Une cinquantaine de pompiers et deux h
Image d'illustrationImage: sda
Un skieur et un alpiniste ont trouvé la mort mercredi dans deux avalanches distinctes qui se sont déclenchées en Haute-Savoie, dans le massif du Mont-Blanc.
19.05.2021, 20:4920.05.2021, 17:06
Plus de «International»

La première coulée a emporté et enseveli vers 10h30 un skieur de 23 ans évoluant à la descente avec un ami de 26 ans sur la face ouest du couloir des Cosmiques, qui culmine à 3600 mètres d'altitude.

La victime se trouvait en tête du duo lorsqu'une plaque à vent s'est détachée sous ses skis et l'a emportée sur 500 mètres. Son corps a été localisé au pied de la coulée par son compagnon et d'autres skieurs grâce au système de détecteur de victimes d'avalanches.

Le jeune homme a ensuite été extrait par les secouristes, qui ont tenté en vain de le réanimer.

Alpiniste très expérimenté

La seconde avalanche été fatale à un alpiniste très expérimenté de 61 ans qui progressait crampons aux pieds à 3750 mètres d'altitude sur la face sud de l'arête des Cosmiques.

La coulée s'est déclenchée au passage du sexagénaire peu avant 12h45 et l'a emporté sur près de 300 mètres dans un couloir. La victime a été localisée par des guides de haute-montagne à l'aide d'une sonde, puis extraite de la neige à la pelle par les secouristes. (ats)

Retour de la neige en Suisse ce 2 mai
1 / 17
Retour de la neige en Suisse ce 2 mai
La neige a fait un petit retour en Suisse, durant la nuit de samedi à dimanche (archives).
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Chris LaCivita, le «méchant bouledogue» chargé de faire gagner Trump
Officieusement, cet ancien marine rêve d'empêcher Trump de raconter des âneries en public. Mais en réalité, le poids lourd des républicains passe ses journées à muscler le programme politique de son patron. Immersion dans la stratégie d'un directeur de campagne qui cherche discrètement la bagarre.

L'esprit de loyauté n'empêche pas le petit coup de règle sur les doigts quand le chef fait une bêtise. Il faut en revanche une bonne dose d'assurance, pour ne pas finir au chômage. On raconte que Chris LaCivita a enguirlandé Donald Trump quand il s'était rué sur Nikki Haley avec des arguments aussi agressifs que racistes. Prudent, le principal intéressé minimise soigneusement le pouvoir qu'on lui prête depuis qu'il dirige la campagne du candidat le plus controversé de l'Histoire.

L’article