DE | FR

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Image: Twitter
Une bonne partie des incendies qui ravagent le sud de l'Europe ont une origine humaine, voire criminelle. Les conditions climatiques extrêmes, induites par le réchauffement climatique, empirent les choses.
04.08.2021, 16:5531.08.2021, 18:17
Suivez-moi

Le sud de l'Europe est en flammes. La Turquie subit les pires incendies depuis une décennie, alors qu'en Grèce, 81 feux de forêt n'ont été recensés que pour la seule journée de mardi. L'un d'entre eux menace la capitale et a provoqué l'évacuation de 300 personnes. Plusieurs régions italiennes ont également subi d'importants incendies, tout comme l'Albanie.

Les causes de tous ces feux ne sont pas encore connues, mais un élément semble se dessiner: Une bonne partie de ces incendies ont une origine humaine, voire criminelle.

Vidéo: watson

Enfants et terroristes

En Turquie, le gouvernement soupçonne l'organisation armée kurde PKK, qu'il considère comme un groupe terroriste. Un jeune de 16 ans, accusé d'avoir mis le feu à une forêt à Manavgata, été placé en détention provisoire, écrit le Daily Sabah. Selon le journal turc, brûler des forêts fait partie des méthodes de combat du PKK, qui s'en serait servi à plusieurs reprises dans le passé.

Image: sda

Un autre feu, qui s'est déclaré dans le district de Marmaris, a également une origine humaine, bien que plus innocente: deux enfants de 10 ans ont avoué s'être rendus dans une forêt pour y brûler «quelques livres», rapporte le Hürriyet Daily News. Les flammes se sont propagées rapidement, provoquant la mort d'une personne.

L'ombre de la mafia

En Italie, la situation est beaucoup plus documentée et inquiétante. Selon les données des carabiniers, seuls 2% des derniers incendies sont d'origine naturelle. Tous les autres ont été provoqués par l'homme, écrit le Corriere della Sera. La moitié de ceux-ci sont à imputer à la criminalité.

Image: sda

En Sicile, trois pyromanes ont été arrêtés en pleine action. Souvent, ces personnes ont une motivation économique: Brûler la forêt leur permet de dégager des terrains qui peuvent être utilisés comme des pâturages.

La mafia est également liée à ces phénomènes. En Calabre, elle s'intéresse à la gestion du patrimoine forestier, alors qu'en Sicile, un lien a été établi entre les incendies et le commerce photovoltaïque. Dans ce cas, le mécanisme est le même: libérer du terrain pour y installer des panneaux solaires, bien qu'une loi l'interdit.

De toute manière, la plupart des incendies ont lieu dans les régions où la présence des organisations criminelles est la plus forte.

Températures extrêmes

Si pour l'instant les causes des incendies ne sont pas toujours claires, une chose est déjà certaine: Le réchauffement climatique joue un rôle majeur et amplifie de manière exceptionnelle les feux. Une vague de chaleur extrême, entraînant des températures jusqu'à 45 degrés, sévit actuellement sur les régions touchées par les incendies. Les deux phénomènes sont étroitement liés.

Image: sda

«Il y a différents éléments qui peuvent déclencher un incendie. Pourtant, pour que le feu se propage, c'est essentiel d'avoir des conditions climatiques propices», explique à watson Sonia Seneviratne, climatologue et professeure à l'EPFZ.

«Elles résultent d'une combinaison entre des températures très chaudes et des conditions très sèches. Des vents élevés peuvent augmenter le risque», analyse la chercheuse. Ces conditions sont actuellement réunies dans les zones touchées, et ce n'est pas un hasard:

«Les conditions qui induisent des feux de forêt augmentent avec le réchauffement climatique, elles ont lieu plus souvent. Les canicules deviennent en particulier plus intenses et fréquentes depuis plusieurs décennies, ce qui augmente le risque d'avoir des incendies particulièrement intenses.»
Sonia Seneviratne, climatologue.

Autrement dit: Ces incendies d'une ampleur historique pourraient bientôt devenir la norme.

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi la Nasa veut absolument détruire cet astéroïde
Cette nuit, la NASA compte envoyer l'un de ses vaisseaux, «DART», se sacrifier sur un astéroïde. Pourtant, celui-ci ne menace même pas la Terre. Voici quelques questions au sujet de cette étrange et indispensable mission spatiale.

À 1h14 cette nuit, la sonde DART va arriver à très grande vitesse sur Dimorphos, un petit astéroïde. Cet impact n'est pas un accident, mais bien une tentative de dévier la trajectoire d'un astéroïde... afin de savoir si nous pourrions utiliser cette méthode pour nous protéger des corps qui pourraient entrer en collision avec la Terre - un évènement très peu probable mais aux conséquences qui pourraient être désastreuses.

L’article