DE | FR

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Bild

Image: Twitter

Une bonne partie des incendies qui ravagent le sud de l'Europe ont une origine humaine, voire criminelle. Les conditions climatiques extrêmes, induites par le réchauffement climatique, empirent les choses.



Le sud de l'Europe est en flammes. La Turquie subit les pires incendies depuis une décennie, alors qu'en Grèce, 81 feux de forêt n'ont été recensés que pour la seule journée de mardi. L'un d'entre eux menace la capitale et a provoqué l'évacuation de 300 personnes. Plusieurs régions italiennes ont également subi d'importants incendies, tout comme l'Albanie.

Les causes de tous ces feux ne sont pas encore connues, mais un élément semble se dessiner: Une bonne partie de ces incendies ont une origine humaine, voire criminelle.

Vidéo: watson

Enfants et terroristes

En Turquie, le gouvernement soupçonne l'organisation armée kurde PKK, qu'il considère comme un groupe terroriste. Un jeune de 16 ans, accusé d'avoir mis le feu à une forêt à Manavgata, été placé en détention provisoire, écrit le Daily Sabah. Selon le journal turc, brûler des forêts fait partie des méthodes de combat du PKK, qui s'en serait servi à plusieurs reprises dans le passé.

A fire engulfs a house in Cokertme village, near Bodrum, Mugla, Turkey, Tuesday, Aug. 3, 2021. As Turkish fire crews pressed ahead Tuesday with their weeklong battle against blazes tearing through forests and villages on the country's southern coast, President Recep Tayyip Erdogan

Image: sda

Un autre feu, qui s'est déclaré dans le district de Marmaris, a également une origine humaine, bien que plus innocente: deux enfants de 10 ans ont avoué s'être rendus dans une forêt pour y brûler «quelques livres», rapporte le Hürriyet Daily News. Les flammes se sont propagées rapidement, provoquant la mort d'une personne.

L'ombre de la mafia

En Italie, la situation est beaucoup plus documentée et inquiétante. Selon les données des carabiniers, seuls 2% des derniers incendies sont d'origine naturelle. Tous les autres ont été provoqués par l'homme, écrit le Corriere della Sera. La moitié de ceux-ci sont à imputer à la criminalité.

epa09379690 A handout photo made available by Vigili del Fuoco (VVF), the Italian National Fire Brigade, shows VVF members conducting extinguishing operations of a forest fire affecting an area between Piana degli Albanesi and Altofonte, near Palermo, Sicily Island, southern Italy, early 30 July 2021. Since 29 July evening emergency teams worked to counter the numerous flame fronts, fueled by strong winds and high temperatures, that have devastated the Palermo area.  EPA/VIGILI DEL FUOCO HANDOUT -- BEST QUALITY AVAILABLE -- HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES

Image: sda

En Sicile, trois pyromanes ont été arrêtés en pleine action. Souvent, ces personnes ont une motivation économique: Brûler la forêt leur permet de dégager des terrains qui peuvent être utilisés comme des pâturages.

La mafia est également liée à ces phénomènes. En Calabre, elle s'intéresse à la gestion du patrimoine forestier, alors qu'en Sicile, un lien a été établi entre les incendies et le commerce photovoltaïque. Dans ce cas, le mécanisme est le même: libérer du terrain pour y installer des panneaux solaires, bien qu'une loi l'interdit.

De toute manière, la plupart des incendies ont lieu dans les régions où la présence des organisations criminelles est la plus forte.

Températures extrêmes

Si pour l'instant les causes des incendies ne sont pas toujours claires, une chose est déjà certaine: Le réchauffement climatique joue un rôle majeur et amplifie de manière exceptionnelle les feux. Une vague de chaleur extrême, entraînant des températures jusqu'à 45 degrés, sévit actuellement sur les régions touchées par les incendies. Les deux phénomènes sont étroitement liés.

epa09392429  Firemen battle to extinguish a wildfire in the area of Varybobi, northeastern suburb of Athens, Greece, 03 August 2021. The wildfire that broke out in a forest in the Varybobi area on August 3rd spread quickly due to the dry conditions, despite the lack of strong winds and the efforts of fire-fighting forces to contain it quickly. There are 350 fire-fighters with 70 vehicles, 10 teams of fire fighters on foot and five helicopters and five aircrafts, including a Beriev 200, deployed to put out the fire. The police have stopped the movement of vehicles on the Tatoiou Road between Kymis Avenue and Erithrea Road, on Erithrea Road between the Varybobi bridge and on Tatoiou from Parnithos Road (Ippokratios Politia).  EPA/YIANNIS KOLESIDIS

Image: sda

«Il y a différents éléments qui peuvent déclencher un incendie. Pourtant, pour que le feu se propage, c'est essentiel d'avoir des conditions climatiques propices», explique à watson Sonia Seneviratne, climatologue et professeure à l'EPFZ.

«Elles résultent d'une combinaison entre des températures très chaudes et des conditions très sèches. Des vents élevés peuvent augmenter le risque», analyse la chercheuse. Ces conditions sont actuellement réunies dans les zones touchées, et ce n'est pas un hasard:

«Les conditions qui induisent des feux de forêt augmentent avec le réchauffement climatique, elles ont lieu plus souvent. Les canicules deviennent en particulier plus intenses et fréquentes depuis plusieurs décennies, ce qui augmente le risque d'avoir des incendies particulièrement intenses.»

Sonia Seneviratne, climatologue.

Autrement dit: Ces incendies d'une ampleur historique pourraient bientôt devenir la norme.

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

France: un projet de loi veut prolonger le pass sanitaire

Link zum Artikel

Inondations en Allemagne: la reconstruction coûtera 30 milliards d'euros

La facture des intempéries qui ont frappé l'Allemagne en juillet s'annonçait très salée: plus de 26 milliards d'euros. Mardi, les autorités ont finalement annoncé qu'elles iront consacrer 30 milliards pour la reconstruction.

30 milliards d'euros, soit 32,4 milliards de francs. C'est la somme gigantesque que l'Allemagne va dépenser pour reconstruire les zones sinistrées par les inondations meurtrières de la mi-juillet dans l'ouest du pays.

La somme sera partagée entre l'Etat fédéral et les 16 régions allemandes, a précisé mardi la chancelière Angela Merkel, soulignant qu'il s'agissait «d'un signe de solidarité nationale».

Les aides seront adoptées lors d'un conseil des ministres le 18 août, et devront encore être …

Lire l’article
Link zum Artikel