International
Guerre contre l'Ukraine

Guerre en Ukraine: quatre scénarios sur la riposte de Kiev

FILE - Ukrainian soldiers fire a cannon near Bakhmut, an eastern city where fierce battles against Russian forces have been taking place, in the Donetsk region, Ukraine, Monday, May 15, 2023. Ukrainia ...
Grâce à un soutien important de l'Occident, l'Ukraine a de bons moyens pour défendre son territoire.Image: keystone

Voici 4 scénarios sur la riposte ukrainienne

L'Ukraine se trouve dans une phase décisive pour se défendre contre l'occupant russe. Voici, à travers des scénarios, comment Kiev pourrait décider de passer à l'attaque.
23.05.2023, 12:0523.05.2023, 12:20
Plus de «International»

Alors que les rumeurs et les spéculations sur une contre-offensive imminente continuent de circuler, Frank Richter, expert militaire renommé, présente quatre scénarios possibles pour la riposte de l'Ukraine.

👉Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine👈

Dans la région de Kherson, sud-ouest

Dans ce scénario, l'offensive se concentre sur la région de Kherson, au sud-ouest de l'Ukraine. Ici, le fleuve Dniepr, large d'environ un kilomètre, représente un défi, car il n'y a plus de ponts intacts. Pour traverser ce fleuve, un pont ou des troupes aéroportées sont nécessaires.

Une attention particulière est accordée au transport de matériel lourd. Les forces armées ukrainiennes se concentreraient sur quelques points de passage stratégiques tout en utilisant des tirs d'artillerie massifs et un soutien aérien pour surprendre les occupants russes.

Une poussée vers le sud

Ce scénario implique une attaque de Zaporijia à proximité de la mer d'Azov. L'avantage stratégique réside dans le fait que cette attaque couperait le corridor entre les régions du Donbas et de la Crimée, ce qui pourrait entraîner une séparation et un affaiblissement des lignes d'approvisionnement logistique russes.

Toutefois, la voie du succès dans ce scénario n'est pas facile, car les troupes ukrainiennes devraient franchir une distance de 80 à 120 kilomètres. Les Russes se sont préparés à long terme dans cette région, et ont mis en place plusieurs lignes de défense, ce qui fait de cette offensive une entreprise risquée.

Dans le Donbas, avec Bakhmout en ligne de mire

Bakhmout se trouve dans le Donbas, au milieu des quatre grandes villes de Kramatorsk, Sievierodonetsk, Louhansk et Donetsk, ce qui en fait depuis longtemps une zone de combat. Les occupants russes y ont concentré leurs principales forces afin de conserver leur contrôle.

Dans ce scénario, les deux parties s'affronteraient dans des attaques frontales, estime l'expert militaire Richter.

Dans la région de Kharkiv à l'est

La région de Kharkiv se trouve à proximité immédiate de la frontière russe et pourrait théoriquement servir de point de départ à une contre-attaque territoriale. Cette approche pourrait permettre à l'Ukraine d'obtenir une meilleure position de négociation. Toutefois, aucune activité significative n'est observée dans cette région pour le moment.

La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev👇

1 / 25
La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev
Faces of war pour le New York Times.
source: alexander chekmenev
partager sur Facebookpartager sur X

(bal/ Traduit et adapté par Noëline Flippe)

Le magnifique geste d'un marathonien pour son pote
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des scientifiques ont reconstitué le génome d'un mammouth
Cette avancée pourrait aider à mieux comprendre les espèces disparues, voire même stimuler les efforts visant à les ramener à la vie.

Il y a 52 000 ans, la peau d'un mammouth laineux de Sibérie a été exposée à des conditions tellement glaciales qu'elle s'est lyophilisée, emprisonnant ses fragments d'ADN. Des scientifiques l'ont utilisée pour reconstruire le génome en trois dimensions de l'animal. Jusqu'à présent, les spécimens d'ADN anciens retrouvés étaient généralement sous forme de fragments incomplets, limitant considérablement la quantité d'informations que les chercheurs pouvaient en extraire.

L’article