International
Guerre contre l'Ukraine

La Russie utilise des armes occidentales en Ukraine

La Russie utilise des armes occidentales

Malgré les sanctions, des armes occidentales parviennent toujours en Russie. Il existe des lacunes dans les interdictions d'exportation qui permettent de faire transiter du matériel de guerre par des voies détournées.
10.11.2023, 12:0610.11.2023, 19:02
Von Laura Mielke / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Depuis le début de l'attaque russe contre l'Ukraine, l'Europe a imposé de nombreuses sanctions à la Russie. Le gaz, le bois, les puces électroniques et les armes en font partie. Cependant, des marchandises sont régulièrement importées ou exportées en dépit de la situation juridique.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Le réseau d'investigation «Correctiv», en collaboration avec un journaliste russe, un expert en armement et un analyste des données d'exportation, vient de révéler des failles importantes: bien que de nombreux pays occidentaux aient imposé des restrictions à l'exportation d'armes, celles-ci continuent d'arriver en Russie.

Selon «Correctiv», au total, plus de 7000 armes à feu civiles de fabricants occidentaux et près de huit millions de munitions ont été vendues à la Russie depuis le début de la guerre d'agression. Elles sont en partie utilisées en Ukraine. L'équipe de recherche a analysé les messages postés entre autres sur les canaux Telegram et les bases de données de certification d'importation. Grâce aux numéros de série, ils ont pu identifier quatorze entreprises occidentales, dont plusieurs allemandes: Merkel Jagd- und Sportwaffen GmbH ainsi que les fabricants de munitions Nammo Schönebeck, RWS, Ruag Ammotec et Blaser.

Des lacunes en Allemagne en matière de sanctions

Les fusils Blaser R8 sont des fusils à répétition qui ne se rechargent pas automatiquement et qui ne sont donc pas répertoriés comme armes de guerre en Allemagne. Néanmoins, elles sont souvent utilisées par les militaires à travers le monde.

D'après l'enquête, 916 des 7300 armes à feu identifiées proviennent de fabricants allemands. Les systèmes AR15 américains de Smith & Wesson, utilisés de plus en plus souvent par les auteurs de fusillades, ou les armes du fabricant autrichien Glock seraient particulièrement intéressants pour la Russie. Ces armes continuent également d'être exposées dans les salons spécialisés russes.

Des lacunes dans les sanctions peuvent expliquer pourquoi des armes occidentales se retrouvent en Russie. Les armes de guerre et les armes comme les fusils R8 ne peuvent normalement pas être exportées vers la Russie. Mais elles peuvent être envoyées dans d'autres pays.

Des armes allemandes arrivent en Russie via le Kazakhstan

Selon les recherches approfondies de «Correctiv», les armes pourraient par exemple arriver en Russie via le Kazakhstan. Ce pays a acheté plus de 1000 armes à l'Allemagne en 2023. Le Kazakhstan fait partie de l'Union économique eurasienne avec la Russie, les marchandises échangées entre les Etats n'apparaissent pas dans les statistiques commerciales.

Les soupçons ne viennent pas de nulle part: en juin, la chaîne de télévision allemande ZDF a fait état d'une augmentation considérable des exportations de machines à laver, de réfrigérateurs et de congélateurs vers le Kazakhstan. Les semi-conducteurs auraient été extraits de ces appareils et revendus en Russie pour l'industrie de l'armement. En 2022, le Kazakhstan aurait vendu pour 3,7 millions de dollars de semi-conducteurs à la Russie.

La plupart des fabricants n'ont pas souhaité répondre aux questions du réseau de recherche. Le directeur de Blaser a souligné que 99% de son matériel avait été «vendu en Europe à différents pays et à différents commerçants». Cela laisse donc à penser que «la Russie a effectué des achats ciblés auprès de commerçants européens». L'entreprise a informé les autorités compétentes.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
1 / 13
L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
source: www.imago-images.de / imago images
partager sur Facebookpartager sur X
Un premier char britannique détruit lors de la contre-offensive
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Xi Jinping s'en prend au territoire de Poutine
La situation sécuritaire en mer de Chine méridionale s'aggrave: la Chine va jusqu'à envoyer des navires de combat pour étayer ses revendications territoriales. Mais ce n'est pas la seule région où Pékin tente d'étendre son territoire.

La Chine est déjà un empire géant: la République populaire est le quatrième plus grand pays du monde. Mais cela ne lui suffit pas, et elle souhaite continuer à étendre ses frontières. Depuis Mao Zedong, les chefs d'Etat chinois travaillent à l'expansion de la Chine, et l'actuel président Xi Jinping ne fait pas exception. Au contraire.

L’article