International
guerre

La Russie n'a que 2 semaines pour gagner la guerre en Ukraine

La Russie n'a plus que 2 semaines pour gagner la guerre, selon des experts

August 25, 2021, Moscow, Russia: Russian Army TOS-1A Solntsepyok (Blazing Sun) multiple rocket launcher and thermobaric weapon mounted on a T-72 tank chassis seen during the annual Army Games defense  ...
L'armée russe en Ukraine est en perte de vitesse.image: imago-images
Malgré de violentes attaques, l'armée russe n'a jusqu'à présent guère progressé dans son avancée en Ukraine. Un général américain affirme qu'elle ne pourra pas tenir plus de quatorze jours... sous certaines conditions.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
15.03.2022, 17:3516.03.2022, 09:43
Martin Küper / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Dans sa dernière allocution, Volodymyr Zelensky n'a pas seulement montré son habituel air combatif, mais aussi une posture des plus confiantes: «En 19 jours, l'armée russe a subi des pertes plus importantes qu'en deux guerres tchétchènes sanglantes qui ont duré des années», a déclaré le président ukrainien mardi matin.

epa09799017 A still image taken from a handout video released by the Ukrainian Presidential Press Service on 03 March 2022 shows Ukrainian President Volodymyr Zelensky making a statement in Kiev, Ukra ...
Le président ukrainien Wolodymyr Zelensky.Image: sda

Alors que les troupes de Poutine ont déjà détruit des milliers de véhicules, des centaines d'hélicoptères et 80 avions de combat, Zelensky a, une nouvelle fois, appelé les soldats russes à se rendre.

S'agit-il d'un simple optimisme de circonstance ou la situation militaire en Ukraine pourrait-elle être réellement sur le point d'évoluer? Même les spécialistes occidentaux mettent en lumière la possibilité pour l'armée russe de bientôt atteindre un point critique dans cette guerre qui l'oppose aux troupes ukrainiennes. «L'Ukraine donne du fil à retordre à l'armée russe», a affirmé une source du ministère britannique de la Défense citée par le Daily Mail avant de signaler que, rien qu'en deux semaines, la résistance de l'Ukraine pourrait acquérir une force d'attaque bien plus considérable que celle des troupes de Poutine.

Manque de temps, d'hommes et de munitions

Le général américain Ben Hodges, qui dirige un centre d'études sur l'Europe de l'Est, s'est exprimé dans le même sens sur la chaîne MSNBC:

«Si la situation ne change pas radicalement, l'armée russe aura atteint ce soi-disant point culminant dans dix à 14 jours.»

En effet, l'armée russe se trouve, désormais, dans une guerre d'usure à laquelle elle n'était pas préparée: «Ils ont besoin de trois choses pour cela, a affirmé Hodges. Du temps, des hommes et des munitions, et la Russie n'a pas ces choses».

La condition préalable à cela est l'accélération des livraisons d'armes par l'Occident, selon le général américain: «Il s'agit maintenant d'une course contre la montre. L'Ukraine se doit de disposer de suffisamment d'armes pour pouvoir tenir le coup et continuer à détruire le matériel de guerre russe». Les Etats-Unis et d'autres pays ont déjà promis des livraisons d'armes à l'Ukraine. On ne sait pas exactement ce qui sera livré en dehors des missiles antichars et antiaériens, ni dans quelle mesure.

«Du surplace presque partout»

Selon les estimations du ministère américain de la Défense, les troupes russes n'ont guère pu progresser lundi, soit au 19e jour de la guerre en Ukraine. «Elles font du surplace presque partout», a déclaré un haut fonctionnaire cité par CNN. L'armée ukrainienne a indiqué avoir repoussé une avancée russe dans la ville portuaire de Marioupol, qui fait actuellement l'objet de combats. Environ 150 assaillants ont été tués et deux chars et plusieurs véhicules blindés ont été détruits, a annoncé l'état-major ukrainien mardi matin.

💥💥 Guerre en Ukraine: suivez le développement de la crise en direct 💥💥

L'impression d'un essoufflement de la campagne russe est étayée par les témoignages de soldats ukrainiens qui se battent à Irpin, au nord de Kiev. «Pour l'instant, c'est l'impasse», a notamment déclaré Artiem, 34 ans, cité dans le Washington Post. «Ils attaquent notre poste. Puis nous les attaquons et, là, ils repartent en courant», a-t-il également rapporté.

Le deepfake de Zelensky et Poutine 👇

Vidéo: watson

Le manque de connaissance des lieux est également un problème pour les occupants de l'Ukraine, a ajouté Artiem:

«Ils ne connaissent pas Irpin. Du coup, ils s'engagent avec leurs chars dans de petites rues et se retrouvent finalement bloqués.»

Les Ukrainiens, en revanche, peuvent, selon la même source, facilement se positionner dans les maisons afin d'attendre l'arrivée des assaillants. «En plus, ils n'ont pas assez de nourriture, d'eau et de carburant», selon Artiem qui cite des habitants dont les maisons ont été pillées par les soldats russes. «A un moment donné, ils seront fatigués et c'est là que nous les chasserons».

Sources:

Cet article a été traduit de l'allemand par mndl.

La guerre en Ukraine en images
1 / 18
La guerre en Ukraine en images
Un bâtiment en flammes après un bombardement russe, Kiev.
partager sur Facebookpartager sur X
«Je ne sais pas où est mon mari». watson s'est rendu à la frontière de l'Ukraine
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Colombie interdit les corridas à partir de 2027
Le parlement colombien a interdit à une écrasante majorité la «mise à mort des taureaux». Dans certaines villes, la corrida n'est plus autorisée depuis 2020 déjà.

Les députés colombiens ont voté mardi à une très large majorité l'interdiction des spectacles tauromachiques à partir de 2027. La Colombie est le pays d'Amérique à la plus longue tradition tauromachique.

L’article