DE | FR

Joe Biden choisit une date symbolique pour retirer ses troupes d'Afghanistan

FILE - In this Tuesday, March 16, 2021 file photo, President Joe Biden waves from the top of the steps of Air Force One at Andrews Air Force Base, Md. Russia is to host on Thursday, March 18, 2021, the first of three international conferences aimed at jump-starting a stalled Afghanistan peace process ahead of a May 1 deadline for the final withdrawal of U.S. and NATO troops from the country. Biden told ABC in an interview aired Wednesday that he is consulting with allies on the pace of the drawdown. (AP Photo/Susan Walsh, File)

Image: AP

Le retrait des forces américaines en Afghanistan coïncidera avec le 20e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre. Ces dernières avaient déclenché l’entrée de la nation dans ce qui allait devenir sa plus longue guerre.



Le président Joe Biden a tranché. Les troupes américaines resteront en Afghanistan au-delà de l'échéance du 1er mai fixée dans un accord avec les talibans.

Mais elles partiront «sans conditions» d'ici le 11 septembre, jour du 20e anniversaire des attentats de 2001 aux Etats-Unis.

Selon un responsable américain, ce départ serait «coordonné et simultané» avec celui des autres forces de l'Otan. Il a déclaré:

«Nous avons dit aux talibans, sans la moindre ambiguïté, que nous répondrons avec force à toute attaque contre les soldats américains pendant que nous procédons à un retrait ordonné et sûr»

L'Otan a confirmé mercredi que sa mission en Afghanistan va prendre fin. Les alliés ont décidé de commencer à se retirer du pays.

Talibans chassés du pouvoir

Les Etats-Unis sont intervenus en Afghanistan dans la foulée des attentats contre les tours jumelles de New York et le Pentagone. Ils ont rapidement chassé du pouvoir à Kaboul les talibans, accusés d'avoir accueilli le groupe djihadiste Al-Qaïda responsable des attentats et son chef Oussama ben Laden, mais se sont ensuite enlisés.

Pour mettre fin à la plus longue guerre de l'histoire américaine, le précédent gouvernement de Donald Trump a conclu en février 2019 un accord avec les talibans.

Les pourparlers piétinent

Il prévoyait le retrait de toutes les forces américaines et étrangères avant le 1er mai prochain, à condition que les insurgés empêchent à l'avenir à tout groupe terroriste d'opérer depuis les territoires afghans qu'ils contrôlent. Le Pentagone a récemment émis des doutes sur le respect de cet engagement.

Les talibans devaient aussi entamer des négociations de paix directes inédites avec le gouvernement de Kaboul. Ces pourparlers, ouverts en septembre, piétinent depuis et doivent être relancés à partir du 24 avril lors d'une conférence de paix en Turquie.

Après ce sujet très sérieux voici 25 photos d'animaux rigolos

1 / 28
Renardeau, bébé hyène... 25 photos d'animaux rigolos
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Trump attaqué en justice par des policiers du Capitole

Les agents réclament des compensations d'au moins 75 000 dollars chacun. Ils accusent Trump d'avoir incité au violent assaut, le 6 janvier 2021, contre l'institution américaine.

Deux agents de la police du Capitole ont porté plainte contre l'ancien président Donald Trump pour avoir incité au violent assaut, lancé le 6 janvier, contre l'institution américaine. Un policier était décédé.

Des dizaines d'autres avaient été blessés lors de cet épisode qui a profondément marqué l'Amérique. Les deux hommes à l'origine de la plainte, James Blassingame et Sidney Hemby, disent avoir subi des «blessures physiques et psychologiques» lors des affrontements, selon eux …

Lire l’article
Link zum Artikel