DE | FR

Au Liban, la monnaie chute et la colère monte

Image: AP
Le pays est englué dans sa pire crise économique depuis plusieurs décennies. Des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs régions, où des manifestants en colère sont descendus dans la rue.
03.03.2021, 03:5304.03.2021, 17:49

En plein effondrement économique, le Liban n’en finit pas de s’enfoncer dans le chaos. La livre libanaise a atteint mardi un minimum historique, avec une valeur aux alentours de 10 000 livres pour 1 dollar, suscitant la colère de la rue.

En temps normal, la monnaie locale reste indexée au taux de 1507 livres pour un dollar, et il en est ainsi depuis plus de deux décennies. Mais depuis l’automne 2019, la livre subit une dégringolade sans précédent.

Dans une impasse

Et pour cause, le Liban est englué dans la pire crise économique de son histoire, laquelle est aggravée par une impasse politique ainsi que par la pandémie. Ce minimum que connaît la livre libanaise a provoqué la colère de la rue: des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, où de nombreux manifestants en colère ont bloqué des routes à l’aide de pneus incendiés et de bennes à ordures renversées.

Les hashtags #dollar et #marchénoir arrivaient en tête des tendances Twitter, au Liban, mardi.

Le pays attend depuis plus de six mois la formation d’un nouveau cabinet. Le gouvernement actuel a démissionné après l’explosion meurtrière et dévastatrice du 4 août survenue au port de Beyrouth qui a fait plus de 200 morts et des milliers de blessés.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je vais ouvrir le feu dans une école»: le tireur avait tout prédit sur Facebook
Au lendemain de la fusillade meurtrière qui a fait 21 morts, dont 19 enfants et 2 enseignants dans une école primaire du Texas, le profil du tueur se précise.

Il n'avait «pas d'antécédents criminels» ni de «problèmes de santé mentale connus». On en sait plus sur Salvador Rolando Ramos, le lycéen de 18 ans qui a provoqué la mort de 21 victimes et des dizaines de blessés, mardi, dans l'école primaire d'Uvalde.

L’article