DE | FR

L'ambassade de Birmanie à Londres «occupée» par des militaires

Kyaw Zwar Minn, l'ambassadeur birman à Londres, parle à la police britannique devant son ambassade, qu'il dit "occupée" par des militaires de la nouvelle junte au pouvoir.
Kyaw Zwar Minn, l'ambassadeur birman à Londres, parle à la police britannique devant son ambassade, qu'il dit "occupée" par des militaires de la nouvelle junte au pouvoir.Image: sda
L'ambassadeur de Birmanie à Londres a accusé une personnalité militaire proche de la junte qui a pris le pouvoir à Rangoun d'«occuper» son ambassade. L'accès au bâtiment lui est interdit. Le Royaume-Uni dénonce cette «intimidation».
08.04.2021, 03:1808.04.2021, 08:13

Kyaw Zwar Minn fait les cent pas. L'ambassadeur de Birmanie est bloqué à l’extérieur de sa résidence. Interrogé par la police sur l'identité de ceux qui étaient à l'intérieur du bâtiment, il répond: «l'attaché militaire, ils occupent mon ambassade».

Le Royaume-Uni dénonce l'«intimidation» de la junte dans l'ambassade. Cette dernière avait rappelé l'ambassadeur le mois dernier après qu'il a publié un communiqué de soutien à Aung San Suu Kyi, déchu le 1er février par les militaires. «La diplomatie est la seule issue et la seule réponse à l'impasse actuelle» avait-il déclaré.

«Ils ont dit en avoir reçu l'instruction de la capitale, et donc qu'ils ne vont pas me laisser entrer».
Kyaw Zwar Minn.

Une manifestation de protestation contre le coup d'Etat militaire s'est déroulée en fin de journée devant l'ambassade. Le Royaume-Uni a déjà sanctionné plusieurs responsables de la junte. Notamment le commandant en chef de l'armée, Min Aung Hlaing. (ats)

Aung San Suu Kyi

1 / 8
Aung San Suu Kyi
source: epa / david van der veen
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles à propos de la Birmanie

En Birmanie, l'armée assiège les manifestants et fouille les maisons

Link zum Artikel

Accusée de corruption, Aung San Suu Kyi risque (encore) la prison

Link zum Artikel

La répression sanglante s'intensifie en Birmanie

Link zum Artikel

Entre exécutions et armes de guerre, Amnesty s'alarme en Birmanie

Link zum Artikel

Vers un embargo des ventes d'armes en Birmanie?

Link zum Artikel

Facebook soutient la démocratie en Birmanie

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il faut être stupide!»: la débâcle du pont est un désastre pour Moscou
La semaine passée, l'Ukraine neutralisait un bataillon russe qui tentait de traverser la rivière Severski Donets. Si le bilan est lourd, cette attaque a surtout entamé la réputation de l'armée en Russie, où des personnalités ont décidé de rompre le silence.

Mercredi 11 mai, un bataillon russe s'apprêtait à traverser le fleuve Severski Donets à la hauteur du village de Bilohorivka, situé dans l'Est de l'Ukraine. Son avancée a été brutalement stoppée par l'artillerie ukrainienne, qui a détruit les ponts flottants mis en place par les Russes. Coincés des deux côtés de la rivière, ceux-ci n'ont pas pu échapper au feu ennemi.

L’article