International
Meurtre

Une Suissesse tuée en Inde: ce féminicide n'est pas un cas isolé

Zeichnung Rose schwarz Indien
Une Suissesse a été retrouvée morte en Inde.Image: openai / watson

Une Suissesse tuée en Inde: ce féminicide n'est pas un cas isolé

Le meurtre a eu lieu ce week-end à Delhi. Selon les premières informations de la presse locale, la victime serait originaire de Zurich et aurait rencontré le coupable présumé sur une application de rencontre.
24.10.2023, 18:4824.10.2023, 19:04
Raphael Bühlmann
Raphael Bühlmann
Suivez-moi
Plus de «International»

Le DFAE a confirmé dimanche soir l'information, sans donner toutefois plus de détails: une Suissesse a été retrouvée morte en Inde.

Ce que l'on sait

Selon les médias indiens, qui avaient déjà rapporté l'information samedi 21 octobre, la personne assassinée était une femme originaire de Zurich.

Elle aurait été assassinée par un Indien dans un quartier de Delhi parce que sa demande en mariage avait été refusée.

Le meurtrier présumé aurait rencontré la femme sur une application de rencontre. Elle a été retrouvée vendredi 20 octobre, ligotée et enfermée dans un sac en plastique à l'extérieur d'une école, écrit le quotidien Times of India. L'homme a été arrêté le même jour et la femme a entre-temps été identifiée.

Une affaire de traite d'êtres humains?

Les autorités policières compétentes à Delhi ont déclaré aux médias indiens qu'une enquête était en cours pour déterminer si le meurtre présumé était lié à la traite des êtres humains. En effet, les fonctionnaires ont trouvé des conversations, des enregistrements et des contacts de dizaines de femmes sur le téléphone portable de l'Indien de 30 ans.

En outre, lors d'une perquisition, au moins trois armes à feu ainsi que 50 munitions, douze cartes SIM, quatre téléphones portables et 20 millions de roupies (environ 210 000 francs) ont été saisis. L'accusé n'a pas pu expliquer d'où provenaient d'autres millions de roupies sur son compte.

L'enquête aurait montré que le prévenu avait rencontré la Suissesse en Suisse en 2021. Lors de l'interrogatoire, il a déclaré qu'il souhaitait une relation à long terme avec la victime, mais que celle-ci avait refusé. Après qu'elle eut refusé une demande en mariage, il aurait planifié le meurtre.

Selon les autorités, le 8 octobre dernier – soit trois jours avant l'arrivée en Inde de la victime – l'homme a acheté la voiture d'occasion dans laquelle aurait eu lieu le crime. Il l'aurait achetée avec un faux numéro de téléphone et une carte d'identité qu'il avait auparavant volée à une prostituée.

Le meurtrier présumé se contredit, toutefois, dans ses déclarations. Il a affirmé à la police que des tueurs à gages avaient tué la Zurichoise.

Quelle est la situation des femmes en Inde?

Une étude de l'agence de presse Reuters a montré en 2018 que l'Inde est le pays le plus dangereux au monde pour les femmes. Plus de 100 viols sont dénoncés chaque jour en Inde, les agressions particulièrement brutales et le manque de poursuites judiciaires font régulièrement la une des journaux.

Le viol de Manisha Valmiki il y a trois ans l'illustre particulièrement bien: la jeune femme de 19 ans a été violée et gravement maltraitée par quatre hommes. Ils lui ont notamment brisé la colonne vertébrale — elle est morte 15 jours plus tard à l'hôpital.

Le cas de Manisha met en évidence un autre problème social en Inde: elle était une dalit, ce qui faisait d'elle une «intouchable» dans le cadre du système de castes officiellement aboli. Ces dernières sont particulièrement souvent victimes de violences sexuelles en Inde. Selon les statistiques, dix femmes dalits sont violées chaque jour en Inde.

Avec du matériel de l'agence de presse ATS

Traduit et adapté par Noëline Flippe

L'attaque du Hamas contre Israël, en images
1 / 12
L'attaque du Hamas contre Israël, en images
Des habitants de la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, évacués par la police.
source: ap / tsafrir abayov
partager sur Facebookpartager sur X
Gaza après les bombes
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Chine met sa «punition» à exécution contre Taïwan
La Chine a entamé jeudi de vastes manœuvres militaires autour de Taïwan, qu’elle décrit comme une «sévère punition» à l’encontre du nouveau président taïwanais, Lai Ching-te. Taipei a immédiatement qualifié ces actions de «provocations et d’actes irrationnels».

Pékin avait promis des «représailles», la promesse a été tenue. Après le discours d'investiture du nouveau président taïwanais Lai Ching-te cette semaine, un «aveu de l'indépendance de Taïwan» selon la Chine, des exercices militaires ont débuté autour de l'île à 07h45 (01h45 GMT Heure suisse). Ils doivent durer jusqu'à vendredi inclus.

L’article