International
ONU

La CIJ ordonne à Israël de stopper «immédiatement» l'offensive

epa11353615 Displaced Palestinians live in a destroyed UNRWA school after the Israeli army asked them to evacuate the city of Rafah, in the Khan Yunis camp in the southern Gaza Strip. 19 May, 2024. Si ...
Une école détruite dans la bande de Gaza.Keystone

La justice de l'ONU ordonne à Israël de stopper «immédiatement» son offensive

L'une de plus haute juridiction de l'ONU a ordonné vendredi à Israël de cesser son offensive à Rafah et exige du Hamas la libération des otages.
24.05.2024, 16:2528.05.2024, 07:47
Plus de «International»

L'organe judiciaire principal des Nations Unies a ordonné vendredi à Israël de stopper son offensive militaire à Rafah, une décision susceptible d'ajouter à la pression internationale en faveur d'une trêve après plus de sept mois de guerre. Au Hamas, la CIJ demande la «libération immédiate et inconditionnelle» des otages retenus à Gaza.

Quelle est la décision de la CIJ?

Israël doit «arrêter immédiatement son offensive militaire, et toute autre action menée dans le gouvernorat de Rafah, qui serait susceptible d'infliger au groupe des Palestiniens de Gaza des conditions d'existence capables d'entraîner sa destruction physique ou partielle», a déclaré la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye.

La cour a également déclaré qu'Israël doit maintenir le passage de Rafah ouvert pour une aide «sans restriction».

Qu'est-ce cette décision va changer?

Les ordonnances de la CIJ, qui tranche les différends entre Etats, sont juridiquement contraignantes, mais elle n'a aucun moyen de les faire respecter.

Israël avait affirmé devant la cour qu'un cessez-le-feu imposé permettrait aux combattants du Hamas de se regrouper, et rendrait impossible la libération des otages pris lors de l'attaque du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre.

Comment Israël a réagi?

A la suite de la décision à La Haye, le premier ministre israélien a convoqué pour «consultation» plusieurs membres de son gouvernement lors d'une conférence téléphonique à 16h (suisses).

Où en sont les autres procédures contre Israël?

La décision de la CIJ intervient quelques jours après une demande historique du procureur de la Cour pénale internationale (CPI). Karim Khan a demandé des mandats d'arrêt contre le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, son ministre de la Défense et trois dirigeants du Hamas, pour des crimes présumés commis dans la bande de Gaza et en Israël.

L'Afrique du Sud a porté l'affaire devant la CIJ en décembre, affirmant que l'offensive d'Israël à Gaza violait la Convention des Nations unies sur le génocide de 1948.

La cour a ordonné en janvier à Israël de faire tout ce qui est en son pouvoir pour prévenir tout acte de génocide et permettre l'entrée de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Mais Pretoria s'est de nouveau tournée à plusieurs reprises vers la CIJ, arguant que la situation humanitaire désastreuse à Gaza obligeait la cour à prendre de nouvelles mesures d'urgence.

Pretoria a déclaré la semaine dernière devant la CIJ que «le génocide» commis par Israël avait atteint un «niveau horrible», évoquant notamment des fosses communes, des actes de torture et un blocage de l'aide humanitaire. Il faudra des mois, voire des années, à la cour pour statuer sur l'affaire sur le fond portée par Pretoria - qui accuse Israël de «génocide» à Gaza - mais elle peut entretemps ordonner des mesures urgentes.

Israël se défend du crime de génocide

Cette affaire est «complètement déconnectée» de la réalité et est une «caricature» de la Convention des Nations unies sur le génocide qu'Israël est accusé d'avoir violée, a rétorqué Israël.

«Qualifier quelque chose de génocide, encore et encore, n'en fait pas un génocide. Répéter un mensonge ne le rend pas vrai», a déclaré devant la cour Gilad Noam, procureur général adjoint chargé des affaires internationales pour Israël.

Israël a également déclaré qu'il était «extrêmement conscient» des souffrances des civils dans la bande de Gaza et qu'il avait déployé «des efforts considérables» pour accroître l'aide humanitaire.

(jah avec ats)

Voilà à quoi ressemblerait la maison d’un haut dirigeant du Hamas
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
En Russie, 24 morts dans un attentat terroriste au Daguestan
Les autorités russes ont annoncé la fin de l'opération antiterroriste. 19 personnes, dont un prêtre, ont trouvé la mort, selon un bilan officiel. Les cinq assaillants ont été tués.

L'opération antiterroriste lancée dans la république russe du Daguestan, dans le Caucase, est terminée, a indiqué lundi le Comité antiterroriste russe.

L’article