International
Royaume-Uni

Royaume-Uni: Liz Truss en grande difficulté

Britain's Prime Minister Liz Truss holds a press conference in the Downing Street Briefing Room in central London, Friday Oct. 14, 2022. Embattled British Prime Minister sacked her Treasury chief ...
Liz Trussimage: keystone

Liz Truss en grande difficulté: au point de battre un record?

En limogeant, vendredi, le ministre des Finances Kwasi Kwarteng, Liz Truss opère un virage à 180 degrés dans sa politique fiscale. Lors d'une conférence de presse, la première ministre, qui a pris ses fonctions récemment, se montre certes combative, mais son soutien au sein du parti conservateur s'amenuise. Sera-t-elle bientôt remplacée?
14.10.2022, 18:4215.10.2022, 12:23
Jochen Wittmann, Londres / ch media
Plus de «International»

La première ministre britannique Liz Truss craque. Ces dernières semaines, elle avait déjà subi des pressions croissantes pour revenir sur ses projets controversés de réduction d'impôts. Les marchés financiers internationaux avaient sanctionné le Royaume-Uni pour sa politique fiscale risquée, avec une chute du cours de la livre et une hausse des taux d'emprunt, après que le chancelier de l'Echiquier Kwasi Kwarteng ait voulu financer les réductions d'impôts par de nouvelles dettes publiques.

La pression au sein du groupe conservateur au gouvernement, contre le cours économique libéral de Liz Truss, s'était également renforcée. Vendredi 14 octobre dans l'après-midi, la première ministre a donc dû faire une volte-face spectaculaire: elle a organisé une conférence de presse surprise et a déclaré que les impôts sur les entreprises augmenteraient finalement l'année prochaine à 25%, et ne resteraient pas à 19%, comme annoncé il y a trois semaines.

Dans le même temps, elle a renvoyé son ministre des Finances Kwasi Kwarteng et l'a remplacé par Jeremy Hunt, ancien ministre de la Santé et des Affaires étrangères.

Une chute dans les intentions de vote

«The Lady's not for turning»

L'une des phrases les plus célèbres de Margaret Thatcher: la dame n'aime pas les revirements de situation, une maxime qui avait valu à l'ancienne premier ministre de Grande-Bretagne le surnom de «Dame de fer».

Liz Truss qui, non seulement s'habille volontiers comme son grand modèle, mais oriente sa politique économique de manière «thatchérienne», doit elle en revanche faire volte-face après volte-face.

Il y a d'abord eu l'annulation de la suppression du taux d'imposition maximal – alléger la charge fiscale des Britanniques les plus riches tout en réduisant l'aide sociale des plus pauvres n'était pas politiquement défendable. S'y ajoutent maintenant le revirement sur les impôts des entreprises et le licenciement de Kwasi Kwarteng. Sa position au sein du groupe parlementaire devient de plus en plus précaire.

Jeremy Hunt arrives at his home in London after he was appointed Chancellor of the Exchequer following the resignation of Kwasi Kwarteng, Friday Oct. 14, 2022. Chancellor of the Exchequer Kwasi Kwarte ...
Le nouveau ministre des Finances Jeremy Hunt pourra-t-il sauver la première ministre?image: keystone

Un des reproches fait à Liz Truss, c'est qu'elle aurait dû connaître les conséquences de sa politique sur les marchés financiers. En effet, son rival, l'ex-ministre des Finances Rishi Sunak, l'avait prédit lors de la campagne pour la présidence du parti cet été: les réductions d'impôts à crédit auraient un effet inflationniste, augmenteraient le coût de l'endettement public et affaibliraient la livre. Et ça s'est produit comme il l'avait annoncé.

La crise financière interne n'a pas seulement entraîné une perte de confiance des marchés, elle a également fait chuter les conservateurs dans les intentions de vote. Ils se situent désormais entre 25 et 30 points de pourcentage derrière le Labour. Il n'est donc pas étonnant que des plans soient élaborés au sein du groupe pour le défenestrer.

«La date de péremption d'une laitue»

Le Times a annoncé que les membres du parti discutaient actuellement d'un «candidat unique» pour remplacer Liz Truss. Environ 20 à 30 anciens ministres et hauts responsables de l'arrière-ban veulent former un «conseil des anciens» pour pousser la première ministre à la démission. Pour lui succéder, on parle de Rishi Sunak et de Penny Mordaunt, l'ancienne ministre de la Défense. Un «gouvernement de tous les talents» serait alors chargé de surmonter les divisions au sein du parti.

Lors de sa conférence de presse, la première ministre s'est montrée combative et n'a pas voulu entendre parler d'une démission prochaine de son poste. Mais The economist pourrait bien avoir raison. Le magazine économique et politique avait récemment attesté que Truss avait «la date de péremption d'une laitue».

Elle a occupé le poste de premier ministre pendant 39 jours. Si elle devait effectivement tomber prochainement, elle aurait tout de même établi le record de la durée la plus courte de tous les titulaires du poste. Le précédent record était détenu par George Canning, avec 119 jours au poste. Mais ce dernier avait au moins l'excuse d'être décédé d'une pneumonie.

L'armée russe semble préparer une défense massive derrière le front
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Peter Thiel, le «faiseur de rois» qui a forgé le vice-président de Trump
Il fait partie de ces entrepreneurs qui rôdent et investissent en restant dans l'ombre. Peter Thiel oeuvre dans les coulisses du pouvoir et a porté son poulain JD Vance jusqu'au poste de colistier de Donald Trump.

Dans le film Oppenheimer de Christopher Nolan, Lewis Strauss, incarné Robert Downey Jr. et ennemi du papa de la bombe atomique, murmure cette phrase bourrée de sens à un assistant du Sénat, joué par Alden Ehrenreich:

L’article