International
Russie

Pourquoi Poutine emprisonne les experts en missiles russes

Pourquoi Poutine emprisonne les experts en missiles russes

Ces scientifiques russes travaillaient dans des domaines hautement sensibles, et craignent maintenant pour leur vie. Mais pourquoi Poutine fait-il la chasse aux cerveaux?
27.04.2024, 18:53
Ivan Ruslyannikov / ch media
Plus de «International»

Après avoir largement purgé la Russie des politiciens et journalistes de l'opposition, Poutine a jeté son dévolu sur une nouvelle cible: les physiciens qui ont œuvré au développement d'armes hypersoniques. Les services secrets FSB ont déjà arrêté plusieurs scientifiques âgés pour motif de trahison. Certains d'entre eux sont morts en prison.

Dernièrement, un tribunal de Saint-Pétersbourg a condamné à sept ans de prison Alexander Kouranov, un physicien et scientifique de 76 ans, ancien concepteur en chef d'une société de recherche et de développement de systèmes hypersoniques. Le FSB a engagé des poursuites pénales pour haute trahison: Alexander Kouranov est accusé d'avoir transmis des informations sur des développements scientifiques à des spécialistes étrangers.

Bien que la peine maximale pour trahison d'Etat en Russie soit la prison à vie, Kouranov a été condamné à une peine légère. Selon le journal Kommersant, le physicien a conclu un accord de coopération avec les enquêteurs avant le procès et a témoigné contre le scientifique Anatoli Maslov, âgé de 77 ans.

La course à la technologie russe

Kouranov est l'auteur de plus de 120 travaux, dont un brevet pour un avion hypersonique équipé d'un moteur à réaction à flux d'air direct. On sait qu'il a longtemps collaboré au programme de l'avion hypersonique Ajax. Le physicien Anatoli Maslov est également accusé de trahison d'Etat et se trouve en détention préventive depuis deux ans. En février, il a fait une crise cardiaque.

Avion de combat russe équipé d'un missile hypersonique Kinschal.
Avion de combat russe équipé d'un missile hypersonique Kinschal.Image: imago

Evgueni Smirnov, un avocat de l'équipe des droits de l'homme «Première section», constate dans un entretien avec CH Media que le FSB emprisonne chaque année en Russie environ trois à quatre scientifiques.

«En général, le FSB pénètre dans une institution scientifique et cherche une victime»
Evgueni Smirnov

Les services de renseignement choisissent ceux qui ont déjà eu des contacts avec des spécialistes étrangers. L'avocat détaille:

«Cela a commencé après que Poutine a présenté des missiles hypersoniques volant en direction des Etats-Unis dans une présentation vidéo. L'objectif est de montrer que tous les pays du monde s'intéressent à ces missiles.»

Kouranov et Maslov sont loin d'être les seuls dans le collimateur du FSB. La chaîne BBC estime qu'au total, douze physiciens ont été accusés de trahison d'Etat en Russie ces dernières années. Smirnov suppose qu'il y en a beaucoup plus, mais il est difficile de savoir quoi que ce soit sur de tels cas, car ils sont traités par les tribunaux sous le couvert du «secret défense».

Poutine informé en direct

Evgueni Smirnov affirme que le FSB n'a pas besoin de preuves pour accuser un scientifique de haute trahison. En même temps, il n'y a pas d'acquittement en Russie dans les cas de trahison d'Etat et les peines sont prononcées par des juges spécifiques. Ainsi, en octobre 2023, le juge Andreï Souvorov a condamné à douze ans de prison le physicien Anatoli Goubanov, qui participait à un projet international de développement d'un avion civil hypersonique, HEXAFLY-INT.

Il s'agit du même juge qui avait condamné Alexeï Navalny à 19 ans de prison pour «création d'une communauté extrémiste». Comme l'équipe de Navalny l'avait découvert à l'époque, le juge Souvorov téléphonait régulièrement à un officier du FSB pendant le procès. Evgueni Smirnov est certain que les arrestations de scientifiques sont signalées à Poutine en personne.

De nombreux scientifiques habitués à passer leur temps dans des laboratoires ont la vie dure dans les cellules de prison, où certains trouvent la mort. L'ancien collègue de Maslov, Dmitri Kolker, est mort l'été dernier en détention provisoire. En 2021, le physicien Viktor Koudriavtsev, accusé d'avoir transmis des informations secrètes à une organisation scientifique belge, est mort en prison à l'âge de 78 ans.

L'Ukraine reçoit des chars Abrams et la Russie en détruit un
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mark Zuckerberg agace Majorque avec un «bateau fantôme»
Bruyant, encombrant et pourtant loin d'attirer l'attention: le Wingman du fondateur de Facebook agace les habitants de Majorque. Qu'est-ce que le bateau de 60 mètres du milliardaire a de si étrange?

Alors que le super Launchpad à 300 millions de dollars de Zuckerberg attire les photographes sur l'île de Majorque, un deuxième bateau du patron de Facebook, plutôt discret, agace les riverains.

L’article