International
Russie

Carlson est sur le Netflix du Kremlin et ça arrange Poutine

Tucker Carlson a interviewé Poutine en février.
Tucker Carlson a interviewé Poutine en février.Keystone

L'Américain Tucker Carlson est sur le Netflix du Kremlin

L'éditorialiste américain, connu pour ses positions proches de Poutine, apparaît désormais sur une plateforme de streaming détenue par le gouvernement russe. Lui-même ne se doute de rien et nie tout accord.
27.05.2024, 05:5127.05.2024, 09:18
Bastian Brauns / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

En Russie, Tucker Carlson est depuis longtemps un invité apprécié. L'éditorialiste américain diffuse aux Etats-Unis des contenus qui semblent provenir directement du département de la propagande du Kremlin. C'est pourquoi les chaînes de la télévision d'Etat russe ont régulièrement diffusé des extraits d'émissions de Tucker Carlson ces dernières années, notamment lorsqu'il a critiqué le soutien du gouvernement américain à l'Ukraine et affirmé que l'Amérique y entretenait des laboratoires d'armes biologiques.

Mais depuis quelque temps, on retrouve l'ancien présentateur vedette de Fox News également ailleurs: sur la plateforme de streaming russe «smotrim» (un genre de Netflix à la russe), où son émission, doublée en russe, est proposée à plus de 35 millions d'utilisateurs. Il ne s'agit pas de nouveaux contenus, mais d'épisodes déjà diffusés aux Etats-Unis. Pourtant, le fait qu'un éditorialiste américain ait ce type d'exposition en Russie est exceptionnel, même si cela n'a rien d'étonnant.

Car chez «smotrim», Tucker Carlson est présenté comme quelqu'un qui «a activement critiqué le gouvernement américain dès le début pour avoir aidé l'Ukraine». C'est donc exactement le contenu qu'il faut pour entretenir la propagande du Kremlin auprès de la population russe.

Plateforme d'Etat

Le service de streaming «smotrim» existe depuis 2020 et fait partie de l'entreprise VGTRK, détenue par le Kremlin. La plateforme propose des informations issues des médias d'Etat, des talk-shows, des émissions de divertissement, des séries télévisées et des films. Mais aucun autre éditorialiste occidental, à l'exception de Carslon.

L'émission de Tucker Carlson est disponible en streaming en Russie
L'émission de Tucker Carlson est disponible en streaming en Russie.Image: Capture d'écran

Le «nouveau» spectacle de Tucker Carlson en Russie avait d'abord été relayé par la Rossiïskaïa Gazeta, un média de propagande que l'Union européenne a interdit il y a quelques jours seulement. Aux Etats-Unis également, son site web n'est actuellement pas accessible.

Depuis qu'il a été évincé de la chaîne de télévision américaine Fox News, Carlson diffuse son émission sur X, sur sa chaîne Youtube et sur son propre site web sous forme d'abonnement. On y trouve entre autres des interviews de Donald Trump, de Vladimir Poutine et du nouveau président argentin, Javier Milei.

Sa présence sur la plateforme russe soulève la question suivante: Carlson gagne-t-il de l'argent avec ça? Le magazine américain Newsweek a d'abord suggéré que l'éditorialiste avait lui-même lancé l'émission en Russie et a écrit qu'un «accord» avait été passé avec le service de streaming de l'Etat russe.

Pas de contrat

Le partenaire commercial de Tucker Carlson, Neil Patel, a contesté cette version dans un communiqué.

«Le Tucker Carlson Network n'a conclu aucun contrat avec des médias d'Etat dans aucun pays»

Il a critiqué le reportage de Newsweek, qui ne s'est pas renseigné sur la situation auprès de lui ou de Carlson avant la publication.

A la demande d'une journaliste de CNN, Tucker Carlson s'est exprimé sur ce qui se passe dans les médias russes.

«Ce sont bien sûr des fake news, comme la plupart des articles des médias américains. Je n'ai bien entendu aucun partenariat avec la Russie.»

Carlson a déclaré qu'il venait seulement d'en prendre connaissance.

On ne sait pour l'instant pas si l'éditorialiste américain a l'intention d'engager une procédure juridique contre cette prétendue surprise. S'il n'y a vraiment pas d'accord commercial entre son entreprise et la plateforme de streaming russe, Carlson pourrait intenter une action officielle contre une telle violation de licence. Mais que cela lui plaise ou non, la machine de propagande de Poutine a fait de lui la star américaine de la dictature du Kremlin.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Ces archives qui ne vont pas plaire à Poutine
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Kate enchante Wimbledon
Après un long suspens et plusieurs jours de rumeurs, la princesse de Galles a fait sa deuxième apparition publique de l'année, ce dimanche, à la finale messieurs du tournoi de Wimbledon, pour remettre le trophée entre les mains du vainqueur Carlos Alcaraz.

C'est peu dire que ces fossettes et ce sourire pétillant nous avait manqués, depuis leur ultime apparition il y a un mois, au balcon de Buckingham Palace. Ce dimanche, la princesse Kate a ravi le public du tournoi de Wimbledon, pour sa seconde sortie seulement depuis l'annonce de ses problèmes de santé, en janvier dernier.

L’article