DE | FR

C'est une première! Des robots sont capables de se reproduire

Des scientifiques américains ont conçu de petites machines capables de s'auto-répliquer. Le processus de reproduction est inédit et constitue de ce fait une avancée scientifique sans précédent.
30.11.2021, 11:0330.11.2021, 11:16
Suivez-moi

Xénobots. Ce mot ne vous dit peut-être rien, mais il pourrait bien révolutionner le monde. Il s'agit de robots mesurant moins d'un millimètre et fabriqués à partir de cellules de grenouille par des chercheurs américains. Si cette réalisation était déjà étonnante lors de son annonce, lundi, une nouvelle découverte révolutionnaire a été publiée dans la revue scientifique PNAS.

Les scientifiques ayant créé ces xénobots ont découvert que lorsqu'ils les plaçaient suffisamment proches les uns des autres, un mouvement collectif se mettait en place afin de produire une nouvelle génération. En seulement cinq jours, une sorte de progéniture constituée de 50 cellules environ et capable de nager par elle-même se développait alors.

«Les xénobots ne sont ni des robots traditionnels ni une espèce animale connue. C'est une nouvelle classe biologique: un organisme à la fois vivant et programmable»
Joshua Bongard, informaticien et roboticien de l'Université du Vermontscience alert

Jusqu'à quatre générations

A l'aide de l'intelligence artificielle, le roboticien Joshua Bongard et son équipe ont constaté que les xénobots découpés en forme de C engendraient un plus grand nombre de descendants. Jusqu'à quatre générations, soit le double de celles générées par les mêmes organismes sous forme sphérique.

Vidéo: watson

Si ce phénomène dit «d'autoréplication cinématique spontanée» a déjà été observé dans d'autres types de machines, c'est la première fois que des scientifiques en font état dans des systèmes multicellulaires vivants comme les xénobots, rapporte CNN qui a repéré l'information. Plus particulièrement, d'une manière n'impliquant pas d'excroissance sur le corps de l'organisme qui enfante. Comme démontré dans la vidéo ci-dessus, la progéniture est, en effet, directement expulsée du xénobot, une fois la reproduction entamée.

Joshua Bongard espère que cette nouvelle découverte permettra de mieux étudier comment les premiers organismes arrivés sur Terre se sont reproduits. «Tant de choses apparaissent désormais possibles si l'on parvient à tirer parti de ce type de plasticité. Ces cellules pourraient résoudre plusieurs problématiques».

En parlant de robots, voici Kim Jong-un qui porte un manteau en cuir

1 / 6
Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
source: epa kcna / kcna
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Refuser de porter un masque dans un avion peut vous valoir 20 ans de prison
Un Irlandais encourt jusqu'à 20 ans de prison pour avoir refusé de porter son masque sur un vol Dublin-New York. Parmi les faits reprochés, il a notamment «montré ses fesses» en public.

L'homme de 29 ans et originaire de Galway en Irlande, a comparu le 14 janvier devant le tribunal fédéral de Brooklyn à New York. Ce dernier l'a inculpé pour «avoir volontairement agressé et intimidé un membre du personnel navigant du vol Delta Airlines 45 reliant Dublin à l'aéroport JFK» de New York le 7 janvier.

L’article