DE | FR
Bild

La «réunion» de Friends épinglée pour manque de diversité

Le réalisateur du nouvel épisode de Friends est monté au créneau afin de défendre son show épinglé par les critiques pour son manque de diversité. La série est-elle has been?



Dans le monde (et on exagère à peine) il y a deux camps: les fans de Friends et les autres. Ces derniers, souvent issus de la génération Z, bataillent depuis des années pour souligner les nombreux travers du show, qui ne serait plus du tout en accord avec les valeurs de la société.

Un conflit générationnel

Selon un article de The Independant, les jeunes estiment que la série Friends est homophobe, transphobe, raciste, sexiste et grossophobe. En cause, notamment: l’attitude de Joey à l’égard des fans, le prétendu harcèlement sexuel de Rachel sur son assistant, Tag, le babysitter forcément considéré comme gay, sans parler des nombreuses vannes sur Monica, lorsqu’elle était en surpoids.

Du coup, forcément, la Réunion de Friends, diffusée il y a quelques semaines, n’a pas échappé aux critiques sur son manque de diversité. En effet, les personnages issus de minorités sont pratiquement inexistants dans le show.

Du coup, le réalisateur de ce nouvel épisode l’a défendu dans une interview pour The Times: «Nous avons Malala, Mindy Kaling, BTS, trois femmes du Ghana qui expliquent comment Friends leur a sauvé la vie, deux garçons du Kenya et trois gosses d’Inde, a rétorqué Ben Winston. Quelle diversité supplémentaire auraient-ils souhaité?»

«Le casting est ce qu'il est. Il a été constitué en 1994, je pense que la façon dont il traverse les années est remarquable»

Ben Winston

Lorsqu’on lui demande pourquoi il n’y a pratiquement pas d’acteurs noirs dans le show, Winston répond que tout le monde n’a pas pu se libérer. «Je suis très satisfait du résultat», affirme-t-il.

Alors, Friends est-il un show pour les boomers?

Le nouvel épisode de Friends

1 / 20
Le nouvel épisode de Friends
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les journalistes étrangers seront surveillés par GPS aux JO de Tokyo

Les envoyés spéciaux qui couvriront les Jeux olympiques cet été (du 23 juillet au 8 août) seront constamment géolocalisés par GPS.

En raison de la persistance de la pandémie, les quelque 6000 représentants des médias attendus de l'étranger pour les JO doivent fournir une liste détaillée des endroits où ils prévoient de se rendre lors de leurs deux premières semaines au Japon, comme les sites olympiques et leurs hôtels.

Les journalistes de l'étranger, traqués par GPS, seront priés de rester dans des hôtels présélectionnés par les organisateurs au lieu d'opter pour des hébergements privés.

Les restrictions d'accès au Japon et …

Lire l’article
Link zum Artikel