DE | FR

Les lance-roquettes américains Himars sont arrivés en Ukraine

L'armée ukrainienne s'est empressée de déployer les puissants lance-roquettes américains qu'elle a reçus ce vendredi. Sur le front, le temps presse.
24.06.2022, 14:1124.06.2022, 17:26

Leur nom n'est peut-être pas impressionnant, mais les Himars pourraient changer le cours de la guerre en Ukraine, selon de nombreux experts. Ces lance-roquettes surpuissants, que Washington avait promis fin mai à Kiev, sont enfin arrivés sur place.

C'est le ministre ukrainien de la Défense en personne, Oleksiy Reznikov, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter. Il a remercié son homologue américain Lloyd Austin pour ces «puissants outils», avant d'ajouter, sur un ton menaçant:

«L'été va être chaud pour les occupants russes. Pour une partie d'entre eux, ce sera le dernier»

Le tweet du ministre, accompagné d'une photo d'un lance-roquette en action, montre que les forces armées ukrainiennes n'ont pas attendu longtemps avant de se servir desdits «puissants outils» américains. Une vidéo montrant des Himars en train de tirer sur les positions russes circule depuis ce matin sur les réseaux sociaux.

Portée de 80 kilomètres

Les Himars sont des lance-roquettes multiples montés sur des blindés légers. Ces équipements auraient une portée de 80 kilomètres environ et permettent donc de frapper en profondeur les positions russes tout en disposant leurs batteries plus loin du front.

Il ne s'agit pas de systèmes ayant une portée de plusieurs centaines de kilomètres, que Kiev réclamait depuis quelque temps. A Washington, d'aucuns craignaient que ces armes allaient être utilisées pour frapper des cibles directement sur le territoire russe.

Les lance-roquettes déployés ce jeudi ne seront pas les derniers. Quatre Himars supplémentaires vont suivre. Ils font partie d'un nouveau paquet d'aide militaire de 450 millions de dollars annoncé ce vendredi par les autorités américaines.

De quoi réjouir encore plus le président Volodymyr Zelensky, qui s'est empressé de remercier son homologue Biden sur Twitter, en recourant à un langage plus mesuré par rapport à son ministre de la Défense:

«Par des efforts conjoints, nous libérerons la terre ukrainienne de l'agresseur russe!»

Reste à voir à quel point les Himars vont faire la différence. Ce qui est sûr, c'est que l'Ukraine en a besoin plus que jamais: ce vendredi, ses soldats ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk, ville stratégique de l'est qui tombe, par conséquent, aux mains des Russes. (asi)

Les drones détruisent des tanks russes

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Estonie enlève des monuments qui pourraient servir la propagande russe
Le pays balte a accusé Moscou d'utiliser ces ouvrages pour attiser les tensions. Le monument en question se trouve dans une ville habitée par une importante minorité russophone.

L'Estonie a enlevé mardi un monument commémoratif de la Seconde Guerre mondiale, dressé dans le temps à la gloire de l'Armée rouge à Narva, ville habitée par une importante minorité russophone.

L’article