assez dégagé
DE | FR
International
ukraine

Le T-90M russe capturé refait surface en Ukraine

Capturé par les Ukrainiens, le meilleur char russe se retourne contre Poutine

Le T-90M russe a été rapidement remis en service en Ukraine.
Le T-90M russe a été rapidement remis en service en Ukraine.Image: Twitter
L'armée ukrainienne avait mis la main sur un exemplaire en parfait état de T-90M, le char le plus moderne de l'armée russe. Malgré l'exclusivité de proie, il a déjà été remis en service.
07.11.2022, 10:3107.11.2022, 11:55
Plus de «International»

Le 18 septembre dernier, on apprenait que l'armée ukrainienne avait capturé un char d'assaut russe T-90M Proryv-3. Depuis le début du conflit, les forces de Kiev avaient déjà mis la main sur des centaines de véhicules ennemis. Cependant, cette proie était particulièrement somptueuse: il s'agit, en effet, du modèle le plus récent, technologiquement avancé et performant de l'armée de Poutine.

👉 Les dernières infos sur la guerre en Ukraine dans notre direct 👈

Les premiers exemplaires du T-90M ont été livrés en 2020, et seulement une centaine d'unités seraient actuellement en service.

Autre détail non négligeable: le tank avait été retrouvé en parfait état, comme le montraient des photos diffusées par les autorités ukrainiennes. Il avait, selon toute vraisemblance, été abandonné par son équipage, probablement à cause d'un problème à la chenille.

Au moment de la capture, l'avenir du char faisait l'objet de spéculations. Kiev a toujours fait bon usage du matériel saisi à l'ennemi, notamment en remettant en service des chars pris aux envahisseurs. Pourtant, au vu de l'exclusivité du véhicule en question, les analystes pensaient qu'il allait plutôt être examiné par les services de renseignement, afin d'en soutirer les secrets techniques. Autrement dit, le T-90M était bien trop précieux pour être mis en danger sur le champ de bataille.

«Il a appris l'ukrainien»

Et pourtant, il semblerait que les considérations d'ordre pratique l'aient emporté sur la prudence: une vidéo publiée samedi montre le T-90M, remis en service par l'armée ukrainienne.

Vidéo: twitter

On ne sait pas s'il a été analysé entretemps, toujours est-il que le tank sera, désormais, employé au combat, comme n'importe quel autre véhicule saisi. Il serait utilisé dans l'Est du pays.

Le très loquace compte Twitter du Département de la Défense ukrainien n'a pas loupé l'occasion pour lancer son habituel coup de comm', à sa manière. Au-dessus de la vidéo, on peut notamment lire:

«Le trophée T-90M a maîtrisé la langue et l'histoire ukrainiennes, et grogne même contre les Russes avec un accent ukrainien typique»
Département ukrainien de la Défense

Reste à voir si le T-90M sera à la hauteur de sa réputation. Le bilan russe est assez mitigé: le premier exemplaire déployé en Ukraine avait été détruit en mai, un autre avait été capturé. Ce qui est sûr, c'est que les Ukrainiens en ont besoin: la situation à l'Est, et notamment dans la région de Bakhmout, est extrêmement tendue. (asi)

Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
1 / 13
Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
Une partie d'un char russe endommagé dans le village de Mala Rohan, près de Kharkiv, en Ukraine, le 13 mai 2022.
source: sda / sergey kozlov
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La «fille à papa» qui défie Poutine
Elle n'a que 23 ans, mais la jeune Russe aux yeux de glace et à la volonté de fer n'hésite pas à traiter son président de «lâche». La fougue, la fille d'Alexeï Navalny a ça dans le sang. Désormais, elle est prête à reprendre le combat. Portrait.

Elle a beau se décrire comme une «fille à papa», Dasha - Daria, pour les intimes - en a dans le ventre et les reins solides. Il en faut, pour défier le tout-puissant président de Russie. Un autocrate qui jette ses opposants en prison pour avoir éternué trop fort et qui a persécuté son père pendant plus de 10 ans. Le 16 février, Vladmir Poutine a fini par avoir la peau de son ennemi n°1. Alexeï Navalny. Depuis, c'est sur sa fille, verve et blondeur insolente, que sont concentrés tous les regards.

L’article