International
Vaccins

Heineken critiqué pour une pub qui fait la promo de la vaccination

Heineken publicité vieux seniors vaccination pour boycott bière pandémie coronavirus covid-19
Image: twitter

Heineken critiqué pour une pub qui fait la promo de la vaccination

Le brasseur Heineken a diffusé sa nouvelle publicité dans laquelle des personnes âgées et vaccinées font la fête. Sa mise en ligne a déclenché un bad buzz et un appel au boycott.
14.07.2021, 10:0914.07.2021, 15:57
Plus de «International»

Le hashtag #BoycottHeineken a fait son apparition sur Twitter. La marque de bières a l'habitude des coups marketing, mais cette fois-ci, elle semble être allée trop loin pour les internautes. Le brasseur s'est engagé pour la vaccination en diffusant sa nouvelle campagne publicitaire intitulée «The Night is Young» («la nuit est jeune»).

La vidéo montre des personnes âgées faisant la fête en boîte de nuit et sur la plage. Le clip se termine par un slogan:

«La nuit appartient aux vaccinés. Il est temps de les rejoindre»

La pub en question 👇

Appel au boycott

Scandalisés, des personnes «anti-vaccins» ont lancé des appels au boycott, protestant contre le fait qu'une marque d'alcool fasse de la politique sanitaire.

Attaqués pour leur position, les cadres de Heineken assument lutter contre le sentiment anti-vaccin, qui est marqué dans certains pays tels que les Etats-Unis, la France et la Russie.

«Célébrer un groupe de personnes âgées qui sont capables de sortir en toute sécurité pour profiter des bars et des clubs et de socialiser à nouveau - chose que nous attendons tous avec impatience.»
Porte-parole d'Heineken

Sur Twitter, de nombreuses personnes ont dénoncé l'opportunisme ou la prise de position politique du brasseur avec le hashtag #BoycottHeineken. D'autres s'en sont amusés:

Un nouveau bad buzz pour Heineken, trois semaines après une conférence de presse de Paul Pogba, en marge de l'Euro de football, où le joueur français avait retiré une bouteille de bière sans alcool de son pupitre.

En 2020, Heineken avait subi de plein fouet la crise sanitaire avec la fermeture des bars, l'obligeant à supprimer 8000 emplois - soit environ 10% de ses effectifs - après être tombé dans le rouge.

Les intempéries en Suisse
1 / 18
Les intempéries en Suisse
Des pompiers du SIS (Service d'Incendie et de Secours) contrôlent les rives de l'Arve, avant la fermeture des berges, suite aux fortes pluies de la nuit, ce mardi 13 juillet 2021 à Carouge. D'importantes précipitations sont à nouveau tombées sur la Suisse dans la nuit de lundi à mardi. Plusieurs alertes météorologiques avaient été émises par MétéoSuisse. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) ... Lire la suite
partager sur Facebookpartager sur X
Sur TikTok, les chips de pâtes, le trend food qui donne envie
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Procès Trump: les extrémistes ne sont plus les seuls à entrer en guerre
Il a suffi d'un seul petit jour de procès pour que les partisans de Donald Trump appellent à saper l'audience ou à pervertir le futur jury. S'il émane du tribunal de Manhattan des relents d'insurrection, le plus grave est peut-être ailleurs: des républicains modérés évoquent eux aussi un «simulacre de procès» et une «attaque sans précédent». Ont-ils complètement tort? Bienvenue au Far West, là où la justice est sous pression et la guerre des nerfs ne fait que commencer.

Lundi, sur les 96 jurés potentiels, les deux tiers ont été recalés d'office. Selon le New York Times, présent dans la salle d'audience, la plupart ont prétexté ne pas être en mesure de se montrer «impartiaux». Le dernier tiers a eu droit au fameux questionnaire de 42 questions, déployé par la Cour suprême de New York afin de s'assurer qu'ils le seront. Au terme de la première journée de procès, aucun juré n'avait encore été sélectionné.

L’article