Société
Fête

Rave party: l'Italie interdit l'organisation à ce type de fête

Meloni punit désormais les raveurs en les jetant en prison

L'Etat italien a indiqué, lundi, avoir défini en tant que «délit spécifique» l'organisation ou la participation à des fêtes clandestines. Une nouvelle loi qui permet au gouvernement de droite fraîchement en place de marquer une intransigeance savamment plus poussée que celle du précédent parti au pouvoir.
01.11.2022, 10:4401.11.2022, 11:48
Plus de «Société»

La fête est finie pour les «rave parties». Lundi 31 octobre, le nouveau gouvernement de droite italien a annoncé, au cours d'une conférence de presse, proscrire ces fêtes clandestines généralement mises en place dans la nature ou des établissements désaffectés.

Comme annoncé par l'Agence de presse italienne Ansa, toute personne qui tentera désormais d'organiser ou participer à ce type d'événement risquera de lourdes peines pouvant aller jusqu'à six ans d'emprisonnement.

«Nous sommes confiants face à l'effet dissuasif de la sanction liée à l'organisation de ces événements»
Matteo Piantedosi, ministre de l'intérieur.ansa

Cette décision fait suite à une fête d'Halloween ayant eu lieu samedi 29 octobre, dans un entrepôt abandonné près de la ville de Modène, dans le nord de l'Italie. La soirée avait attiré plus de 3500 personnes tant locales que venues de l'étranger, selon plusieurs médias nationaux. Des murs vandalisés, des blocages de l'autoroute et de nombreux signalements quant au bruit imputé avaient induit à une intervention de la police et une fin forcée des festivités le lendemain matin.

Gouvernement «laxiste»

Durant la conférence de presse de lundi, la première ministre Giorgia Meloni – dont le gouvernement postfasciste est arrivé au pouvoir fin octobre – s'est montrée résolue à lutter contre la politique «laxiste» jusqu'alors menée par le précédent parti au pouvoir.

«L'impression que l'Etat italien a donnée ces dernières années est celle d'un laxisme en matière de respect des règles et de la loi»
Giorgia Meloni, première ministre de l'Italie.
La première ministre italienne Giorgia Meloni lors de la conférence de presse du 31 octobre 2022, à Rome, en Italie.
La première ministre italienne Giorgia Meloni lors de la conférence de presse du 31 octobre 2022, à Rome, en Italie.Image: sda

D'après Reuters, la nouvelle infraction s'appliquera aux rassemblements non autorisés d'au moins 50 personnes qui présentent «un risque pour la santé, la sécurité ou l'ordre publics», a ajouté le ministre de l'Intérieur Matteo Piantedosi. (mndl)

Il remplit son réservoir d'essence avec de l'huile de tournesol
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La RTS fait un débat avec de faux politiciens
Lors du lancement de l’émission Infrarouge de la RTS mercredi soir, tout nous paraissait normal. Mais à y regarder de plus près, quelque chose clochait. La RTS aurait-elle osé un débat politique avec un faux Alexis Favre et de faux invités? On vous explique.

Mercredi soir, l'émission Infrarouge de la RTS nous a peut-être donné un petit avant-goût du futur en organisant un débat politique entièrement orchestré par l'intelligence artificielle.

L’article