Société
Sciences

Santé: Des Suisses ont trouvé comme souder une plaie au laser

Des Suisses révolutionnent une technique médicale vieille de 5000 ans

Des chercheurs de l'Empa Saint-Gall et de l'ETH Zurich ont découvert un moyen de souder une plaie à l'aide d'un laser.
Oscar Cipolato et Inge Herrmann dans le laboratoire de l'Empa, à Saint-Gall.empa
Des chercheurs de l'Empa et de l'EPFZ ont mis au point une nouvelle méthode qui consiste à souder les tissus humains.
27.05.2024, 20:47
Bruno Knellwolf / ch media
Plus de «Société»

Une aiguille et du fil, un médecin habile de ses mains et le temps se chargent du reste. La technique consistant à recoudre les tissus humains remonte à plus de 5000 ans. Mais cette manipulation ne donne pas toujours satisfaction.

«Dans le cas de tissus très souples, le fil peut couper le tissu et provoquer des blessures supplémentaires. Et si la fermeture de la plaie sur les organes internes n'est pas étanche, les sutures perméables peuvent constituer un problème qui met la vie en danger»
L'institut de recherche Empa de Saint-Gall.

Ses chercheurs, accompagnés d'une équipe de l'ETH de Zurich, ont désormais trouvé un moyen de souder une blessure au laser. Toutefois, la peau reste évidemment plus délicate qu'un morceau de métal. C'est pourquoi l'équipe d'Oscar Cipolato et d'Inge Herrmann a imaginé un système de fermeture de plaie intelligent, et qui peut être contrôlé de manière douce et efficace.

Des nanoparticules pour souder

Les scientifiques utilisent des nanoparticules de métal et de céramique et ont recours à un procédé de nanothermométrie pour contrôler la température. La soudure - une pâte de protéines et de gélatine - contient deux types de nanoparticules qui interagissent parfaitement.

Alors que la pâte est irradiée au laser, les particules de nitrure de titane transforment la lumière en chaleur. Les particules de vanadate de bismuth synthétisées à cet effet agissent en revanche comme de minuscules nanothermomètres fluorescents: c'est pourquoi elles émettent une lumière de longueur d'onde spécifique en fonction de la température et permettent ainsi une régulation extrêmement précise en temps réel.

Cette méthode est donc particulièrement adaptée à une utilisation en chirurgie mini-invasive, car elle ne nécessite aucun contact et détermine les différences de température avec une résolution spatiale très fine dans les plaies superficielles et profondes, écrit l'Empa.

Lors de tests en laboratoire, différents échantillons de tissus ont permis de panser des plaies rapidement, de manière stable et biocompatible, par exemple sur des organes comme le pancréas ou le foie. L'union de morceaux de tissus particulièrement exigeants, comme ceux de l'urètre, de la trompe de Fallope ou de l'intestin, s'est également déroulée avec succès et en douceur.

Dans une étape suivante, la source de lumière laser utilisée au début a pu être remplacée par une lumière infrarouge plus douce. Un processus qui permet de rapprocher encore un peu plus la technologie de soudure de son application en milieu hospitalier.

(Adaptation française: Valentine Zenker)

La greffe de tête bientôt possible?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le nouveau nom de l'aéroport de Milan indigne les Italiens
Depuis vendredi, l'aéroport de Malpensa à Milan s'appelle officiellement «Aeroporto Internazionale Malpensa-Silvio Berlusconi». La plupart des Italiens ne savent pas s'ils doivent rire ou pleurer face à ce changement de nom.

Lorsque le ministre des Transports et chef de la Lega, Matteo Salvini, a annoncé il y a environ une semaine que l'aéroport international de Malpensa à Milan serait renommé en l'honneur de Silvio Berlusconi, beaucoup ont cru à une mauvaise blague du politicien d'extrême droite. Mais ce n'était pas une plaisanterie: jeudi, l'Autorité de l'aviation civile italienne (Enac) a confirmé que l'aéroport s'appelle désormais:

L’article