Sport
Ski Alpin

Ski: Marco Odermatt aura une piste du Titlis à son nom

La piste la plus difficile du Titlis porte désormais le nom de Marco Odermatt
Une piste du Titlis porte désormais le nom de Marco Odermatt.image: rainer eder / titlis bergbahnen

Marco Odermatt ne s'attendait pas à une telle surprise

Le meilleur skieur de la saison descendait l'une des pistes du domaine du Titlis lorsqu'il a appris qu'elle porterait désormais son nom.
17.04.2024, 09:16
Rainer Sommerhalder
Plus de «Sport»

Nous sommes vendredi. Marco Odermatt est en train de dévaler la piste très abrupte de Rotegg, en compagnie de son père. Il la connaît presque comme sa poche, comme l'ensemble du domaine. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que cette piste noire donnant sur le Rotstöckli, le point culminant du canton de Nidwald, porte désormais son nom.

Il s'agit de reconnaître son talent et de faire honneur à ses performances exceptionnelles. Cette piste redoutable, considérée comme la plus exigeante de tout le domaine, reflète «l'esprit intrépide et les compétences de Marco en matière de ski», explique Norbert Patt, le patron des remontées mécaniques. Il précise aussi que ce geste «devrait inspirer les générations futures».

Lui et Walti Odermatt, le père de Marco, ont donc surpris la star du ski suisse, en lui annonçant la nouvelle lors d'une descente inaugurale symbolique, vendredi. Marco Odermatt venait à peine de rentrer chez lui. La veille, il était encore en Norvège. Un voyage qui avait un objectif précis: tester les skis qui l'accompagneront dans le futur.

«C'est vraiment beau. Au Titlis, jusqu'à présent, seule Erika Hess avait une piste à son nom»
Marco Odermatt surpris
Marco Odermatt dévalant la piste qui porte désormais son nom
Première descente sur la Marco-Odermatt-Piste Rotegg.Image: Rainer Eder / Titlis Bergbahnen

On dira toujours «Rotegg»!

Malgré les honneurs, le vainqueur du gros globe de cristal reste fidèle à sa modestie: «Je doute que le nouveau nom fasse son chemin. Rotegg est un terme courant pour désigner cette piste». On peut toutefois penser que les gens seront ravis de mentionner également le nom de Marco Odermatt.

Après cette descente inagurale, le Nidwaldien a effectué son dernier point presse de la saison. Personne n'a évoqué la piste, puisque le skieur de 26 ans a attendu dimanche, et l'émission Sportpanorama de la SRF, pour officialiser le changement.

A l'Hôtel Terrace d'Engelberg, «Odi» est revenu sur son hiver. Il a décrit sa victoire en descente à Wengen comme une course parfaite et le point culminant de sa saison, pour ce qui est des émotions. Son prochain objectif est désormais affirmé: gagner sur la mythique Streif à Kitzbühel.

Un journal qu'il ne dévoile qu'à une seule personne

En parlant d'objectif, le vainqueur de la Coupe du Monde note les siens dans un petit livret, depuis trois bonnes années maintenant. Il y indique également toutes les informations concernant ses courses. Cela comprend le choix du matériel, la qualité de la neige ainsi que les performances notables de ses adversaires. Marco Odermatt décrit également ses sensations, ses pensées et les émotions perçues en course.

Ces notes l'aideront lorsqu'il sera de retour en action sur les pistes de la Coupe du monde. Il ne les montre à personne, sauf à Monika Wicki-Hess, sa préparatrice mentale.

Lors de son vol retour de Norvège, Odermatt a rédigé quelques lignes concernant la saison écoulée. En 25 courses, il a qualifié 20 de ses départs de bons, quatre de médiocres et un de décevant - celui en géant à Saalbach, lorsqu'il a été éliminé en deuxième manche.

En raison de sa supériorité écrasante, Marco Odermatt peine parfois à classer ses accomplissements. Il raconte qu'après son succès à Adelboden, il a appelé son entraîneur pour mieux situer sa performance. Il lui a demandé s'il skiait vraiment vite ou si ses adversaires n'étaient pas à leur meilleur niveau.

«Parfois, on ne comprend pas vraiment. Mais mon coach m'a expliqué qu'il penchait plutôt pour la thèse n°1»
Marco Odermatt
Marco Odermatt inaugurant la piste qui porte son nom
Urs Egli (responsable marketing des remontées mécaniques du Titlis), Marco Odermatt et Norbert Patt (PDG des remontées mécaniques) lors de l'inauguration de la Marco-Odermatt-Piste Rotegg.image: rainer eder / titlis bergbahnen

«Odi» ne se voit pas au niveau des légendes du ski

Marco Odermatt ne s'ennuiera pas la saison prochaine. Car malgré son hiver exceptionnel, il n'a pas encore tout gagné. C'est un homme de défi et son nom ne figure toujours pas au palmarès des classiques de Val Gardena ou Bormio, remportées par les plus grands.

«Une première victoire a toujours plus de sens. Et il y a encore beaucoup de potentiel, notamment en vitesse. Nous avons encore une ou deux choses à améliorer en ce qui concerne le matériel»
Marco Odermatt

Le Nidwaldien skie sur des lattes de la marque Stöckli depuis 14 ans et participe activement au processus de développement des skis depuis environ huit ans, d'où son voyage en Norvège la semaine dernière, pour tester de nouveaux prototypes. «C'est un long processus avant que ça ne devienne un ski qui gagne», explique le double champion du monde.

Odermatt est également interrogé sur les records établis cet hiver, par exemple la plus grande avance sur le deuxième du général de la Coupe du monde. Il fait désormais mieux qu'Hermann Maier. Mais malgré les chiffres, le Suisse n'a pas l'impression d'être au niveau des plus grands.

«Pour moi, ce sont toujours ces légendes que j'admirais quand j'étais petit»
Marco Odermatt
Marco Odermatt au Titlis
Marco Odermatt pose lors d'une séance photo au Titlis.Image: Keystone

Un plan qui le mènera aux Mondiaux de Crans-Montana

Jusqu'à quand verrons-nous le Suisse performer ainsi au plus haut niveau? Marco Odermatt a des certitudes jusqu'en 2027: «Mon programme s’étend jusqu’aux Championnats du monde de Crans-Montana». Il poursuivra certainement par la suite, mais il le sait: «Il ne sera pas possible de concourir dans trois disciplines pendant encore 10 ans».

«Odi» semble donc avoir des préférences pour la suite de sa carrière. Après tout, il a déjà tout gagné en géant et le Super-G ne l'enthousiasme pas autant que la descente. «La sensation en descente est complètement différente de celle en Super-G», défend le meilleur skieur de la saison.

Adaptation en français: Romuald Cachod.

Le séisme qui a frappé Taïwan en images
1 / 16
Le séisme qui a frappé Taïwan en images
Un puissant séisme a frappé Taïwan mercredi 3 avril 2024.
source: sda / daniel ceng
partager sur Facebookpartager sur X
Ce Brésilien jongle mieux que vous - et il n’a pas de pieds
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Matchs truqués: une vidéo enfonce cette star de Premier League
Le milieu de terrain de West Ham Lucas Paquetá est accusé d'avoir enfreint les règles liées aux paris sportifs. Depuis, ses matchs sont passés au crible, et une vidéo en particulier ternit la réputation du joueur.

Lucas Paquetá est dans la tourmente. Alors qu'il était sous le coup d'une enquête liée à des paris sportifs suspects (celle-ci avait empêché sa venue à Manchester City l'été dernier), la Fédération anglaise de football (FA) a rendu jeudi ses conclusions, sans épargner le Brésilien.

L’article