DE | FR
Euro, football, tir au but, penalty

Image: Keystone

Euro 2021

C'est prouvé, les tirs au but n'ont rien d'une loterie

Temps d'attente, âge des joueurs, statuts des tireurs, de multiples facteurs influencent le résultat d'une séance de tirs au but, selon une étude norvégienne. Les équipes les mieux préparées les utilisent à leur avantage pour réduire la part du hasard.



L'argument revient à chaque séance de tirs au but. «C'est une loterie», affirment en chœur joueurs et entraîneurs (surtout les vaincus). Cela n'a pas manqué durant l'Euro 2020, notamment lors des matchs de la Suisse face à la France et à l'Espagne. Battus en finale par les Italiens, les Anglais ont, eux aussi, dégainé la célèbre excuse.

A tort, si on en croit le scientifique norvégien Geir Jordet et ses collaborateurs: «Certes, il y a une part de hasard, mais ce n'est pas une loterie. C'est plutôt un jeu d'adresse et de psychologie. Ce n'est pas parce que les gens ne comprennent pas la psychologie impliquée qu'elle n'existe pas», explique-t-il dans L'Equipe.

Plus vous pensez que c'est une loterie, plus vous risquez de rater👇

Le scientifique souligne qu'il existe de nombreuses techniques, pour gérer au mieux la pression inhérente à cet exercice, et pour tenter de déstabiliser l'adversaire. A l'image de la décontraction de Giorgio Chiellini face à Jordi Alba. L'âge des joueurs, leur statut, leur manière de placer le ballon, le temps d'attente, tous ces facteurs ont une influence sur le résultat et peuvent donc être optimisés.

«Les meilleures équipes utilisent ces stratégies délibérément, alors que la plupart des autres laissent cela au hasard»

Geir Jordet, scientifique spécialiste des tirs au but

Pour corroborer ses propos, Geir Jordet a analysé plus de 700 séances de 1976 à aujourd'hui (Coupe du Monde, Euro et Champions League). Et les résultats sont fascinants:

Une recherche qui aurait pu aider le sélectionneur anglais, Gareth Southgate, à mieux choisir ses tireurs:

«Des joueurs entrant à la 119e minute, pour tirer un penalty, vont ressentir davantage de pression»

Et on termine par un petit tacle sur Mbappé...

«J'ai déjà prouvé que plus vous êtes rapide dans l'exécution, plus le rendu est mauvais. Face à la Suisse, Pogba a mis 6,5 secondes, après le coup de sifflet de l'arbitre, avant de commencer à courir vers le ballon. Mbappé, quant à lui, a mis 0,2 seconde ! Il est peut-être le joueur le plus rapide du monde dans le jeu, mais cela ne l'aide pas sur des tirs au but...»

Geir Jordet, scientifique norvégien, dans L'Equipe

Euro 2021: La victoire de l'Italie, en images

1 / 12
Euro 2021: La victoire de l'Italie, en images
source: sda / walter bieri
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

« It’s Coming Home » Zoom sur l’hymne du foot

Plus d'articles sur le sport

Pourquoi la Suisse est l'une des meilleures nations sportives au monde

Link zum Artikel

A Tokyo, les athlètes sont-ils trop aidés par leur matériel?

Link zum Artikel

Le sacre de Marcell Jacobs est-il suspect? Deux sprinteurs dissèquent

Link zum Artikel

«Après l'euthanasie de Jet Set, mes collègues m'ont soutenu moralement»

Link zum Artikel

En sport, le trac est devenu officiellement un problème de santé

Link zum Artikel

Cinq choses à savoir sur la paire Heidrich/Vergé-Dépré avant leur match

Link zum Artikel

Lea Sprunger: «Quand je suis stressée, je fais le ménage»

Link zum Artikel

Pourquoi Belinda Bencic est si spéciale

Link zum Artikel

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

Jérémy Desplanches: «Je pourrais dormir quinze heures par jour»

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Euro 2021

Londres est en ébullition à quelques heures de la finale

La capitale londonienne chante, prie et boit avant d'affronter l'Italie ce dimanche (21h00) à Wembley.

Le stade mythique de Wembley est prêt à rugir pour ses héros anglais, privés de titre majeur depuis 55 ans, face à des Italiens très ambitieux et déterminés à jouer les trouble-fête.

Au «pays du football», l'excitation est à son comble, malgré le rebond de l'épidémie de Covid. La sélection des «Three Lions» a pu s'en rendre compte dès samedi, escortée à la sortie de son camp de base par des fans en liesse, agitant leurs drapeaux et hurlant leurs encouragements.

«Voir les supporters dans la rue et …

Lire l’article
Link zum Artikel