DE | FR
Les activistes climatiques d'Extinction Rebellion (XR), qui redoublent d'occasions d'attaquer le système, font recours systématiquement.
Les activistes climatiques d'Extinction Rebellion (XR), qui redoublent d'occasions d'attaquer le système, font recours systématiquement.
Image: Montage watson / Saïnath Bovay
Absurdie

Extinction Rebellion et son discours antisystème à géométrie variable

Le «système» (politique, justice, économie, ...) est attaqué dans son ensemble par les activistes climatiques d'Extinction Rebellion. Pourtant, ils multiplient les recours, se servant ainsi du système. Un paradoxe classique de ceux qui s'y opposent... en surface.
03.10.2021, 08:1703.10.2021, 09:56
Suivez-moi

Les membres helvétiques du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion (XR), qui redoublent d'occasions de dézinguer le système, pratiquent l'art du recours juridique... systématique. «Vous avez tort sauf quand j'ai raison.»

Dernier exemple en date, Antoine Thalmann, co-fondateur de la section lausannoise d'XR, a été condamné le 28 septembre pour plusieurs blocages de routes dans la capitale vaudoise. Ecopant d'une peine de 70 jours-amende à 20 francs avec trois ans de sursis, auxquels s'ajoutent 1000 francs d’amende et 700 francs de frais de justice (une peine moins lourde que prévue), il a décidé de faire recours. Pourtant, il déclarait le 16 septembre au sujet du procès à venir – et de tous les autres du même type:

«[Le Ministère public vaudois] prend le risque d'encombrer le système judiciaire et de dépenser l'argent du contribuable [avec la multiplication de] petits [procès]. Le risque est d'avoir des procès bâclés et expédiés sans bruit»

Dire quelque chose comme «La justice fera son travail» reviendrait sans doute pour les activistes d'XR à utiliser des éléments de langage, ce qui leur paraîtrait insupportable. Pourtant, ce verbiage, il est vrai un brin lu et relu, a le mérite de refléter un certain attachement à l'Etat de droit. Or, selon Antoine Thalmann, les militants ont prévu de faire «systématiquement» appel lors des 200 procès qui les attendent en Suisse quand ils tourneront en leur défaveur.

Faire recours auprès de la justice, justice qu'on conchie par ailleurs: voilà une attitude caractéristique d'un antisystème inconséquent.

Que les choses soient claires. Perso, je n'ai rien contre le sang libertaire et l'humeur provocatrice. Simplement, la posture paradoxale des membres d'Extinction Rebellion m'empêche d'avoir un début de sympathie pour leur démarche. L'anarchiste de droite qui ne comprend pas que routes et écoles soient étatisées, mais qui paie ses impôts car son point de vue est minoritaire, ou l'ermite qui ne vote pas, mais ne se plaint pas des résultats, sont, eux, des anticonformistes cohérents. J'avoue même ressentir parfois de la fascination pour leur refus opiniâtre d'épouser l'extrême centre.

«Uno» pour tous

Anticonformistes, les désobéissants civils d'XR ne le sont pas. Leur objectif – lutter pour la sauvegarde du climat – a le vent en poupe chez les élites comme dans la population, la plupart des médias leur ouvrent leurs pages sans retenue, les artistes s’entendent avec eux comme larrons en foire.

Etre punk aujourd'hui, contrairement à ce que ces militants pensent ou prétendent penser, c'est garder une distance critique à l'égard des modes intellectuelles et politiques, dont la leur. Une attitude qui naguère était normale et qui est maintenant devenue originale.

Rejeter en bloc le cadre de la société dans laquelle on vit, ses lois, les personnes qui les préparent, ceux qui les font appliquer, cela équivaut à se tirer une balle dans le pied. En jouant au Uno, personne n'aurait idée de négocier une règle alternative tout en annonçant qu'il ne respectera pas les autres règles du jeu, ou certaines d'entre elles, durant la partie. Ce serait de la triche.

La manif anti-pass de Lausanne, en images

1 / 9
La manif anti-pass de Lausanne, en images
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

C'est quoi James Bond?

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Absurdie

Dire aux jeunes ados de cesser de construire des cabanes en forêt? Non!

La course aux règlementations et contraintes en tout genre va tellement loin que les jeunes sont priés de démonter leurs cabanes en forêt. On aura tout vu!

En Suisse, on vit plus souvent en Absurdie que dans une cabane. Au milieu d'une forêt de la région de Thierrens, dans le canton de Vaud, des fonctionnaires ont découvert une cabane, un petit abri et un pont construits par cinq ados. Une aventure amicale et inter-villageoise ayant coûté de l'effort et de longs mois. Les ados ont dû démonter leur œuvre, malgré l’accord du propriétaire des lieux et le comportement exemplaire du quintet.

C'est que ce genre de constructions est illicite. Selon …

Lire l’article
Link zum Artikel