Suisse
Alain Berset

Alain Berset a une bonne raison de se rendre au Bürgenstock

Alain Berset a une bonne raison de se rendre au Bürgenstock

L'ancien conseiller fédéral socialiste veut devenir secrétaire général du Conseil de l'Europe. Quoi de plus opportun alors que la conférence sur la paix en Ukraine pour tenter de séduire un max de chefs d'Etat.
14.06.2024, 11:50
Christoph Bernet / ch media
Plus de «Suisse»

La Suisse organise un événement diplomatique de tous les superlatifs ce week-end: les représentants de plus de 90 pays sont attendus, samedi et dimanche, à la conférence sur l'Ukraine au Bürgenstock. La vice-présidente américaine Kamala Harris, le chancelier allemand Olaf Scholz, la première ministre italienne Giorgia Meloni ou le président français Emmanuel Macron, entre autres, feront le déplacement dans le canton de Nidwald.

Un visage bien connu en Suisse se mêlera également à l'illustre groupe d'invités: l'ancien conseiller fédéral Alain Berset (PS), qui a occupé pendant douze ans le poste de ministre des Affaires sociales et de la Santé jusqu'à son départ fin 2023. Aujourd'hui âgé de 52 ans, le Fribourgeois aspire désormais à une carrière sur la scène internationale. En effet, il ambitionne de devenir secrétaire général du Conseil de l'Europe à Strasbourg. L'élection par l'Assemblée parlementaire de l'institution aura lieu le 25 juin.

Le département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) soutient officiellement cette candidature. Elle est toujours en bonne voie, assure le DFAE. Et Alain Berset entend bien utiliser la conférence sur l'Ukraine pour mener une campagne personnelle.

Berset pas seul dans cette délégation

Sa participation en tant que membre de la délégation du Conseil de l'Europe a d'ailleurs été confirmée par un porte-parole du DFAE. Il rejoindra la secrétaire générale sortante, la Croate Marija Pejčinović Burić, ainsi qu'un autre candidat pour le poste vacant.

«En tant que principale organisation de protection des droits humains et de promotion de la démocratie et de l'Etat de droit en Europe, le Conseil s'engage en faveur des efforts de paix en Ukraine»

Hormis l'ex-conseiller fédéral, le commissaire européen à la Justice et ex-ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders (65 ans), ainsi que l'ancien ministre estonien de la Culture, Indrek Saar (61 ans), lorgnent eux aussi sur le poste à repourvoir. Le DFAE refuse d'indiquer s'ils participeront ou non à la conférence.

A la demande de CH Media, le gouvernement estonien a, toutefois, déclaré qu'Indrek Saar sera ce week-end à une manifestation en Ukraine, et donc pas au Bürgenstock. Cela signifie que Berset partagera la scène avec son concurrent belge, Didier Reynders en Suisse centrale. A dix jours du vote, les deux hommes devraient une fois de plus tenter de se démarquer auprès des quelque 45 chefs d'Etat et de gouvernement européens.

(Traduit et adapté par Valentine Zenker)

Immersion dans le plus grand bunker d'or privé de Suisse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un an après, la Chaux-de-Fonds porte encore les stigmates de la tempête
La Chaux-de-Fonds et ses habitants portent encore des traumatismes et des traces visibles de la tempête du 24 juillet 2023. La Métropole horlogère a reçu au total 4,6 millions de francs de dons.

«Au niveau sécurité, on n'a rien à se reprocher car personne n'aurait pu imaginer une telle tempête sur une ville et pas au sommet d'une montagne», a expliqué à Keystone-ATS Jean-Daniel Jeanneret, conseiller communal de La Chaux-de-Fonds.

L’article