DE | FR

Fin des mesures Covid? 4 éléments à savoir avant la séance du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral va-t-il lever toutes les restrictions d'un coup? Réponse cet après-midi.
Le Conseil fédéral va-t-il lever toutes les restrictions d'un coup? Réponse cet après-midi.Image: Keystone
Le jour tant attendu est enfin arrivé. Ce mercredi après-midi, le Conseil fédéral annoncera si toutes les mesures sanitaires seront abandonnées d'un seul coup. Quelle est la situation? Quels sont les scénarios? Qu'en pensent les cantons et les experts? Le point sur la situation.
16.02.2022, 05:5416.02.2022, 12:37
Suivez-moi

La situation épidémiologique

Il est tout d'abord utile de jeter un coup d'oeil à la situation épidémiologique en Suisse, car elle va jouer un rôle important dans les décisions du Conseil fédéral. La levée totale des mesures n'est, en effet, envisageable que sous certaines conditions, avait affirmé le gouvernement il y a deux semaines. Il s'agit des paramètres suivants:

  • La vague Omicron a atteint son pic.
  • Le nombre de contaminations et d’hospitalisations diminue.
  • L'immunité au sein de la population est suffisamment élevée.

Qu'en est-il aujourd'hui? Même si les capacités de dépistage ont atteint leurs limites dans les semaines écoulées, on peut affirmer que le pic de la vague est, désormais, derrière nous, comme le montre clairement le graphique ci-dessous:

Ces derniers jours, le nombre de nouvelles infections recule donc de manière nette, tout comme les admissions à l'hôpital.

Le troisième paramètre, l'immunité de la population, est plus difficile à mesurer. Elle est obtenue en combinant l’infection naturelle et la vaccination. Si cette dernière stagne depuis des mois, l'explosion des cas provoquée par le variant Omicron aurait contribué à répandre largement le virus.

C'est en tout cas ce que soutient la Task force scientifique de la Confédération. Rien que pendant les quatre semaines autour du pic de la vague, 30 à 40% de la population suisse a été infectée, écrit-elle mardi soir. Et d'ajouter:

«Une très grande majorité des Suisses auront une certaine immunité contre le coronavirus à la fin de cet hiver»

Les deux scénarios prévus par le Conseil fédéral

Les indicateurs pandémiques semblent donc parler en faveur d'une levée totale des mesures. Concrètement, lors de sa séance du 2 février, le Conseil fédéral avait proposé deux scénarios, élaborés en fonction de la situation épidémiologique.

Variante 1: suppression des mesures en un seul coup

La première variante comporte la suppression des restrictions en une seule fois. Dans ce cas de figure, les mesures de protection suivantes tomberaient:

  • L'obligation de présenter un certificat dans les restaurants, les manifestations et les établissements de loisirs et de culture.
  • L'obligation de porter le masque dans les transports publics, les commerces et les autres espaces intérieurs accessibles au public.
  • Les restrictions lors de rencontres privées.
  • L'obligation d’obtenir une autorisation pour les grandes manifestations.

Même si le gouvernement choisit cette variante, certaines mesures pourraient rester en vigueur. Il s'agit notamment de l’obligation du port du masque dans les transports publics, le commerce de détail et les établissements de santé, ainsi que l'isolement des personnes positives au Covid-19.

Variante 2: suppression des mesures en deux étapes

Si la situation épidémiologique ne permet pas de supprimer toutes les restrictions d'un seul coup, le Conseil fédéral peut décider de les lever en deux étapes. Cela permettrait de réévaluer la situation après chaque nouvel assouplissement.

  1. Lors de la première étape, l’obligation de présenter un certificat dans les restaurants, les manifestations et les établissements de loisir et de culture sera supprimée, tout comme les restrictions pour les rencontres privées. De plus, la règle des 2G s’appliquerait en lieu et place des 2G+.
  2. Lors de la deuxième étape, le port du masque, la règle des 2G et l’obligation d’obtenir une autorisation pour les grandes manifestations à l’intérieur seront à leur tour supprimés.

L'avis des cantons

Le Conseil fédéral a soumis ces deux scénarios aux cantons. Ils ont plébiscité la première variante. La majorité estime que le certificat Covid n'a plus de sens au niveau national et approuve donc sa suppression.

Une tendance nette pour la fin de la règle des 2G+ dans certains cas semble également s'imposer, même si, globalement, des différences cantonales existent.

  • Les petits cantons de Suisse centrale (Zoug, Schwyz, Uri, Nidwald, Obwald et Glaris) sont ceux qui poussent le plus pour une levée des mesures.
  • La plupart des autres cantons se montrent plus prudents. Fribourg, Vaud et le Valais privilégient par exemple la première variante, pour autant que le nombre de cas et les hospitalisations le permette.
  • Bâle-Ville et le Jura font exception. «Une levée de toutes les mesures est trop risquée à l'heure actuelle», indique le premier, tandis que le deuxième demande de reporter la mise en oeuvre de la première variante.

La position des experts sur le Covid-19

Les experts sont moins affirmatifs que les politiques. Interrogé par watson, le virologue Didier Trono n'excluait pas que l'immunité liée à Omicron puisse être peu efficace contre d'autres variants du virus.

«Nous allons avoir une pause grâce à Omicron, mais Delta circule encore. Il pourrait ressurgir dans quelques mois, quand le taux d'anticorps aura commencé à baisser»
Didier Trono, virologue à l'EPFL

Autre point délicat: le port du masque dans les transports publics. Le supprimer serait très dangereux, notamment pour les personnes à risque, estimait le spécialiste des aérosols Michael Riediker. «En présence d'une personne contaminée, la situation peut devenir critique dans presque tous les espaces intérieurs».

Même son de cloche chez le vice-président de la Task force scientifique Urs Karrer: «Afin de décharger les hôpitaux, nous devrions maintenir jusqu'à nouvel ordre l'obligation de porter un masque dans les lieux publics».

Selon les dernières estimations, le port du masque dans les transports en commun devrait résister encore quelques semaines. Réponse cet après-midi.

Fin du certificat covid, vous en pensez quoi?

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Radovan Vitek va faire le ménage à Crans-Montana
La station valaisanne s'apprête à subir de gros changements, annonce son propriétaire Radovan Vitek. Des licenciements sont prévus.

Actionnaire majoritaire des remontées mécaniques de Crans-Montana (CMA) et propriétaire d'une dizaine de sociétés dans la station, le milliardaire tchèque Radovan Vitek souhaite remettre de l'ordre dans ses entreprises valaisannes. Des licenciements sont prévus, mais leur ampleur n'est pas encore connue.

L’article