DE | FR
Bientôt plus que cinq jours seul à la maison? C'est la nouvelle demande de l'économie suisse.
Bientôt plus que cinq jours seul à la maison? C'est la nouvelle demande de l'économie suisse. image: shutterstock.com

Réduire la quarantaine à 5 jours en Suisse? Pression du secteur économique

Les représentants de l'économie suisse s'inquiètent de la longueur des quarantaines liées à la pandémie du Covid-19. Ils organisent une résistance qui ne semble, toutefois, pas convaincre les spécialistes de la santé.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
29.12.2021, 10:2329.12.2021, 12:14

Le nombre de cas Covid-19 continue de s'accroître en Suisse, avec une proportion de plus en plus importante liée à Omicron. Mardi, on comptait, en effet, plus de 13 000 nouvelles contaminations en une seule journée.

>>> Covid-19: la situation en Suisse et dans le monde en direct

Conséquences: non seulement le système de santé se retrouve surchargé, mais d'autres secteurs pourraient également se retrouver en grande difficulté. En effet, en raison des règles de quarantaine, toute personne testée positive ou ayant été un contact proche doit obligatoirement être mis en isolement pendant dix jours. Actuellement, près de 90 000 personnes sont concernées en Suisse.

Organisation d'une résistance

De ce fait, plusieurs acteurs de l'économie envisagent de reprendre un projet tout droit sorti des Etats-Unis: réduire la quarantaine à cinq jours. Une demande également formulée par le directeur de l'Union patronale suisse, Roland A. Müller, ce mercredi, dans le 20Minuten:

«Nous exigeons que la quarantaine soit raccourcie, ou alors que des règles d'exception soient édictées pour certaines professions et branches en dehors du secteur de la santé.»

Sur srf.ch, le directeur de l'Union patronale suisse a ajouté que les quarantaines «pesaient» sur le secteur de l'économie. Selon lui, «il est important que nous puissions maintenir la sécurité de l'approvisionnement dans le commerce de détail, à la Poste, chez Swisscom, etc.»

«Le délai de quarantaine de dix jours est trop long et entraîne des coûts élevés»
Rudolf Minsch, président d'Economiesuisse

Un avis que partage le président d'Economiesuisse, Rudolf Minsch, qui s'est également entretenu avec le 20Minuten: «Le délai de quarantaine de dix jours est trop long et entraîne des coûts élevés.»

Aux Etats-Unis, le secteur économique tirait déjà la sonnette d'alarme

Quarantaine des double vaccinés

Au sein de la Task force scientifique de la Confédération, le raccourcissement de la quarantaine est au cœur du débat. Mais lors de la conférence de presse du mardi 28 décembre, la présidente de la Task force, Tanja Stadler, a été claire: «Il n'y a aucune raison pour que les personnes vaccinées ne soient pas mises en quarantaine». Une phrase que les représentants de l'économie n'ont sans doute pas appréciée.

Vous avez raté la conférence? Notre résumé!

C'est pourquoi la présidente du groupe d'expert de la Confédération a tenu à justifier sa déclaration:

«Nous savons que les personnes vaccinées contractent Omicron de la même manière que les personnes non vaccinées. Il n'y a donc aucune raison qu'ils ne soient pas mis en quarantaine comme les non vaccinés.»

Tanja Stadler a souligné que la situation peut être différente pour les personnes ayant reçu un vaccin de rappel, car elles sont mieux protégées.

Les Etats-Unis ont raccourci la durée de la quarantaine en expliquant que la plupart des contaminations se produisaient tôt dans l'évolution de la maladie. Les spécialistes suisses de la santé étudient la question (aeg).

Adapté de l'allemand par mndl.

Rien à voir, mais à quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?

1 / 12
À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Lutter contre le Covid avec Maman j'ai raté l'avion

Plus d'interviews «Covid»

Les vaccinés à bout envers les non-vaccinés? «Il y a un grand malaise»

Link zum Artikel

Covid: «Le problème en Suisse, c'est l'irresponsabilité collective»

Link zum Artikel

Ana, 11 ans: «Si je me vaccine, je déçois maman, sinon je déçois papa»

Link zum Artikel

Une chasseuse de virus raconte la découverte du variant Omicron

Link zum Artikel
Séance extraordinaire du Conseil fédéral: ce qui sera discuté aujourd'hui
Le gouvernement a décidé de se réunir ce mercredi et devrait vraisemblablement adopter les modifications mises en consultation la semaine passée. Le point sur la situation en attendant la conférence de presse.

Le Conseil fédéral tient ce mercredi 19 janvier une séance non prévue. Même si les experts de la Confédération se sont montrés relativement optimistes lors de leur point presse du mardi 18 janvier, la situation épidémiologique reste tendue et l'impact du variant Omicron sur les hôpitaux difficile à évaluer.

L’article