Suisse
Genève

Procès Tariq Ramadan: «C’était le coup d’un soir»

French controversial humorist Dieudonne MBala MBala speaks to the journalists after leaving the courthouse to testify at the Tariq Ramadan trial for a second day of hearing with Geneva's prosecut ...
Le sulfureux humoriste Dieudonné est apparu au procès de Tariq Ramadan.Keystone

Dieudonné au procès Ramadan: «C’était le coup d’un soir»

Dieudonné est venu témoigner mardi matin du contenu d'une lettre anonyme envoyée il y a seulement quinze jours au tribunal. Et qui n'évoque pas le viol de Brigitte au cœur du procès.
16.05.2023, 12:0016.05.2023, 19:00
Plus de «Suisse»

Mardi, deuxième jour du procès, 9h31. Le président du tribunal demande à l’huissier de faire entrer le témoin. Dieudonné Mbala Mbala apparaît, massif, couvert, tel un prêtre d’un surplis, d’une toge bleu marine frappée d’une carte verte de l’Afrique à hauteur de l’épaule gauche. Réputation sulfureuse, mais puissance comique intacte. L’humoriste, condamné définitivement en 2022 pour avoir méprisé les victimes de la Shoah lors d’un spectacle joué à Genève et dans le canton de Vaud, provoque le rire dans l’assistance en cherchant des yeux son avocat, en retard, Pascal Junod, également le conseil de l’intellectuel d’extrême droite Alain Soral dans des affaires suisses.

A la demande de la défense de Tariq Ramadan, Dieudonné est là pour témoigner du contenu d’une lettre anonyme adressée au tribunal correctionnel quinze jours avant le début du procès. Ce qu’on appelle un rebondissement.

Cette lettre relate une discussion qui aurait eu lieu à Neuchâtel un soir, après un spectacle de Dieudonné. Brigitte, agent de spectacles en Suisse, a connu Dieudonné en 2006 dans le cadre de ses tournées, comme elle l’a indiqué plus tôt au tribunal. L'épisode neuchâtelois remonterait à la période des faits de viol et de contrainte sexuelle qui se seraient produits en octobre 2008 dans un hôtel genevois, selon l’accusation.

French controversial humorist Dieudonne MBala MBala (right) arrives to the courthouse to testify at the Taric Ramadan trial for a second day of hearing with Geneva's prosecutor as part of an inve ...
Dieudonné arrive.Keystone

Ce soir-là, après le spectacle en question, Dieudonné, Brigitte, le producteur des spectacles de l’humoriste en Suisse, ainsi que deux techniciens accompagnant ce dernier, parlent à bâtons rompus.

«Brigitte et moi, on a évoqué nos enfants métisses respectifs, puis la discussion est venue sur Tariq Ramadan, une personne importante pour l’Afrique. C’est là qu’un de mes techniciens, sourire aux lèvres, ça ne m’étonnait pas de lui, c’est le genre de personne qui aime les ragots, a fait une allusion. Il a dû pousser Brigitte (réd: Dieudonné la nomme sous un autre nom) à dire qu’elle avait eu une relation avec Tariq Ramadan. Elle a répondu: "C’était le coup d’un soir", ou quelque chose comme ça. Je n’ai pas voulu fouiller, pas trop intéressé par ce type d’histoire, mon technicien semblait plus intéressé.»
Dieudonné Mbala Mbala

Dieudonné dit connaître l’identité de l’auteur de la lettre anonyme. Il le désigne comme étant le producteur du spectacle joué à Neuchâtel, présent lors de la discussion. Il cite son nom, le décrit comme étant d’origine africaine, estime qu’il devrait être là à sa place pour témoigner, ajoute qu’il a sans doute eu peur de venir au tribunal, car «ce n’est pas facile d’être africain dans l’espace Schengen».

En 2008, en déporté juif avec l'étoile jaune

L’un des techniciens accompagnant Dieudonné sur ses spectacles et qui aurait assisté à cette discussion présumée est Jacky Sigaud, comme l’indique l’humoriste dans son témoignage. Régisseur de Dieudonné, Jacky Sigaud est souvent apparu aux côtés de son mentor, comme en 2008 au Zénith à Paris, costumé en déporté juif des camps de concentration, lorsque l’humoriste avait fait monter sur scène le négationniste Robert Faurisson, Jean-Marie Le Pen étant présent parmi les spectateurs.

On retrouvera l'année suivante Dieudonné en compagnie d'Alain Soral, tous deux photographiés avec Tariq Ramadan, au congrès de l'Union des organisations islamiques de France, au Bourget. Tariq Ramadan a dit lundi ne partager en rien les positions d'Alain Soral, condamné plusieurs fois pour antisémitisme. Jean-Marie Le Pen est alors le parrain du fils de Dieudonné. Brigitte demande à cette époque à Dieudonné s'il veut être le «parrain artistique de ses enfants».

«C'est vrai ce qu'on dit sur Ramadan?»

Dans ses réponses précédant l’entrée de ce dernier dans la salle, la plaignante dit avoir rompu toute relation avec lui aux alentours de 2011, notamment en raison du ton de ses spectacles. Elle affirme qu’à la fin 2008, peut-être au début 2009, soit après les faits qui se seraient produits dans l’hôtel genevois, Dieudonné lui a demandé si elle était au courant de «ce qu’on dit sur Ramadan». «Je lui ai répondu oui», sans savoir, affirme-t-elle, s’il faisait allusion à son affaire ou à d’autres de même ordre qui seraient survenues en France à l’époque.

Le président du tribunal demande à Dieudonné quelle est la nature de ses liens avec Tariq Ramadan. «On s’est essentiellement vus sur des plateaux télé», répond le témoin. Mais il n’est plus en contact avec lui «depuis très longtemps». Depuis quand exactement? «Je n’ai pas la mémoire des dates.»

Me François Zimeray de la partie civile donne une information, dont le président dit étrangement qu'elle n'a pas de rapport avec l'interrogatoire du témoin Dieudonné: «L'auteur de la lettre anonyme a écrit au président de la Confédération pour qu'il intervienne auprès du président Emmanuel Macron, afin que ce dernier agisse en faveur de Tariq Ramadan.»

L'agression de cette femme dans un fitness est glaçante
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elle détruit un radar suisse, snobe le tribunal et le paie très cher
La femme qui a renversé au printemps un radar de la police municipale d'Aarau ne s'est pas présentée à deux reprises à l'audience du tribunal. Cela ne l'a pas empêchée d'être tout de même condamnée.

Parfois, il vaut mieux serrer les poings et passer son chemin. C'est ce que ressent probablement une Allemande de bientôt 43 ans qui a gravement endommagé un radar de la police municipale d'Aarau en février dernier, dans la Schönenwerderstrasse à Aarau.

L’article