Suisse
Intempéries

Une femme foudroyée en Suisse: «Cela peut briser les os»

Une femme foudroyée à Fribourg: «Cela peut briser les os»

Une femme a été grièvement blessée par la foudre à Villars-sur-Glâne (FR). Elle fait partie des quelques personnes dans ce cas chaque année en Suisse. Un phénomène rarement mortel, mais qui a des effets puissants sur le corps humain. Décryptage.
15.07.2023, 11:4415.07.2023, 17:37
Anja Stampfli / ch media
Plus de «Suisse»

La peur d'être frappé par la foudre à chaque orage touche de nombreux enfants. Mais cette force de la nature impressionne également les adultes.

Quelque 95 000 coups de foudre ont été enregistrés dans la nuit de mercredi à jeudi en Suisse.
Keystone

Il n'empêche: chaque année en moyenne, en Suisse, une douzaine de personnes se trouvent au mauvais endroit, au mauvais moment, et sont victimes de la fureur de Zeus. Fait étonnant: les décès sont, cependant, très rares: on en compte un tous les deux à trois ans.

Frôlées par la foudre

La foudre tombe la plupart du temps sur des bâtiments, des arbres ou des pylônes. Il s'agit d'objets élevés qui raccourcissent le trajet que l'éclair effectue du ciel vers la terre. La conductivité électrique d'un objet est également déterminante: la foudre s'abattra plus facilement sur un mât métallique que sur une construction de même hauteur, mais en plastique.

La foudre peut toutefois frapper n'importe où: en rase campagne, sur un bâtiment, ou sur quelqu'un. Mais il est rare qu'un être humain soit directement «frappé par la foudre». Wolf Hautz, directeur de recherche au Centre d'urgence de l'Hôpital de l'Île à Berne, explique:

«En règle générale, les personnes frappées par la foudre ne le sont pas directement, mais sont frôlées par celle-ci»
Wolf Hautz, Hôpital de l'Île

Cela signifie que la foudre tombe tout proche, mais suffisamment près pour blesser une personne. Cela peut arriver si l'on se tient à côté d'un arbre pendant un orage.

La foudre frappe plusieurs mètres à la ronde

C'est ce qui s'est passé à Villars-sur-Glâne, dans la périphérie de Fribourg, où une femme de 27 ans a été prise dans un violent orage mardi soir, alors qu'elle se promenait sur la Promenade des Tilleuls, un chemin piétonnier qui relie les quartiers du Guintzet et de Villars-Vert. La foudre s'est abattue sur un arbre au bord du chemin, la touchant également. Grièvement blessée, la femme a été transportée à l'hôpital.

Le risque de foudroiement indirect existe à plusieurs mètres de distance. Sur un sol non conducteur comme une piste de sport, même à faible distance, par exemple.

«Si vous vous trouvez sur une pelouse humide, il suffit que la foudre tombe sur le but à quelques mètres pour être touché.»
Wolf Hautz

Dans l'eau, le danger est d'ailleurs bien plus grand: d'après le Centre d'information pour la prévention des incendies, un coup de foudre est mortel dans un rayon de 50 mètres.

«Même les os peuvent se briser»

L'intensité électrique de la foudre peut atteindre 300 000 ampères. A titre de comparaison, le courant qui circule dans la prise électrique d'une maison, c'est seize ampères. Autrement dit: une personne directement touchée par la foudre est tuée sur le coup.

«Ce courant génère une température de 20 000°C. Si vous êtes touché, les brûlures vous tuent en deux dixièmes de secondes»
Wolf Hautz, Hôpital de l'Île

Si l'on survit à un impact indirect, trois problèmes se posent: la chaleur, le traumatisme et l'électricité. Cette dernière peut entraîner des troubles, voire un arrêt cardiaque, ainsi que des lésions nerveuses (des nerfs périphériques et du cerveau). La chaleur, quant à elle, provoque des brûlures, de surface ou internes, en fonction du chemin que le courant a emprunté dans le corps.

«Le courant peut provoquer des contractions musculaires telles qu'elles peuvent briser les os»
Wolf Hautz, Hôpital de l'Île

Le corps humain est un très bon conducteur

Aristomenis Exadaktylos, médecin-chef et directeur de la clinique du Centre universitaire d'urgence de l'Hôpital de l'Île à Berne, explique tout sur la plate-forme médicale du Touring club Suisse (TCS) consacrée à la foudre. Le corps humain, composé presque exclusivement d'eau, est un excellent conducteur en cas de coup de foudre: outre l'entrée et la sortie du courant, qui s'accompagnent de blessures et de brûlures locales, le courant peut «ébouillanter» les chairs le long du trajet du courant, sur le principe des figures de Lichtenberg.

«On sous-estime parfois l'ampleur des brûlures internes, car on ne remarque que l'entrée et la sortie de la foudre»
Aristomenis Exadaktylos, Hôpital de l'Île

Si une personne foudroyée est admise à l'hôpital, une surveillance prolongée est nécessaire, car des troubles du rythme cardiaque peuvent survenir plusieurs heures après l'incident.

«Les médecins urgentistes vont garder à l'œil les patients victimes de la foudre quand ceux-ci sont admis»
Wolf Hautz, Hôpital de l'Île

La guérison complète après un coup de foudre dépend de chaque cas. Les conséquences typiques à long terme sont des lésions nerveuses, mais aussi des troubles anxieux — dus eux non pas au choc physique, mais bien au choc psychologique que représente faire partie d'une petite minorité malchanceuse qui a été frappée par la foudre. La porte-parole de l'Hôpital cantonal de Fribourg, où a été amenée la patiente touchée à Villars-sur-Glâne, interrogée par La Liberté, résume:

«Les lésions internes peuvent toucher le système nerveux central, le cœur, les tissus musculaires, nerveux et la peau en particulier. Souvent, les survivants sont peu blessés et n’auront pas de séquelles»
Katelijne Dick, porte-parole de l’Hôpital fribourgeoisla liberté

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Des orages ont traversé la Suisse
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les gens du voyage doivent déjà quitter leur nouveau terrain vaudois
Une cinquantaine de policiers et de gendarmes ont été déployés pour faire face à l'occupation illégale de la part de gens du voyage sur des terrains vaudois.

Les gens du voyage qui ont quitté jeudi le terrain d'Y-Parc à Yverdon-les-Bains (VD) se sont répartis en deux groupes: une vingtaine de caravanes sont stationnées jusqu'à lundi midi à Morrens, entre Echallens et Lausanne, une autre vingtaine est repartie vendredi vers différentes places officielles de Suisse romande.

L’article