DE | FR

10 questions que l'on se pose sur la 3e dose de vaccin

Pflegepersonal des Covid-19-Impfbusses des Kantons Zuerich impft Schueler und Schuelerinnen des Gymnasiums Wiedikon (KWI) mit dem Moderna-Impfstoff, am Dienstag, 7. September 2021, in Zuerich. Seit August ist der Impfstoff Spikevax von Moderna fuer Jugendliche ab 12 Jahren durch Swissmedic zugelassen. (KEYSTONE/Gaetan Bally)

Image: KEYSTONE

Après six mois, la protection vaccinale contre le Covid baisse. Plusieurs pays ont décidé d'administrer une dose de rappel, même si les données sont encore peu claires.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


La troisième dose devrait bientôt faire irruption dans le débat public en Suisse. Le cas d'Israël l'a montré: la protection vaccinale diminue après six mois. Ensuite, les personnes vulnérables, en particulier, sont à nouveau très exposées à la maladie.

Pour les premières personnes vaccinées en Suisse, plus de six mois se sont déjà écoulés. Dès lors, quand y aura-t-il un rappel? Cela fait-il sens? Quelle est réellement la protection du vaccin? On passe en revue les questions les plus importantes liées à la piqûre de rappel.

L’efficacité du vaccin diminue-t-elle avec le temps?

Oui, cela a été prouvé par diverses études internationales, dont celle récemment publiée par une équipe de chercheurs de l'hôpital Berlin-Charité. Cette baisse s'explique par le comportement des cellules dites «à mémoire» qui se forment dans le système immunitaire après une vaccination.

Tout comme la mémoire humaine, les cellules «à mémoire» se détériorent avec le temps et surtout avec l'âge, de sorte que leur réponse immunitaire diminue. L'équipe de recherche attribue ce phénomène aux modifications naturelles du système immunitaire, en particulier chez les personnes âgées.

Le fait que l’efficacité du vaccin a diminué dans le temps a également été démontré par le pays pionnier en matière de vaccination: Israël. Ce dernier a accéléré les piqûres et a déjà vacciné intégralement plus de 60% de la population.

Le rappel du vaccin est-il déjà en place?

En raison de l'augmentation des cas sur son sol, Israël est devenu le premier pays au monde à administrer une troisième dose de vaccin dès la fin du mois de juillet. Dans un premier temps, seules les personnes à risque ont reçu cette injection. Toutefois, à l'avenir, elle sera ouverte à l'ensemble de la population. Au départ, des conclusions erronées ont été tirées, explique aux micros de la SRF Anat Ekka Zohar, chercheuse à la compagnie d'assurance maladie Maccabi.

On a d'abord pensé que la vaccination ne conférait pas une protection suffisante contre le variant Delta. C'était une erreur. La vaccination protège très bien contre les variants du virus, mais l’efficacité du vaccin diminue avec le temps et surtout chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

L'option d'injecter une troisième dose de vaccin est également en discussion dans d'autres pays, comme les Etats-Unis et l'Allemagne. Le président américain Joe Biden milite pour le rappel vaccinal, ainsi il a déclaré:

«Certains dirigeants disent que les Américains ne devraient pas recevoir la troisième vaccination, alors que d'autres pays ne donnent même pas la première dose. Je ne suis pas d'accord avec ça. Nous pouvons prendre soin de l'Amérique et aider le monde en même temps.»

Joe Biden, président des Etats-Unis

En Europe, l'homologation du rappel fait actuellement défaut. Il y a une semaine, le fabricant américain de vaccins Moderna a soumis à l'Agence européenne des médicaments (EMA) une autorisation conditionnelle pour un rappel de son vaccin. Il est censé être légèrement plus faible (en termes de dosage) que les deux premières injections. Alors que la première et la deuxième dose contiennent chacune 100 microgrammes, la troisième est injectée avec seulement 50 microgrammes. Pfizer-Biontech prévoit également de déposer une demande d'autorisation prochainement.

Et en Suisse?

Tout comme en Europe, l'injection d'une troisième dose n'a pas encore été approuvée en Suisse. En outre, selon Christoph Berger, président de la Commission fédérale en matière de vaccination, il manque des données scientifiques pour recommander ce rappel. Néanmoins, lorsque ces données sont disponibles, l'approbation de cette troisième injection pourrait être mise en place rapidement.

Qui doit recevoir un rappel du vaccin?

Comme le montrent l'étude berlinoise et l'expérience d'Israël, l’efficacité s'estompe avec le temps et en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. C'est également ce que confirme Christian Münz, professeur d'immuno-biologie virale à l'Université de Zurich et membre de la task force Covid de la Confédération.

La plupart des gens n'ont pas à s'inquiéter de savoir s'ils doivent se faire injecter une dose de rappel, a déclaré Münz au Tages- Anzeiger. Toutefois, les patients à haut risque et les personnes âgées devraient, elles, se faire vacciner une troisième fois. Ensuite, les personnes qui ont été vaccinées entre janvier et mars pourraient se revacciner avant l'hiver, recommande l'immuno-biologiste.

Claudia Giesecke-Thiel, auteure de l'étude Berlin-Charité, préconise également - avec prudence - une troisième vaccination pour les plus âgés:

«Une troisième vaccination pourrait probablement compenser la réponse immunitaire plus faible dans ce groupe de population plus vulnérable et assurer une protection vaccinale suffisante.»

Claudia Giesecke-Thiel, auteure de l'étude Berlin-Charité

La troisième dose est-elle utile pour les jeunes?

On ne sait pas encore très bien si une dose de rappel est également nécessaire pour les jeunes, dont le système immunitaire est réputé plus efficace. Une légère diminution de l'effet protecteur ne fait pas une grande différence chez les personnes plus jeunes, affirme le pneumologue allemand Leif Erik Sander.

En règle générale, deux vaccinations sont suffisantes. Pour les personnes vulnérables, cependant, la troisième est médicalement nécessaire, souligne Sander. Le virologue Martin Stürmer, quant à lui, n'est pas d'accord:

«La troisième vaccination sera nécessaire pour tout le monde à un moment donné»

Martin Stürmer, virologue

L'émission Puls de la SRF fournit des arguments plus en faveur d'une troisième dose chez les jeunes. Ce ne sont pas seulement les anticorps qui sont déterminants pour la diminution de l’efficacité vaccinale. En effet, la défense immunitaire de chaque individu est beaucoup plus complexe que cela:

Les rappels de vaccinations sont-ils inhabituels?

Non. Les rappels sont assez communs pour d'autres vaccins, comme l'hépatite. Certaines stratégies de vaccination exigent même trois vaccins ou un rappel après quelques années. L'immunologiste Christian Münz explique la diminution de la protection du vaccin de la manière suivante:

«Comme il est habituel pour toute réponse immunitaire, le nombre d'anticorps fixant le virus dans le sang diminue avec le temps»

Christian Münz, immunologiste

A partir de quand une 3e dose est-elle judicieuse?

Cela n'est pas encore clair. Christoph Berger, président de la Commission fédérale pour les questions de vaccination, a déclaré dans l'émission Puls que la première chose à clarifier est de savoir qui a besoin d'une troisième dose. Tout d'abord, il est important que les personnes qui n'ont pas encore été vaccinées le soient, souligne Berger.

Les gens devront-ils être vaccinés tous les six mois à l'avenir?

On ne peut pas encore se prononcer sur la question. Les données actuelles montrent une protection suffisante sur une durée d'une année, déclare le Dr Barbara Jakopp, médecin-chef et responsable du centre de vaccination de l'hôpital cantonal d'Argovie.

Pfizer est-il efficace moins longtemps que Moderna?

On ne le sait pas encore. Une nouvelle étude a montré qu'il existe des différences entre les vaccins à ARNm en termes d'anticorps. Selon l'étude, le vaccin Moderna contient trois fois plus de molécules d'ARNm que le vaccin Pfizer-Biontech et offre donc une protection plus longue. On ne sait pas encore si cela sera pris en compte dans une troisième vaccination.

Si j'ai été vacciné avec Moderna, le rappel doit-il également être Moderna?

La recommandation est que le même vaccin soit administré lors d'une vaccination de rappel.

Traduit de l'allemand par Sejla Besic, le texte original ici.

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Vidéo

Le certificat Covid pour les jeunes, ça passe ou ça casse?

Dès lundi 13 septembre, le sésame devient obligatoire pour les 16 ans et plus afin d'accéder à la plupart des lieux publics. Nous sommes allés demander aux ados ce qu'ils en pensent.

Mercredi, le Conseil fédéral annonçait l'extension du certificat Covid. Dès lundi, impossible de rentrer dans un restaurant, lieu de culture ou de loisir sans le fameux pass sanitaire. L'obligation concerne les 16 ans et plus.

Dans la foulée de cette annonce, nous sommes allés prendre la température auprès de la jeunesse lausannoise pour savoir comment elle considère cette nouvelle mesure: ne pas pouvoir aller au ciné, boire un verre ou nager à la piscine sans le code QR, les jeunes …

Lire l’article
Link zum Artikel