DE | FR

Swiss menace de virer ses employés non vaccinés. Et les autres compagnies?

Image: KEYSTONE
Après avoir imposé la vaccination à ses employés, Swiss a serré encore davantage la vis en menaçant de virer ceux qui refusent de se faire immuniser. D'autres compagnies aériennes ont fait de même. Tour d'horizon non exhaustif.
28.09.2021, 22:3329.09.2021, 14:58

Lundi, Swiss a averti ses collaborateurs non vaccinés: à partir de janvier 2022, ils risquent un licenciement. Cette menace concerne actuellement moins de la moitié du personnel de la compagnie aérienne.

Selon le syndicat Kapers, cette mesure est «drastique», mais serait conforme à la convention collective de travail. S'il s'agit d'une première en Suisse, une telle décision a déjà été prise par d'autres compagnies aériennes dans le reste du monde.

  • Les employés non vaccinés d'Air Canada, la plus grande compagnie aérienne au pays, ne pourront plus se faire tester. Ceux qui refusent de se faire immuniser pourraient être licenciés à partir de fin octobre, écrit la Presse.
  • Toujours au Canada, Westjet a annoncé que les employés qui ne se font pas vacciner complètement avant le 30 octobre s'exposeront à un congé sans solde ou à un licenciement, rapporte le Toronto Star.
  • La compagnie de Hong-Kong Cathay Pacific Airways est déjà passée à l'acte. Selon Bloomberg, elle a décidé de «se séparer d'un petit nombre de membres du personnel navigant» qui avaient refusé le vaccin.
  • Aux Etats-Unis, United Airlines a annoncé que les employés dont la demande d'exemption est refusée auront cinq semaines pour se faire vacciner ou seront licenciés.
  • En Australie, c'est la compagnie aérienne Qantas qui a imposé la vaccination à ses employés. Elle n'a pas directement menacé les récalcitrants, mais le message est clair, estime BBC: le personnel doit choisir entre le vaccin et le travail.

Mesures moins radicales

D'autres compagnies ont pris des mesures, même si moins radicales.

  • En Russie, au moins six pilotes d'Aeroflot ont été mis à pied sans salaire ou placés en congés forcés sans solde, et ce, depuis plusieurs semaines.
  • La compagnie américaine Delta Airlines a trouvé un moyen de pousser ses salariés à se faire immuniser, écrit RFI. À partir du mois de novembre, toute personne non vaccinée devra payer, chaque mois, 200 dollars en plus pour l’assurance maladie.

(asi)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Appauvrie? Swiss compte bien faire de l'argent cet été

La compagnie aérienne nationale, dont les effectifs ont été réduits de 20%, compte bien renflouer ses caisses cet été. Mais les restrictions pour les passagers risquent de durer encore un bon moment.

La compagnie aérienne Swiss entend redevenir rentable dès l'été, selon son CEO Dieter Vranckx. Cela devrait être possible avec une utilisation de 50% des capacités par rapport à 2019, estime-t-il dans une interview à la SonntagsZeitung.

Au début du mois, la compagnie avait fait part d'un plan de redimensionnement de sa flotte et de réduction des effectifs de 650 emplois à plein temps.

Helvetic Airways est également touchée par cette restructuration. Seuls quatre des huit avions d'Helvetic …

Lire l’article
Link zum Artikel