DE | FR

Ces 7 graphes montrent où se situe la Suisse par rapport à l'Autriche qui reconfine

Le nombre d'infections augmente en Suisse, en Allemagne et en Autriche. Cette dernière reconfine. L'Allemagne en discute. Et la Suisse? Le point en graphiques.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
19.11.2021, 13:4219.11.2021, 17:06
Reto Fehr
Reto Fehr
Reto Fehr
Suivez-moi

Dès lundi, vaccinés et non-vaccinés doivent se confiner en Autriche. Le pays a précédemment connu une flambée de cas de Covid et les hôpitaux se sont à nouveau remplis. Pour en savoir plus 👇

En Allemagne, le nombre de cas augmente au même rythme qu'en Suisse. Alors que l'on discute du renforcement des mesures, Lothar Wieler, président de l'Institut Robert Koch, est en colère. Tous ses avertissements et recommandations sont passés à la trappe. Il assène:

«Nous n'avons jamais été aussi inquiets»

Et en Suisse? Ici, il ne se passe pas grand-chose. Le 28 novembre, nous voterons sur la loi Covid. Jusqu'à présent, ce sont surtout les opposants qui se sont mobilisés, mais les sondages donnent une nette avance aux partisans. Voudrait-on laisser passer la votation et ensuite adopter de nouvelles mesures? Lors d’une conférence de presse jeudi midi, le conseiller fédéral Alain Berset a répondu qu’il espérait que non.

Nous sommes loin de la grande agitation que connaissent nos voisins germanophones. Alain Berset dit que l'on essaie «d'éviter des mesures plus dures». Depuis le début de la crise, la Suisse suit son propre chemin pour garantir ce qui lui semble être optimal pour la population.

Des questions demeurent: devrions-nous prendre la situation plus au sérieux ou bien les Allemands et les Autrichiens réagissent-ils de manière exagérée? Chaque pays devrait-il trouver sa propre stratégie? Regardons les données des trois pays.

Taux de vaccination similaire partout

En matière de vaccination, les pays germanophones se trouvent en queue de peloton par rapport aux autres pays d'Europe occidentale. Si l'on ne regarde que l'espace Suisse-Allemagne-Autriche, on voit que l'évolution a été similaire et que les taux de vaccination sont proches les uns des autres.

Davantage d'informations sur les données suisses 👇

L'Autriche compte nettement plus de nouvelles infections

C'est en Autriche que l'on signale, actuellement, le plus grand nombre de nouvelles infections. Le pays enregistre presque quotidiennement de nouveaux records depuis le début de la pandémie – et ce n’est pas encore fini.

L'Allemagne et la Suisse se situent nettement en dessous et évoluent à un rythme similaire. Mais leur courbe est aussi de plus en plus ascendante.

Bien sûr, les nouvelles infections ne sont qu'un premier indicateur et tant que les hôpitaux ne se remplissent pas, cette valeur est négligeable. Il est également important de savoir que l'Autriche effectue, depuis plusieurs semaines, nettement plus de tests que la Suisse. Le 11 novembre, par exemple, il y a eu 725 954 tests en Autriche, contre seulement 40 129 en Suisse. Le nombre d'hospitalisations est donc plus indicatif sur la situation. Nous nous y intéresserons dans le point suivant.

Les hôpitaux autrichiens et allemands se remplissent plus rapidement

L'observation est, ici, similaire à celle des nouvelles infections. Les hôpitaux autrichiens accueillent nettement plus de patients atteints du Covid-19 que les hôpitaux suisses. La courbe grimpe également plus vite.

La situation dans les hôpitaux est très différente d'un Land à l'autre: à Salzbourg, par exemple, un éventuel triage médical entre les personnes vaccinées et non vaccinées est évoqué, en raison du risque de surcharge.

Le nombre de personnes hospitalisées en Allemagne n’étant pas indiqué sur Our World in Data, nous nous basons donc, ici, sur les hospitalisations hebdomadaires par million d'habitants pour la comparaison (ces chiffres ne sont, en revanche, pas donnés pour l'Autriche). Les données les plus récentes sont celles de la semaine 43 (jusqu'au 31 octobre).

On constate que la charge pour les hôpitaux allemands est plus élevée qu’en Suisse et qu'elle augmente plus rapidement en ce moment.

La situation dans les unités de soins intensifs est également meilleure en Suisse

L'occupation de lits en soins intensifs évolue de manière similaire à celle des lits d’hôpitaux normaux: alors qu’une légère augmentation commence seulement à se dessiner en Suisse, les chiffres en Allemagne et en Autriche augmentent rapidement depuis fin octobre.

Et qu'en est-il des décès?

L'augmentation des hospitalisations va de pair avec celle des décès. Par rapport à la deuxième vague d’il y a un an, le nombre de décès est (pour l’instant) nettement inférieur. Toutefois, les évolutions en Allemagne et surtout en Autriche ne vont pas dans le bon sens.

En Suisse, il y a actuellement environ quatre fois moins de décès dus au Covid-19 qu'en Autriche et environ deux fois moins qu'en Allemagne.

Traduit de l'allemand par Tanja Maeder

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point

L'actu chaude sur le Covid-19

Parmelin appelle à la 3ᵉ dose pour tout le monde, 5 questions que cela soulève

Link zum Artikel

Voici la seule bonne idée de la «Semaine de la vaccination»

Link zum Artikel

Exclure du certif' les personnes testées? L'idée ne convainc pas en Suisse

Link zum Artikel

Un club genevois offre une fellation à chaque nouveau vacciné

Link zum Artikel
«Une erreur absolue»: la Task Force Covid sous le feu des critiques
Sale moment pour le groupe d'experts de la Confédération. Alors que Daniel Koch qualifie sa création d'«erreur absolue», le directeur de l'Usam l'accuse de n'avoir «aucune légitimité démocratique» et veut le dissoudre.

Presque chaque semaine, la Task Force Covid fait la une des journaux avec ses analyses et prévisions. Et ce depuis bientôt deux ans: fin mars 2020 déjà, le Conseil fédéral a mis en place cet organe consultatif composé de 25 personnes. Les experts de la Task Force ont pour mission principale «d'apporter un soutien scientifique aux autorités politiques et de les conseiller lors de la prise de décisions dans le contexte de la pandémie».

L’article