Suisse
Interview

Une prière musulmane à l'armée suisse scandalise l'UDC

Interview

Une prière musulmane à l'armée scandalise l'UDC: «C'est une affaire privée»

La colère gronde sur les réseaux sociaux, notamment du côté de l'UDC, depuis qu'une image montrant des soldats suisses prier en direction de La Mecque a été publiée. Samuel Schmid, chef de l'aumônerie l'armée, met les choses au point.
03.07.2023, 18:36
Kari Kälin / ch media
Plus de «Suisse»

Jeudi dernier, l'aumônier de l'armée Muris Begovic a dirigé une prière musulmane en pleine campagne, au sein du bataillon de tir en montagne 6. L'UDC demande sur Twitter si la prochaine étape sera l'instauration de tribunaux de la charia, le conseiller national UDC Andreas Glarner estime que l'armée est «définitivement perdue».

Le président du Centre Gerhard Pfister écrit en revanche:

«Si ces soldats sont prêts à s'engager, et même à donner leur vie si nécessaire, pour la défense de la Suisse, alors ils peuvent prier qui ils veulent autant qu'ils le souhaitent.»

Comment Samuel Schmid, 50 ans, chef de l'aumônerie militaire, réagit-il à la controverse?

Samuel Schmid, que pensez-vous de la prière musulmane dans l'armée suisse, qui a fait la une des journaux?
Ce qu'il s'est passé est quelque chose de tout à fait normal. Des militaires ont exprimé le besoin de pratiquer leur foi. Nous avons répondu à cette demande. L'armée a depuis longtemps pour tradition de répondre aux besoins des croyants. C'est aussi le cas, par exemple, lorsque des catholiques souhaitent assister à un service religieux.

«Il est important de noter que la participation aux actes religieux se fait toujours sur la base du volontariat et en dehors de la marche ordinaire du service»

Vous attendiez-vous à cette controverse publique?
Les militaires ont le droit - si la marche du service le permet - de pratiquer leur religion dans un cadre protégé. La prière est une affaire privée. Pour l'armée, il était important que cette prière puisse avoir lieu dans un cadre digne et respectueux. Je ne suis pas surpris que l'image des militaires en train de prier suscite des réactions différentes. La diversité des opinions fait la force de notre société - si elle est liée au respect mutuel.

«Les nombreuses réactions positives m'ont réjoui. Ils témoignent de l'acceptation et de la compréhension des actes religieux pendant le service militaire»

L'armée est-elle neutre sur le plan religieux?
Oui, elle n'a pas de couleur confessionnelle. Toutefois, la Constitution fédérale, qui contient une référence à Dieu, est au-dessus de tout cela. Nous y reconnaissons la diversité religieuse comme une ressource qui nous unit et ne nous divise pas en tant que société. Dans la mesure où la marche du service le permet, les militaires peuvent pratiquer leurs rituels, dans un esprit d'égalité de traitement, indépendamment de leur confession.

A quelle fréquence les aumôniers de l'armée organisent-ils des cultes de troupe?
Nous ne tenons pas de statistiques. Mais si des militaires expriment le besoin d'un service religieux catholique ou protestant, nous l'organisons. Les services religieux à la troupe ont toujours lieu sous différentes formes. C'est justement pendant la pandémie de coronavirus que la demande a augmenté.

Le quotidien de l'armée est-il compatible avec les prescriptions religieuses, par exemple le jeûne pendant le ramadan ou la prière quotidienne?
Chaque membre de l'armée peut vivre sa religion si cela est compatible avec la marche du service. Dans la pratique, cela se passe sans problème. Si des questions surgissent sur des cas très concrets, les aumôniers de l'armée peuvent soutenir les militaires et les commandants concernés.

«De nombreuses recrues jeûnent pendant le ramadan»

Dans des situations exceptionnelles, par exemple lors d'un effort physique comme une marche, la suspension du jeûne est toutefois autorisée. Cet exemple montre à quel point il est important que nous ayons également un aumônier de l'armée d'origine musulmane qui puisse clarifier de telles questions.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Exercice Lux 23 de l'armée suisse
1 / 17
Exercice Lux 23 de l'armée suisse
On imagine la conversation: «Alors tu prends ton bordel et tu cours par-là»; «Oui, chef».
source: div ter 1
partager sur Facebookpartager sur X
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Une «Fresque du Climat» géante à Lausanne
350 personnes ont participé à la «Fresque du Climat» organisée dimanche à Lausanne. Le but est de comprendre et sensibiliser la population aux mécanismes et enjeux du réchauffement climatique.

Inédite en Suisse romande, une «Fresque du Climat» géante s'est tenue dimanche à Lausanne. Gratuit, l'événement a réuni quelque 350 personnes pour des ateliers participatifs visant à mieux comprendre les mécanismes et enjeux du réchauffement climatique et d'explorer des leviers d'action.

L’article