DE | FR

Dominique Giroud condamné à une peine de prison avec sursis

Dominique Giroud quitte le palais de justice, lors d'une pause au premier jour de son procès, devant le Tribunal de police.
Dominique Giroud quitte le palais de justice, lors d'une pause au premier jour de son procès, devant le Tribunal de police.Image: KEYSTONE
L'encaveur valaisan a été reconnu coupable pour piratage d'ordinateurs. Pendant le procès, la présidente du tribunal de police a attiré l'attention sur le sentiment de toute puissance qui a habité le vigneron pendant l'affaire.
23.04.2021, 18:2123.04.2021, 18:31

Dominique Giroud a été condamné, vendredi, à une peine de prison de six mois avec sursis par le Tribunal de police de Genève. Il a été reconnu coupable pour avoir piraté les ordinateurs de journalistes qui enquêtaient sur lui.

La présidente du Tribunal de police, Sabina Mascotto, a souligné le sentiment de toute-puissance qui a animé Dominique Giroud dans cette affaire. Elle a ajouté:

«Sa faute est importante et sa prise de conscience est inexistante»

Dominique Giroud devait répondre d'instigation à tentatives de soustraction de données.

Opération de hacking

Le vigneron a toujours nié avoir donné l'ordre de pirater les ordinateurs de deux journalistes au Temps et à la RTS. Le premier procureur, Stéphane Grodecki, avait requis contre le vigneron une peine de 10 mois de prison, dont six mois ferme.

Le représentant du Ministère public reprochait à l'encaveur valaisan d'avoir voulu identifier les sources qui informaient les journalistes sur ses déboires avec l'administration fiscale, en mettant sur pied une opération de hacking de leur ordinateur, en 2014.

L'équipe de Dominique Giroud

Une infraction que le procureur avait qualifiée de grave. Pour conduire ce piratage informatique, Dominique Giroud s'était entouré d'une équipe dédiée.

Cette dernière était composée comme suit:

  • Un ami d'enfance qui était, à l'époque des faits, agent du Service de renseignements de la Confédération
  • Un détective privé
  • Un informaticien de haut vol, chargé de concevoir le logiciel espion

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pas de révolution dans les écoles genevoises finalement
La réforme du cycle d'orientation a été refusée à Genève par moins de 51% des votants. Un résultat très serré pour cette réforme qui divisait les enseignants.

A Genève, les opposants à la réforme du cycle d'orientation (CO22) ont remporté leur pari dimanche: le projet est refusé par 50,83% des votants. Le taux de participation s'est élevé à 40,81%.

L’article