Suisse
People

Bastian Baker apparaît dans un clip sans casque et plein de clichés

Bastian Baker profite du Lavaux, cheveux au vent.
Bastian Baker profite du Lavaux, cheveux au vent.youtube
People

Mais, il est où ton casque, Bastian Baker😱?

Sur sa bécane, Bastian Baker fait la promo de la Suisse en chanson. Si les images sont belles, il a oublié un élément important: son casque.
28.05.2021, 17:5928.05.2021, 18:05
Plus de «Suisse»

Ray-Ban, cheveux au vent, session drague en décapotable. Le nouveau clip promotionnel de Suisse Tourisme incarné par Bastian Baker aligne non seulement les clichés, mais il met en scène une vilaine infraction à la loi: le plus américain des Romands ne porte pas de casque au guidon de sa belle moto en Lavaux. Quel exemple cela donne-t-il aux jeunes? Qu'en pense la police? Et les motards, ils disent quoi? On s'est posé un tas de questions.

Voici le clip vidéo👇

Mais que fait la police?

En Suisse, le port du casque à moto est obligatoire pour des raisons de sécurité. Et, jusqu'à preuve de contraire, être une personnalité publique ne fait pas exception à la règle. Contactés, ni le le bureau de prévention des accidents (BPA), ni le Touring Club Suisse (TCS) n'ont souhaité commenter cette vidéo 🤐.

Du côté de la police vaudoise, qui dit effectuer un gros travail de prévention routière, on se garde aussi de prendre position.

Une question nous brûle quand même les lèvres: Bastian Baker, pris en flag' sans casque en plein tournage, aurait-il été pincé? Oui, répond la police. «Dans toutes les situations où on constate une infraction en flagrant délit, on délivre une amende». En l’occurrence, ça aurait été 60 francs pour la pomme de Bastian.

Le message de la police vaudoise aux motards
«A moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas!», rappelle la police cantonale vaudoise. La pratique de la moto doit se faire dans le respect des règles de circulation, avec un équipement personnel adapté et une moto en conformité. L'équipement doit comprendre un casque conforme, des gants, des habits et des bottes de protection. «La majeure partie des accidents graves en moto se déroulent par beau temps et hors agglomération», précise Olivia Cutruzzolà de la police cantonale vaudoise.

Et les clichés, on en parle?

Bon, maintenant qu'on a parlé sécurité, attaquons-nous aux clichés et autres scènes pas hyper réalistes. Petite sélection de nos moments préférés.

  • La coiffure qui reste intacte, même en bécane. Bastian Baker est probablement le seul type qui roule en moto, impeccablement coiffé, sans qu'un seul cheveux ne bouge. Un bel exploit! Et c'est Markus Lehner, un motard expérimenté et responsable communication de Moto Suisse, qui nous le confirme. «Ça n'arrive tout simplement jamais».
  • La chemise à carreaux et les Ray-Ban (parce que ça marche toujours).
  • L'autostop qui se termine en session drague. Le chanteur accepte de faire monter dans sa décapotable une jeune fille blonde. Il avait même prévu le coup, puisqu'on le voit ensuite pique-niquer avec la demoiselle, devant un magnifique paysage, typiquement suisse. (Avec une pomme dans la main, parce qu'il faut rester healthy.)
  • La guitare sèche devant le coucher de soleil.
  • L'entrée dans la décapo en sautant (parce qu'ouvrir la porte c'est nul).
  • La décapotable, tout court.

On est quand même un poil déçu. Bastian Baker ne porte pas de veste en cuir. Pire, il nous prive d'un clin d'œil forcément complice à la fin de la vidéo 😭. Bilan: entre Baker et Federer, notre choix est fait!

Le clip de Bastian Baker en images
1 / 8
Le clip de Bastian Baker, en images
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Prof gay viré à Zurich: l'effroyable mécanique Samuel Paty
L'intégrisme religieux qui a été fatal à Samuel Paty, celui qui a poussé un proviseur parisien à la démission, comme celui qui vient de coûter sa place à un instituteur zurichois, participent de cette violence qui se drape dans l'offense. Soyons-en conscients.

Des rumeurs d’enfants, des parents qui en rajoutent, une direction d’école qui flanche. Résultat: un professeur d’école primaire poussé à la démission. En Suisse, dans le canton de Zurich. Ici, pas d’accusation de blasphème, mais de corruption de mineurs, aggravée de la circonstance d’homosexualité. Le présent engrenage rappelle celui qui a coûté la vie en octobre 2020 en France à Samuel Paty, ce professeur décapité par un jeune djihadiste tchétchène. Il évoque plus près nous la démission, pour raisons de sécurité, d’un proviseur de lycée parisien, après qu’il eut, conformément à loi, demandé à une élève d’ôter son voile.

L’article