beau temps
DE | FR
Suisse
Politique

Isabelle Chassot présidera la CEP sur Credit Suisse à Berne

La s
Keystone

Cette Romande présidera la CEP sur Credit Suisse

La Fribourgeoise Isabelle Chassot présidera la commission d'enquête parlementaire destinée à faire toute la lumière sur la débâcle de Credit Suisse. C'est la première femme et romande à assumer ce poste.
14.06.2023, 14:1514.06.2023, 16:27
Plus de «Suisse»

La sénatrice Isabelle Chassot (Centre/FR) présidera la commission d'enquête parlementaire (CEP) sur la débâcle Credit Suisse. Franziska Ryser (Verts/SG) en sera la vice-présidente, ont annoncé mercredi les bureaux du National et du Conseil des Etats.

Le vote était clair, a indiqué la présidente du Conseil des Etats Brigitte Häberli-Koller (Centre/TG). Les deux femmes ont été élues au premier tour. Pour les deux postes, les députés Roger Nordmann (PS/VD) et Alfred Heer (UDC/ZH) ont aussi recueilli des voix, a ajouté le président du National Martin Candinas (Centre/GR).

La liste des membres

La CEP comptera 14 membres, sept de chaque Chambre. Outre Franziska Ryser, le Conseil national sera représenté par:

  • Roger Nordmann (PS/VD)
  • Thomas Matter (UDC/ZH)
  • Alfred Heer (UDC/ZH)
  • Roland Fischer (PVL/LU)
  • Daniela Schneeberger (PLR/BL)
  • Leo Müller (Centre/LU)

Outre Isabelle Chassot, le Conseil des Etats sera représenté par:

  • Philippe Bauer (PLR/NE)
  • Werner Salzmann (UDC/BE)
  • Daniel Jositsch (PS/ZH)
  • Maya Graf (Verts/BL)
  • Andrea Caroni (PLR/AR)
  • Heidi Z'Graggen (Centre/UR)

La commission est donc composée de trois UDC, trois centristes, trois PLR, deux PS, deux Vertes et un Vert'libéral. Trois membres sont romands. Il y a cinq femmes. Parmi elles, la présidente Isabelle Chassot, première femme et première romande à ce poste.

(sda/ats)

Ce taureau court au milieu d'une banque et provoque le chaos
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Nous avons dû réduire la voilure»: le patron du Salon de l'auto se confie
Le Salon de l'auto revient à Genève après quatre ans d'absence et une édition réduite. Son directeur Sandro Mesquita explique ce choix et pourquoi plusieurs marques ne vont pas venir.

Plus compact, plus court, plus petit. Le Salon international de l'automobile de Genève (GIMS) revient sur les rives du Léman la semaine prochaine avec un format réduit, après quatre ans d'absence et une édition organisée au Qatar en 2023.

L’article