DE | FR

La campagne pour le «Mariage pour tous» démarre en Suisse

shutterstock (illustration)
Ce week-end, les partisans du «Mariage pour tous» ont organisé actions, événements, concerts et discours dans 23 communes suisses. Le peuple est appelé aux urnes le 26 septembre.
26.06.2021, 13:2827.06.2021, 09:51

La campagne en faveur du «Mariage pour tous» démarre sur le terrain. Les partisans organisent ce week-end des actions dans 23 communes, de Genève à St-Gall.

Les Suisses auront la possibilité de faire un pas important vers plus d'égalité, une meilleure acceptation et une plus grande protection des familles et des enfants, écrit le comité des partisans de la loi. Les couples de même sexe doivent avoir à l'avenir les mêmes droits que les couples hétérosexuels. Le peuple se prononcera sur le projet de loi le 26 septembre prochain.

Actions arc-en-ciel dans toute la Suisse

Le programme, qui sera lancé dès samedi soir dans le cadre de la Geneva Pride, prévoit diverses actions arc-en-ciel, des discours et de la musique dans toutes les régions de Suisse dimanche. Le projet de loi attaqué en référendum bénéficie d'une mobilisation massive de bénévoles et d'un large soutien politique. Mais la campagne de votation s'annonce comme un défi.

La révision de loi a été adoptée en décembre dernier au Parlement. En début de semaine, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a plaidé en faveur du Mariage pour tous. Depuis 2007, les couples homosexuels peuvent conclure des partenariats enregistrés. Ils n'ont toutefois pas accès au mariage.

L'UDC opposée à la loi

La future loi éliminera plusieurs inégalités entre couples gays et hétéros en matière de don de sperme, d'adoption et de naturalisation facilitée. Deux papas ou deux mamans pourront par exemple adopter conjointement un enfant.

La loi prévoit des garde-fous:

  • Le don de sperme anonyme restera interdit
  • Le don d'ovules et la gestation pour autrui ne seront pas autorisés

Un comité interpartis, composé principalement de représentants de l'UDF et de l'UDC, s'y oppose. Pour eux, ces modifications auraient dû à tout le moins figurer dans la constitution. Le don de sperme pour les couples de femmes est selon eux «juridiquement et moralement discutable». Le bien-être de l'enfant est négligé. (sda/ats)

Talk: Yona, 21 ans, femme transgenre

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Femmes et hommes votent différemment en Suisse... et pas que sur l'AVS
Selon un sondage, 71% des votants veulent approuver la réforme de l'AVS, contre seulement 36% des votantes. Un fossé entre les sexes qui sera historique s'il persiste jusqu'à la votation.

Les femmes sont plus touchées par la réforme de l'AVS que les hommes, car l'âge de leur retraite passerait à 65 ans. Alors que seulement 36% des femmes ont l’intention d’approuver le projet, la proportion de «oui» a atteint 71% chez les hommes.

L’article