Suisse
Réfugiés

Le sort des Afghanes réfugiées en Suisse en débat au Parlement

Le sort des Afghanes réfugiées en Suisse est discuté à Berne

Lors d'une session extraordinaire, le Parlement va débattre du sort des femmes afghanes réfugiées dans le pays. L'UDC et le PLR ne veulent pas de la nouvelle pratique décidée par le Conseil fédéral, qui a assoupli la procédure de demande d'asile.
19.12.2023, 08:2919.12.2023, 12:30
Plus de «Suisse»

Depuis juillet dernier, les femmes et les filles originaires d'Afghanistan qui vivent légalement en Suisse depuis un certain temps, en général à la faveur d'une admission provisoire, peuvent demander le statut de réfugiées en déposant une nouvelle demande d'asile.

Ce changement se justifie par la dégradation des conditions des femmes après la prise de pouvoir des talibans, a fait valoir la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider.

Une situation qui hérisse le poil de l'UDC et du PLR. Le groupe parlementaire UDC a donc demandé une session extraordinaire pour en débattre. Le National ouvrira les feux ce mardi matin.

Une motion du député Gregor Rutz (UDC/ZH) demande que le Conseil fédéral annule le changement de pratique. Cela risque de provoquer un appel d'air, critique l'élu conservateur. L'ancien conseiller aux Etats Philippe Bauer (PLR/NE) a déposé un texte similaire. La Chambre des cantons en débattra mercredi 20 décembre.

Pas de problème, dit le gouvernement

Pour le Conseil fédéral, la nouvelle pratique n'est pas problématique. Elle ne prévoit pas de droit automatique au statut de réfugié. Elle repose toujours sur un examen des dossiers au cas par cas. L'Agence de l'Union européenne pour l'asile constate également que les femmes et les filles vivant sous le régime des talibans craignent à juste titre de subir des persécutions relevant du droit de l'asile, argumente aussi le gouvernement. La Suisse n'est donc pas isolée sur ce sujet.

Le changement de pratique n'a pas entraîné de hausse importante des arrivées, a rappelé récemment le Secrétariat d'Etat aux migrations. Ce sont surtout des femmes déjà en Suisse qui déposent une nouvelle demande d'asile.

Durcissement généralisé

Les deux Chambres discuteront par la même occasion de toute une série de motions réclamant un durcissement de la politique d'asile suisse. L'une demande notamment d'étudier la question de rapatrier les requérants érythréens déboutés dans un pays tiers.

Déposées par le PLR et l'UDC, ces interventions ont pour certaines déjà été avalisées dans une des deux Chambres. La gauche et le PVL combattront ces propositions, alors que la position du Centre sera scrutée de près.

(ats/sia)

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Suisse rejoint le programme spatial Artemis
Les Etats signataires affirment leur engagement à respecter les règles et prescriptions internationales, conformément aux traités spatiaux de l'ONU. Avec la Suisse, ces accords comptent désormais 37 Etats.

Les principes selon lesquels explorer et exploiter la Lune, Mars et d’autres corps célestes doivent être clairement définis. Guy Parmelin a signé lundi à Washington pour la Suisse les accords Artemis, soit une déclaration d’intention politique en ce sens.

L’article