DE | FR

Avoir la diarrhée n’excuse pas les excès de vitesse

Vous souffrez de problèmes d'estomac sur la route? Le tribunal fédéral est formel: il vous est interdit de rouler plus vite pour trouver des toilettes. Un Suisse l'a appris à ses dépens et son permis lui a été retiré.
16.09.2021, 15:0517.09.2021, 11:37

Trouver des toilettes peut parfois être vraiment urgent. Vraiment. Mais pas de quoi violer le code de la route. Un automobiliste suisse doit l’avoir bien compris maintenant, lui qui a perdu son permis pour une durée indéterminée, en plus de devoir se plier à des examens psychologiques. C’est le Tribunal fédéral qui le dit dans un arrêt publié jeudi.

L’histoire est assez cocasse. En avril 2019 en Allemagne, un automobiliste suisse a souffert subitement de diarrhée, le forçant à se lancer dans une recherche effroyable de toilettes pour se soulager. Selon ses dires, il s'est alors mis à rouler bien trop rapidement, qui plus est dans une zone de chantier. Il s’est alors fait flasher à plus de 123 km/h, soit 43 km/h au-dessus de la vitesse réglementaire.

Les autorités allemandes lui avaient infligé une amende de 160 euros (environ 170 francs) ainsi qu'une interdiction de conduire durant un mois. L’homme a fait recours outre-Rhin, en vain, et l’affaire l’a poursuivi jusqu’en Suisse.

Inconfortable, mais pas urgent

Ici, les excès de vitesse de 35 km/h et plus sont considérés comme des cas graves. C’est le canton de Berne qui se saisit du dossier et retire le permis du chauffard (qui est aussi récidiviste) pour une durée indéterminée. La sanction inclut également une période de deux ans durant laquelle l'homme doit se soumettre à un rapport psychologique. A nouveau, l’homme fait recours.

Ca pourrait aussi vous intéresser:

C’est là que le Tribunal fédéral rend sa décision et confirme la décision bernoise. Son avis? Certes, la situation vécue par le conducteur était «inconfortable». Mais elle ne justifie «en aucun cas» un dépassement de vitesse routière. Au contraire, dans de tels cas, l'attention sur la route devrait, selon lui, être d'autant plus importante. (mndl)

La voiture, c'est nul: passez au jetpack pour vos trajets du quotidien

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Affaire Crédit Suisse: les militants du climat devant les juges aujourd'hui

Neuf activistes de la protection du climat, dont sept Romands, comparaissent devant la justice zurichoise mercredi 12 mai. L'événement survient après leurs actions coup de poing devant la banque de Crédit Suisse. Qui sont-ils, que leur reproche-t-on et que risquent-ils? Réponses.

Le 8 juillet 2019 à Zurich, sept femmes et deux hommes étaient inculpés après avoir pris part à un rassemblement assis devant l'entrée de la banque Crédit Suisse, à Paradeplatz.

Les activistes exigeaient des grandes banques qu'elles cessent «immédiatement de financer l'extraction du charbon, du pétrole et du gaz».

Pour soutenir leurs revendications, les neufs militants avaient bloqué l'accès au bâtiment de Crédit Suisse, ce afin de protester contre les activités bancaires, selon eux …

Lire l’article
Link zum Artikel