DE | FR

Des parlementaires accusent la Suisse de soutenir Vladimir Poutine

Le président suisse Ignazio Cassis lors d'une conférence de presse conjointe pendant sa visite officielle au palais présidentiel de Chisinau, en Moldavie, le 22 mars 2022.
Le président suisse Ignazio Cassis lors d'une conférence de presse conjointe pendant sa visite officielle au palais présidentiel de Chisinau, en Moldavie, le 22 mars 2022.Image: Keystone
A la suite des accusations, des parlementaires de plusieurs partis demandent désormais au Conseil fédéral de passer ces accusations au peigne fin.
12.05.2022, 15:1412.05.2022, 17:52

Une allégation selon laquelle la Suisse soutient le président russe Vladimir Poutine a été portée à l'encontre du pays, la semaine dernière, lors d’une audition d'une commission américaine. Des parlementaires suisses de plusieurs partis demandent désormais au Conseil fédéral de passer ces accusations à la loupe, rapporte le Blick jeudi.

La Suisse, cette oasis pour oligarques russes

Aujourd'hui, la polémique enfle. La Suisse aurait «cofinancé et soutenu "le système de Poutine"», selon la conseillère nationale socialiste saint-galloise Claudia Friedl. Des critiques que devrait faire examiner le Conseil fédéral prochainement. Elle reproche également à la Suisse son manque de transparence dans de nombreux domaines.

En outre, les parlementaires demandent à savoir quel rôle a joué la Suisse dans le cadre du commerce des matières premières russes, son importance en tant que paradis fiscal, et combien de «visas dorés» ont été délivré au cours des vingt dernières années.

«La neutralité ne commence pas seulement lorsque des chars sont stationnés à la frontière»
Claudia Friedl

Soutenue notamment par Mattea Meyer, coprésidente du PS, Tiana Angelina Moser, cheffe de groupe des Vert'libéraux, et Gerhard Pfister, président du Centre, cette motion a des chances d’être adoptée. (sia)

En Russie, les enfants font de la propagande déguisés en petits tanks

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Encore une dose de vaccin Covid en 2022? Swissmedic répond à Moderna
A ce jour, aucune demande n'a encore été déposée auprès de Swissmedic de la part des fabricants de vaccins.

Ce mardi, Paul Burton, médecin-chef du fabricant de vaccins Moderna, annonçait dans le Blick: «La pandémie se poursuit et je ne pense pas que nous atteindrons un état endémique dans un avenir proche». Comment se protéger selon lui? En portant un masque, en analysant les données et en faisant une deuxième dose de booster.

L’article