DE | FR

La Suisse doit en faire plus pour bloquer les avantages russes, selon une ONG

L'ONG Public Eye a passé au crible 32 personnalités russes dont les avoirs cumulés atteindraient la somme de 293 milliards de francs. Elle demande que la Suisse applique des sanctions plus efficaces contre plusieurs de leurs avantages.
09.05.2022, 00:0109.05.2022, 11:19

Public Eye a adressé lundi son enquête sous forme de jeu de cartes aux parlementaires fédéraux, alors que s’ouvre à Berne la session spéciale du Conseil national et qu’un grand défilé militaire se tient à Moscou.

Le Parlement est invité «à jouer la bonne carte» face à l'agression russe en Ukraine et de s’engager pour une extension rapide des sanctions à l’importation et au commerce de pétrole et de gaz russes, écrit Public Eye.

Avantages de la place économique helvétique

Le dossier de l'ONG montre comment les «avantages» de la place économique helvétique sont systématiquement utilisés par les oligarques russes:

  • Une industrie offshore de pointe pour créer des sociétés-écrans
  • Un secteur du négoce de matières premières très lucratif et qui échappe à la régulation
  • Des lacunes dans la lutte contre le blanchiment d’argent
  • L’opacité financière qui permet aux avocats de mettre en place des structures pour dissimuler des fonds, en échappant à tout devoir de diligence.

La plupart de ces oligarques ont des participations dans des sociétés (avec siège social ou antenne commerciale) en Suisse, entretiennent des relations de longue date avec la place financière helvétique ou possèdent de luxueuses propriétés en Suisse, relève encore Public Eye. (ats/mndl)

La TV russe simule des attaques nucléaires

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Lex Netflix: il faut éviter que les Alémaniques «ne raflent la mise»
Pierre Monnard, réalisateur fribourgeois, se réjouit de la mise-en-œuvre de la Lex Netflix, mais il craint que la Suisse alémanique n'en profite plus que les autres régions.

Le réalisateur fribourgeois Pierre Monnard salue «la belle victoire pour la branche face aux arguments "idéologiques" des référendaires», a-t-il dit. Il espère que toutes les régions du pays en profiteront à l'avenir.

L’article