DE | FR
On peut désormais visiter la Place fédérale, gratos, depuis son natel. Watson.

Captures d'écran de l'application «Visite audio Palais fédéral» depuis un iPhone. Image: Application Place fédérale

On peut désormais visiter la Place fédérale, gratos, depuis son natel

Les dorures de la coupole ou la Place fédérale n'auront plus de secrets pour les touristes de passage à Berne. Ceux-ci peuvent désormais visiter le Palais fédéral et ses alentours grâce à l'appli «Visite audio Palais fédéral».



De nombreux touristes veulent en savoir plus sur le Palais fédéral mais, jusqu'à maintenant, peu d'informations étaient disponibles, a déclaré le président du Conseil national Andreas Aebi, qui présentait l'application devant la presse mardi.

Disponible en cinq langues, l'outil gratuit lancé par les services du Parlement s'adresse autant aux Suisses qu'aux touristes étrangers. Il fonctionne comme un audioguide et propose notamment douze sites à visiter autour du palais. Voici lesquels:

La visite du Palais du Parlement comprend:

Pour télécharger l'application c'est ici pour les iPhones, et ici pour les Androids.

La visite autour du Palais du Parlement comprend:

(ats)

Plus d'article sur la politique en Suisse romande

La presse suisse salue le vote jurassien de Moutier

Link zum Artikel

Pourquoi la Suisse romande ne vote qu’à gauche (ou presque)

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

Le Valais a-t-il un souci avec les femmes? Oui...et non

Link zum Artikel

Le flicage des plaques «étrangères», nouvelle spécialité vaudoise

Le canton de Vaud est réputé pour le contrôle sévère de ses habitants dans différents domaines. Il fait, désormais, un pas de plus en accélérant les vérifications des véhicules circulant ou se parquant illégalement sur son territoire avec des plaques d’autres cantons.

Vous ne vivez pas dans le canton de Vaud, mais y circulez pour une raison ou pour une autre? Et bien, vous risquez bien d’être contrôlé par la police. Le but: attraper les petits malins qui devraient immatriculer leur véhicule dans le canton, mais qui ne le font pas. Et récupérer de l’argent.

Les polices communale ou cantonale ont en effet intégré, depuis le 1er avril, une nouvelle procédure accélérée de contrôle des plaques de voitures qui circulent ou qui sont stationnées sur son …

Lire l’article
Link zum Artikel