larges éclaircies
DE | FR
Suisse
ukraine

Cette ville romande est la seule à perdre des habitants en Suisse

Touristen besuchen mit einem Touristenfuehrer die Mauer der Reformatoren im Parc des Bastions in Genf, Schweiz, aufgenommen am 20. Juli 2006. (KEYSTONE/Gaetan Bally)

Tourists visit with a tour guide  ...
Au cours des premières années et demie de la pandémie, de nombreuses grandes villes suisses, auparavant en plein essor, ont également rétréci, comme Lausanne et Genève.Image: KEYSTONE

Cette grande ville romande est la seule de Suisse à perdre des habitants

Pendant des années, les grandes villes suisses se sont développées, mais la pandémie a fait partir de nombreux habitants. La tendance repart désormais à la hausse presque partout.
30.01.2023, 06:1130.01.2023, 08:58
Samuel Thomi et Stefan Ehrbar / ch media
Plus de «Suisse»

Berne veut grandir, mais elle a un problème. Jusqu'à la pandémie, le nombre d'habitants de la ville fédérale avait légèrement augmenté. Mais ensuite, un nombre inattendu de Bernoises et de Bernois ont soudainement tourné le dos à leur ville.

La capitale n'est pas un cas isolé. En effet, au cours des années de pandémie, de nombreuses autres grandes villes suisses, auparavant en plein essor, ont également rétréci, comme Lausanne et Genève. Ou du moins, elles ont connu une croissance nettement moins forte que l'ensemble du pays.

Les grandes villes se développent à nouveau

Les chiffres de l'année dernière le montrent: avec l'atténuation de la pandémie, la croissance de la population dans les centres reprend également de la vitesse. Et pas seulement grâce aux réfugiés en provenance d'Ukraine.

A titre de comparaison, sur l'ensemble du pays, la population, y compris la partie non permanente – c'est-à-dire les réfugiés d'Ukraine avec le statut S - devrait avoir augmenté d'environ 1,6% pour atteindre plus de 8,9 millions. Parmi ces derniers, 64 000 sont arrivés en Suisse entre janvier et octobre 2022.

Mais si l'on regarde trois ans en arrière, on constate qu'à l'exception de Genève, toutes les grandes villes de Suisse comptent à nouveau plus d'habitants qu'avant l'apparition de la pandémie:

Croissance fin 2019 - fin 2022

Image

A l'exception de Winterthur, les grandes villes suisses ont toutefois connu une croissance moins forte que le reste du pays au cours des dernières années. Une analyse de la NZZ a récemment montré que la plus forte croissance démographique a eu lieu dans des communes situées dans les agglomérations des lacs Léman, de Zurich et de Zoug.

Là où la Suisse se développe encore

Les communes dites «périurbaines», qui jouxtent géographiquement les agglomérations, ont également connu une croissance nettement plus forte que les grandes villes au cours des dernières années. Elles ont un caractère rural, mais sont bien desservies – et surtout, les logements y sont encore disponibles à des prix plus abordables.

Dans les années à venir, les communes d'agglomération situées dans les régions autour des lacs du Léman, de Zurich et de Zoug ainsi que les «communes périurbaines» devraient également être plus dynamiques. Les raisons en sont multiples:

  • A Zurich, par exemple, le taux de logements vacants au 1er juin 2022 était encore de 0,07% et de 0,37% à Winterthour, contre 1,31% dans l'ensemble de la Suisse. La pression sur le marché immobilier dans les villes est donc toujours aussi forte, de très nombreuses personnes souhaitent s'installer.
  • Dans de nombreuses communes rurales et d'agglomération, il est toutefois possible de construire davantage de logements, car elles disposent de nombreuses réserves de terrains à bâtir.
  • Winterthur et Saint-Gall, les villes les moins densément peuplées parmi les huit plus grandes, ont également des réserves de terrains à bâtir relativement importantes. On y construit aussi beaucoup: à Winterthour, 660 nouveaux logements ont été construits au cours de la deuxième année de pandémie.
  • Parmi les grandes villes, Berne est comparativement peu peuplée. Mais la ville fédérale n'a que très peu construit ces derniers temps. En 2021, seuls 400 nouveaux logements ont été construits. Cela explique aussi la croissance démographique relativement faible.

Genève manque de place

Genève, quant à elle, est un cas particulier: la grande ville de loin la plus dense n'a que peu de surfaces libres - et a particulièrement souffert pendant la pandémie de Covid-19, car les collaborateurs des organisations internationales ont tourné le dos à la ville. Auparavant, la cité Calvin avait pourtant enregistré une croissance constante.

Zurich, où près de 2000 nouveaux logements ont été mis sur le marché au cours de la deuxième année de pandémie, a réussi à suivre plus ou moins le rythme de la croissance démographique.

Etat de la population des plus grandes villes suisse à la fin 2022 (en milliers)

Image

Mais revenons à Berne. Si la ville a légèrement augmenté l'année dernière et compte désormais 144 447 habitants, ce n'est pas grâce à Monsieur et Madame Suisse. Leur part a en effet diminué de 0,2%.

Saint-Gall se développe aussi grâce aux Ukrainiens

Au contraire, la part des étrangers à Berne est passée de 4,5 à 24,5%. La raison principale? Les réfugiés ukrainiens qui sont actuellement 1183 à être enregistrés (+663% par rapport à l'année précédente). Ils représentent désormais le cinquième groupe de population dans la ville fédérale. Saint-Gall a également justifié récemment sa croissance à 81 615 habitants par l'immigration accrue et l'accueil de personnes en provenance d'Ukraine.

Malgré ce renversement de tendance, Berne a toutefois manqué de peu ses propres prévisions démographiques l'année dernière. Il y a quatre ans, la ville s'était en effet fixé comme objectif d'atteindre au moins 144 893 habitants d'ici fin 2022.

Le costume de Miss Ukraine rend hommage à son pays
1 / 11
Le costume de Miss Ukraine rend hommage à son pays
Le costume, accompagné d'une épée, est orné d'une coiffe avec des épillets traditionnels ukrainiens.
source: instagram @missukraine_universe
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les employés d'une usine romande de Migros sont en grève
Le géant orange a récemment annoncé une restructuration de ses usines à viande et prévoit la suppression de 84 postes sur son site vaudois.

Les employés de Micarna à Ecublens (VD) ont entamé une grève pour protester contre la fermeture du site, annoncée pour le printemps 2025. Le syndicat Unia exige que la direction s'assoie à la table des négociations.

L’article