ciel couvert
DE | FR
Suisse
Valais

Yannick Buttet condamné à 45 jours-amende avec sursis

Le president du BBC Monthey Yannick Buttet, politicien valaisan, lors de la rencontre de Swiss Basketball League SB League, SBL, entre BBC Monthey et Union Neuchatel ce dimanche, 30 septembre 2018 a l ...
Image: KEYSTONE

Yannick Buttet condamné à 45 jours-amende avec sursis

L'homme politique valaisan a été condamné par le Ministère public pour des attouchements à caractère sexuel. Il ne conteste pas sa condamnation.
22.11.2021, 11:5722.11.2021, 18:11

Yannick Buttet avait été accusé d'attouchements à caractère sexuel et des propos grossiers à l’encontre de l’ancienne présidente du Conseil général de Monthey, Laude-Camille Chanton. Des faits qui remontent à fin juillet 2020. Le Ministère public l'a reconnu coupable ce lundi.

Le Valaisan de 44 ans écope d’une peine pécuniaire de 45 jours-amendes, avec sursis durant quatre ans, ainsi que d'une amende. Il ne conteste pas sa condamnation. Contacté par le Nouvelliste, il a confié ainsi «ne pas vouloir jouer les prolongations et ne pas contester cette ordonnance».

Pas la première fois

Les faits au coeur de cette affaire remontent à l'été 2020. Laude-Camille Chanton avait dénoncé début août les gestes déplacés et les propos sexistes tenus par Yannick Buttet sous l’effet de l’alcool. «A plusieurs reprises et malgré mes remontrances, il a passé ses mains sur mon dos, mon cou et mes cuisses». A la suite de cette affaire, le Valaisan avait renoncé à se présenter aux élections communales.

Ce n'est pas la première condamnation de Yannick Buttet. L’ancien conseiller national avait été condamné en 2018 à 30 jours-amende avec un sursis de deux ans par ordonnance pénale pour contrainte et appropriation illégitime après une plainte pénale de son ancienne maîtresse. Révélée en automne 2017, cette première affaire, complétée par des témoignages de femmes et d’élues fédérales, avait coûté à Yannick Buttet plusieurs mandats politiques. (ats/hkr)

Ce 14 juin, elles dénoncent le sexisme en politique

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les hôpitaux suisses ne sont pas aussi propres que vous le pensez
En 2021, près de 40% des établissements hospitaliers contrôlés par Swissmedic n'ont pas respecté les normes d'hygiène recommandées. Un hôpital vaudois épinglé déplore une faute de moyens.

Gare aux infections que l'on attrape non pas hors de chez soi, mais... au sein des services hospitaliers. Si l'on en croit un récent article de 24 heures, en 2021, sur 20 hôpitaux suisses contrôlés par Swissmedic, 39% n'ont pas satisfait les exigences en matière de désinfection des instruments chirurgicaux. Selon les derniers rapports de l'autorité d'inspection, 50% d'entre eux n'employaient pas non plus de personnel «suffisamment qualifié et formé». Lors de contrôles improvisés, un des inspecteurs de Swissmedic s'étant entretenu avec le quotidien vaudois déclare, par ailleurs, avoir fait face à des scènes «écœurantes».

L’article