DE | FR

Votations du 13 février: les résultats en un coup d’œil

Ce dimanche 13 février 2022, la population suisse se prononce sur quatre objets: la loi sur le droit de timbre, la loi sur les médias, ainsi que des initiatives populaires sur l'interdiction de l'expérimentation animale et de la publicité pour le tabac. Pour tout savoir des projections et des résultats des scrutins, c'est par ici.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
13.02.2022, 11:3114.02.2022, 12:24
Petar Marjanović
Petar Marjanović
Petar Marjanović
Suivez-moi
Leo Helfenberger
Leo Helfenberger
Suivez-moi

Les votations de ce dimanche portent sur des domaines très différents: les timbres, les médias, les animaux et l'industrie du tabac. Vous trouverez ici toutes les informations, les projections et les résultats constamment actualisés:

Droit de timbre

La suppression du droit d'émission sur le capital propre, qui est un domaine du droit de timbre, est l'un des projets les plus compliqués.
La suppression du droit d'émission sur le capital propre, qui est un domaine du droit de timbre, est l'un des projets les plus compliqués.image: shutterstock

Les résultats

Vous trouverez ici les résultats actualisés en permanence le dimanche 13 février à partir de 12 heures.

Modification de la loi refusée ❌

Abstimmungsresultat Stempelsteuer, Schweiz Karte

Quel est l'enjeu de la suppression du droit de timbre d'émission sur les fonds propres ?

Le Conseil fédéral et le Parlement veulent supprimer le droit d'émission sur le capital propre. Celui-ci fait partie du droit de timbre que la Confédération prélève sur différents domaines, comme par exemple le marché financier. Un comité de gauche a lancé un référendum contre cette mesure.

Ce que disent les sondages

Le dernier sondage donne l'avantage aux opposants à la loi, mais rien n'est gagné. Il pourrait encore y avoir une surprise.

  • 5ème vague de sondages du 2 février 2022 – Tamedia
    Oui: 35%| Non: 60% ☑️| Indécis: 5%
  • 4ème vague de sondages du 2 février 2022 – gfs
    Oui: 39%| Non: 53% ☑️| Indécis: 8%
  • 3ème vague de sondages du 21 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 32%| Non: 58% ☑️| Indécis: 10%
  • 2ème vague de sondages le 7 janvier 2022 – gfs
    Oui: 42%| Non: 49% ☑️| Indécis: 9%
  • 1ère vague de sondages le 7 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 30%| Non: 55% ☑️| Indécis: 15%

Loi sur les médias

La Confédération doit-elle soutenir davantage les médias suisses? C'est la question que pose le projet de loi sur les médias.
La Confédération doit-elle soutenir davantage les médias suisses? C'est la question que pose le projet de loi sur les médias.image: keystone

Les résultats

Vous trouverez ici les résultats actualisés en permanence le dimanche 13 février à partir de 12 heures.

Loi refusée ❌

Abstimmungsresultat Mediengesetz, Schweiz Karte

Que veut la nouvelle loi sur les médias?

La Confédération et le Parlement veulent soutenir davantage les médias suisses et ainsi lutter contre la disparition des journaux. Pour cela, environ 150 millions de francs supplémentaires devraient être alloués chaque année en vue de ce soutien. Des opposants ont lancé un référendum contre cette mesure.

Ce que disent les sondages

Les pronostics pour le dimanche de la votation donnent l'avantage aux opposants à la loi sur les médias. On le voit nettement dans le dernier sondage publié. Mais les deux vagues de sondages de l'institut de sondage Gfs dessinent une situation de départ nettement plus serrée.

  • 5ème vague de sondages le 2 février 2022 – Tamedia
    Oui: 42%| Non: 56% ☑️|Indécis: 2%
  • 4ème vague de sondages le 2 février 2022 – gfs
    Oui: 46%| Non: 49% ☑️|Indécis: 5%
  • 3ème vague de sondages le 21 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 39%| Non: 57% ☑️| Indécis: 4%
  • 2ème vague de sondages le 7 janvier 2022 – gfs
    Oui: 48%| Non: 48% | Indécis: 4%
  • 1ère vague de sondages le 7 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 42%| Non: 51% ☑️| Indécis: 7%

Interdiction de l'expérimentation animale

Les expériences sur les animaux sont-elles encore moralement défendables? Cette initiative populaire veut les interdire en Suisse.
Les expériences sur les animaux sont-elles encore moralement défendables? Cette initiative populaire veut les interdire en Suisse.image: AP

Les résultats

Vous trouverez ici les résultats actualisés en permanence le dimanche 13 février à partir de 12 heures.

Initiative refusée ❌

Abstimmungsresultat Mediengesetz, Schweiz Karte

Quel est le but de l'initiative pour l'interdiction de l'expérimentation animale ?

L'initiative vise à interdire complètement l'expérimentation animale en Suisse. Dans cette idée, les chercheurs ne devraient plus être autorisés à tester leurs médicaments sur les humains et les animaux, et les produits développés à l'aide de telles expériences ne doivent plus être importés.

Ce que disent les sondages

L'initiative sur l'expérimentation animale devrait être rejetée assez nettement. Dans les sondages, les partisans étaient certes encore presque à égalité au début, mais au cours de la campagne de votation, les opposants ont progressé.

  • 5ème vague de sondages le 2 février 2022 – Tamedia
    Oui: 19%| Non: 80% ☑️| Indécis: 1%
  • 4ème vague de sondages le 2 février 2022 – Gfs
    Oui: 26%| Non: 68% ☑️| Indécis: 6%
  • 3ème vague de sondages le 21 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 27%| Non: 71% ☑️| Indécis: 2%
  • 2ème vague de sondages le 7 janvier 2022 – Gfs
    Oui: 45% | Non: 48% ☑️| Indécis: 7%
  • 1ère vague de sondages le 7 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 34% | Non: 61% ☑️| Indécis: 5%

Interdiction de la publicité pour le tabac

«La publicité pour le tabac ne doit plus pouvoir atteindre les jeunes et les enfants.» Voilà ce que veut cette initiative.
«La publicité pour le tabac ne doit plus pouvoir atteindre les jeunes et les enfants.» Voilà ce que veut cette initiative.image: KEYSTONE

Les résultats

Vous trouverez ici les résultats actualisés en permanence le dimanche 13 février à partir de 12 heures.

Initiative acceptée ✅

Abstimmungsresultat Tabak-Werbeverbot, Schweiz Karte

Que vise l'initiative populaire pour l'interdiction de la publicité pour le tabac ?

Cette initiative vise à interdire la publicité pour le tabac partout où elle pourrait potentiellement atteindre les jeunes, voire les enfants. L'industrie n'aurait ainsi plus le droit de faire de la publicité pour ses produits sur des affiches ou au cinéma.

Ce que disent les sondages

D'après les derniers pronostics, cette initiative devrait être acceptée. Tout au long de la campagne de votation, les partisans ont nettement devancé les opposants à l'initiative populaire.

  • 5e vague de sondages le 2 février 2022 – Tamedia
    Oui: 60% ☑️| Non: 39% | Indécis: 1%
  • 4e vague de sondages le 2 février 2022 – Gfs
    Oui: 63% ☑️| Non: 35% | Indécis: 2%
  • 3ème vague de sondages le 21 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 62% ☑️| Non: 36% | Indécis: 2%
  • 2ème vague de sondages le 7 janvier 2022 – Gfs
    Oui: 73% ☑️| Non: 25% | Indécis: 2%
  • 1ère vague de sondages le 7 janvier 2022 – Tamedia
    Oui: 67% ☑️| Non: 31% | Indécis: 2%

Les votations de ce 13 février? Marie-Adèle a encore râlé

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Le diplomate russe Boris Bondarev est sous protection policière 24h/24
Le haut fonctionnaire a critiqué Poutine en démissionnant avec fracas lundi. Une prise de position qui l'oblige à être sous surveillance jour et nuit.

Boris Bondarev, un ex-diplomate russe de 41 ans, est sous la protection 24h/24 de policiers suisses, rapporte 24 heures. Les raisons? Il a quitté lundi, à Genève, le service de la mission de l’Organisation des Nations unies (ONU) de son pays en attaquant le président russe Vladimir Poutine et sa guerre en Ukraine à travers une lettre ouverte. Une protestation qui a eu un retentissement mondial.

L’article