DE | FR
«Nous sommes le peuple», des opposants autrichiens aux mesures Covid à Vienne.
«Nous sommes le peuple», des opposants autrichiens aux mesures Covid à Vienne.Image: sda

L'Autriche craint le Covid et la radicalisation des activistes anti-mesures

Dès ce lundi les Autrichiens, vaccinés ou non, seront tous reconfinés. Des échauffourées ont éclaté ce week-end et elles inquiètent les autorités.
21.11.2021, 16:2521.11.2021, 16:41

En Autriche, le ministre de l'Intérieur Karl Nehammer (ÖVP, conservateur) estime que les opposants aux mesures Covid risquent de se radicaliser davantage. C'est son impression suite aux débordements du week-end. Voici les éléments qui motivent sa conclusion.

Agression contre la police

Ce week-end, des contrôles policiers liés à la règle 2G – qui offre l'accès à certains lieux aux seules personnes guéries du Covid-19 ou vaccinées – ont mal tourné.

Un exemple concret de la propension à la violence est l'incendie criminel d'une voiture de police à Linz (ici, le véhicule le lendemain 👆). Les deux suspects auraient avoué qu'ils voulaient tuer les deux policiers qui les avaient contrôlés auparavant. Des menaces de mort auraient également été proférées à l'encontre du chancelier et du ministre de la Santé.

Manifestations violentes

Des incidents sont également survenus lors de la manifestation (ici 👇) ayant réuni environ 40 000 personnes samedi à Vienne, a déclaré Karl Nehammer dimanche.

Image: sda

A Vienne, lors de la manifestation de samedi, la plupart des gens ont certes montré leur mécontentement de façon pacifique, mais il s'est également avéré que «des néonazis bien connus et des représentants de la nouvelle scène d'extrême droite» ont tenté d'enflammer l'atmosphère.

Parmi les incidents notables, il y a eu la minimisation de l'holocauste: des manifestants s'étant identifiés comme non vaccinés portaient l'étoile jaune que les nazis avaient imposée aux juifs. En outre, le chancelier Alexander Schallenberg a été comparé au médecin du camp de concentration Josef Mengele. Pour rappel, ce dernier avait tué de nombreux juifs lors d'expériences médicales sous le régime nazi.

Des mesures qui ciblent les non-vaccinés, mais pas que

En Autriche, les mesures prises par le gouvernement dès lundi font peser une forte pression sur les personnes non-vaccinées, c'est ce qui a provoqué les manifestations du week-end:

  • Sur le lieu de travail, c'est la règle des 3G qui s'applique. Cela signifie que pour se rendre au travail, il faut être guéri, vacciné ou testé négatif.
  • Le pays reconfine toute sa population à partir de ce lundi, mais cette mesure doit prendre fin le 13 décembre pour les personnes vaccinées et guéries.
  • Le confinement se poursuivra après le 13 décembre pour une durée indéterminée pour les personnes non-vaccinées et non-guéries.

Le pays souffre d'une vague massive de Covid avec une incidence de sept jours dépassant largement les 1000 cas pour 100 000 habitants. (jah avec sda)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

L'actu chaude sur le Covid-19

Parmelin appelle à la 3ᵉ dose pour tout le monde, 5 questions que cela soulève

Link zum Artikel

Voici la seule bonne idée de la «Semaine de la vaccination»

Link zum Artikel

Exclure du certif' les personnes testées? L'idée ne convainc pas en Suisse

Link zum Artikel

Un club genevois offre une fellation à chaque nouveau vacciné

Link zum Artikel
Le Sahara est sous la neige! Ces images sont impressionnantes
Au nord-ouest de l'Algérie, une légère couche de neige recouvre actuellement les dunes du Sahara. C'est la quatrième fois que ce phénomène rare survient en 42 ans.

Quand les symboles du chaud et du froid ne font plus qu'un, cela donne ça. Mercredi 19 janvier, la BBC a signalé un événement météorologique des plus rares survenu au nord-ouest de l'Algérie. A Aïn Sefra, aux portes du désert du Sahara, une poussière de givre s'est déposée sur le sable. Habituellement, cette région est sèche et brûlante.

L’article