International
Corée du Nord

Russie: les obus de la Corée du Nord ont un gros problème

Il y a un problème avec les obus que Kim Jong-un a livré à la Russie

Des munitions nord-coréennes livrées à la Russie présentent apparemment des défauts. Un blogueur les a décortiquées.
13.12.2023, 05:44
Thomas Wanhoff / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

La Corée du Nord est un allié de la Russie. Vladimir Poutine et son homologue nord-coréen Kim Jong-un se sont récemment rencontrés en personne et ont parlé armement. Or, celui que la Corée du Nord fournit aux Russes semble poser un problème aux soldats sur le front.

Les munitions, en particulier, seraient parfois de piètre qualité. Un soldat d'artillerie russe a démontré sur le canal Telegram «Только вперед (Toujours vers l'avant)» que la charge de poudre des obus de 152mm était toujours différente. Il a ainsi pris cinq obus choisis au hasard et les a ouverts. Il s'est avéré que certains n'avaient pas de fil de plomb, censé éviter le dépôt de cuivre.

Anomalies de production

Par ailleurs, la poudre des charges propulsives appelées NDT-3 avait des couleurs différentes. Certaines douilles n'étaient pas complètement fermées, permettant à l'humidité de s'infiltrer. La quantité de poudre était également différente, d'après le canal Telegram. «Toujours vers l'avant» a été créé en juin, compte un peu plus de 800 abonnés, informe sur les détails de l'artillerie russe et affiche une position clairement pro-russe.

Les projectiles nord-coréens semblent poser d'autres problèmes. Sur la plateforme X (anciennement Twitter), le compte Tendar, qui suit la guerre en Ukraine, fournit d'autres informations. Il y aurait déjà eu des signalements d'anomalies de production d'obus, trop en dehors des paramètres autorisés, qui auraient entraîné l'explosion de canons d'artillerie russe.

👉Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine👈

Le site militaire ukrainien Militarnyi indique que des obus nord-coréens équipés de charges propulsives NDT-3 ont été découverts en octobre dans des stocks russes. Selon les services de renseignement sud-coréens, la Corée du Nord a livré environ un million d'obus pour l'artillerie. Il y aurait eu dix cargaisons, comme l'ont déclaré des députés sud-coréens au service économique américain Bloomberg.

Les ouvriers volent-ils des composants?

Les conséquences des obus de mauvaise qualité: ils s'usent plus vite, la précision est moindre et il faut plus de munitions, d'après le site web militaire Defense News. Il pourrait également y avoir une raison à l'absence de fils de plomb:

«Banale et connue dans de nombreux pays à économie planifiée: ce sont les ouvriers nord-coréens qui volent tout ce qu'ils peuvent à l'usine pour leur propre profit».
Defense News

Même sur son propre territoire, la Corée du Nord semble ne pas être très regardante sur la qualité de ses armes.

«En 2010, l'armée nord-coréenne a tiré environ 170 obus sur Yeonpyeong en Corée du Sud; plus de la moitié ont sombré dans les eaux entourant l'île»
The Guardian

Patrick Hinton, officier d'artillerie de l'armée britannique, a déclaré au journal lors de l'annonce des livraisons à la Russie que les problèmes étaient prévisibles. Mais selon lui, cela pourrait être compensé au vu du très grand nombre d'obus livrés. «La quantité crée la qualité», a-t-il déclaré.

Traduit et adapté de l'allemand par Tanja Maeder

40 trucs absurdes trouvés dans des brocantes
1 / 42
40 trucs absurdes trouvés dans des brocantes
partager sur Facebookpartager sur X
Pourquoi le Grand Canal de Venise s'est-il coloré en vert fluo ?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Israël veut renégocier
Le cabinet israélien a approuvé la reprise des négociations pour libérer les otages à Gaza, tandis que l'armée bombardait le nord et le sud du territoire.

Le cabinet de guerre israélien a donné son feu vert à la reprise des négociations en vue de la libération des otages retenus dans la bande de Gaza. Sur le terrain, l'armée a mené jeudi des bombardements dans le nord et le sud du territoire palestinien.

L’article