DE | FR

L'Italie va administrer la troisième dose. Et les autres pays?

De plus en plus de pays décident d'administrer une troisième dose.
De plus en plus de pays décident d'administrer une troisième dose.
Image: sda
En annonçant en juillet la première campagne de rappel vaccinal au monde, Israël avait ouvert la voie. Depuis, le club des pays administrant la troisième dose continue de s'élargir. Tour d'horizon.
02.09.2021, 20:21

En Italie

La troisième dose sera bientôt une réalité en Italie: les personnes présentant une faible réponse immunitaire pourront la recevoir à partir de fin septembre. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la santé Roberto Speranza.

La mesure sera probablement élargie à d'autres groupes de la population.

En France

Depuis mercredi 1er septembre, certains Français peuvent recevoir une dose de rappel. Cette mesure concerne toutes les personnes âgées d’au moins 65 ans et celles souffrant de comorbidités dont la dernière injection date d’au moins 6 mois. Elle pourrait être bientôt élargie à d'autres groupes de la population.

Tous les vaccins sont concernés. Les personnes immunisées avec le sérum de Johnson & Johnson, censé être uni-dose, peuvent recevoir leur piqûre de rappel 4 semaines seulement après la première.

Au Royaume-Uni

Les Britanniques pourront prétendre à une nouvelle injection, dès le 6 septembre.

Selon le quotidien The Telegraph, le gouvernement prévoit de proposer un coup de boost immunitaire à 32 millions de personnes.

En Allemagne

L'Allemagne propose depuis le premier septembre l'administration d'une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées et vulnérables.

Cette opération est gérée par les Länder. Certains d'entre eux, comme la Bavière, ont déjà commencé à la mi-août, rapporte 24 heures. Les personnes vaccinées avec les sérums d'Astrazeneca ou Johnson & Johnson peuvent recevoir une dose de vaccin à ARN messager, comme Pfizer ou Moderna.

En Hongrie

La Hongrie a été le premier pays européen à injecter la troisième dose. Cela est possible depuis le 1er août. La piqûre de rappel est à disposition de ceux qui en font la demande, quatre mois après la deuxième injection, écrit la Tribune.

Contrairement aux autres pays de l'UE, Budapest a fait recours aux vaccins russes et chinois, avant d'administrer les sérums de Pfizer, Moderna et Astrazeneca.

Aux Etats-Unis

A partir du 20 septembre, tous les Américains qui se sont vu administrer les sérums de Pfizer et de Moderna pourront recevoir une troisième injection, huit mois après la deuxième.

Les premières personnes à pouvoir bénéficier de cette dose de rappel seront les pensionnaires de maisons de retraite, d’autres personnes âgées et de nombreux professionnels de santé.

Le président Joe Biden a par ailleurs annoncé que lui et son épouse Jill vont montrer l'exemple en se faisant administrer la troisième injection, une fois la campagne de rappel lancée.

En Israël

Israël fait figure de pionnier dans la mise en place d'une campagne de rappel vaccinal: plusieurs groupes de la population peuvent se faire immuniser une troisième fois.

L'Etat hébreu avait lancé fin juillet une campagne pour permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus de se faire injecter une troisième dose de vaccin. Il a depuis progressivement abaissé l'âge minimal d'accès. Depuis le 29 août, elle est ouverte à tous.

En Suisse

Dans un article paru à la mi-juillet, dans 24 heures, l’Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP) a indiqué que la question de la troisième dose n’a pas encore été étudiée.

«La demande officielle d’autorisation auprès de Swissmedic est encore hypothétique. Ce qui prévaut en l’état, ce sont les recommandations actuelles»
Grégoire Gogniat, porte-parole à l’OFSP
24heures.ch

Qu'en pense l'OMS?

L'Organisation mondiale de la santé a appelé à un moratoire sur les doses de rappel des vaccins anti-Covid. La raison? Pouvoir mettre ces injections à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population. (jch/asi/ats)

En attendant une potentielle troisième dose, voici un épisode Talk: Loan, 20 ans, sportif avec un covid long

Plus d'articles sur le vaccin

La Suisse devra-t-elle imposer la vaccination sans le dire?

Link zum Artikel

Pourquoi l'initiative «contre la vaccination obligatoire» va aboutir

Link zum Artikel

Le statut vaccinal, c'est le nouveau critère des rencontres en ligne

Link zum Artikel

Cher OFSP, soyez plus cohérent et ne jouez plus avec nos nerfs

Link zum Artikel

A quel point les vaccins protègent-ils contre le variant Delta?

Qui de Pfizer, Moderna ou Astrazeneca est le plus efficace contre le fameux variant Delta? Dans ce combat épidémiologique, les enjeux sont énormes. Voici l'état actuel de la recherche.

En octobre 2020, un variant est détecté pour la première fois en Inde. Baptisé variant indien, puis variant Delta, il se propage rapidement dans le monde. En Suisse, il représente déjà une part majoritaire des cas positifs. Et ce, alors même que la part des nouvelles infections était estimée à moins de 5% il y a seulement six semaines.

Le variant Delta se traduit par une modification au niveau de la protéine Spike, qui sert de «clé» au virus pour pénétrer dans les cellules qu'il infecte. …

Lire l’article
Link zum Artikel