DE | FR

La guerre de Twitter contre la désinformation sur les vaccins

FILE- This April 26, 2017, file photo shows the Twitter icon on a mobile phone, in Philadelphia.  Twitter is branching out from advertising to find more ways to make money

Twitter compte 145 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Image: sda

Le réseau social prévoit notamment de bannir les utilisateurs au bout de cinq rappels à l'ordre.



Twitter a annoncé vouloir lancer un système d'avertissements qui devrait aider à réduire «la propagation d'informations potentiellement dangereuses ou trompeuses» .

En décembre, le réseau social avait déjà décidé de demander aux utilisateurs de supprimer certaines fausses affirmations, notamment celles suggérant que les vaccins sont utilisés pour porter atteinte aux populations ou les contrôler.

Ce genre de tweet ne sera bientôt plus visible sur le réseau social.

11,5 millions de comptes notifiés

Il visait aussi les mensonges sur de prétendus effets indésirables ou des remises en cause de l'existence même du Covid-19 et de la nécessité de se faire vacciner.

Depuis, les modérateurs de la société californienne ont retiré plus de 8400 tweets et notifié quelque 11,5 millions de comptes dans le monde.

Désormais, à partir du deuxième avertissement, les utilisateurs verront leur compte bloqué pendant 12 heures. Au quatrième avertissement, le blocage durera sept jours. Au cinquième, il deviendra permanent.

Un système de modération humain et automatisé

Ce système s'inspire de celui contre la désinformation liée aux élections et processus civiques, qui a notamment conduit Twitter à bannir l'ancien président américain Donald Trump pour des infractions répétées.

Des modérateurs seront chargés de déterminer quels contenus enfreignent les règlements, mais la plateforme espère mettre au point un système à la fois humain et automatisé pour détecter les messages problématiques. (ats)

Plus d'article sur le thème «Société»

Contraception en Suisse, cette pilule qui enquiquine

Link zum Artikel

Peut-on être jeune, de droite et défendre la polygamie?

Link zum Artikel

Le Covid-19 a créé 48 000 nouveaux chômeurs et ce n'est pas fini

Link zum Artikel

L'arrestation d'un rappeur en Espagne provoque de vives tensions

Link zum Artikel

Des vaccins seront testés sur les enfants

Dans le cadre d'un essai clinique, le vaccin AstraZeneca sera testé sur 300 volontaires de 6 à 17 ans. A la tête de l'étude, l'Université d'Oxford veut évaluer la réaction immunitaire des enfants pour savoir si le sérum peut aussi leur convenir.

Voilà un test pour lequel ils n'auront pas besoin de réviser. Dès le mois de février, l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni, va expérimenter le vaccin AstraZeneca sur 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans. Une première mondiale, même si des recherches sur les plus de 12 ans sont déjà menées par Pfizer aux Etats-Unis.

Pour l'instant, la vaccination n'est pas recommandée chez les enfants, sauf pour ceux présentant un risque très grave face au virus. Les chercheurs veulent toutefois évaluer la …

Lire l’article
Link zum Artikel