DE | FR

Oups! Booking.com a «oublié» de verser 160 millions de francs au fisc

Image: KEYSTONE
Entre 2013 et 2019, Booking.com, aurait omis de verser 163 millions de francs de TVA au fisc sur les plus de 760 millions gagnés.
10.06.2021, 13:4914.06.2021, 18:21

Booking.com est soupçonné d'avoir soustrait au fisc italien plus de 150 millions d'euros de TVA. Le géant néerlandais de la réservation d'hébergements a «omis d'appliquer la taxe sur l'intermédiation des locations de maisons de particuliers et de chambres d'hôtes».

L'enquête, qui a porté sur les années 2013 à 2019, a permis de «révéler une évasion fiscale de grande ampleur», a indiqué jeudi la police financière de Gênes. Sur cette période, la plate-forme de réservations a gagné 700 millions d'euros (763 millions de francs) de commissions en Italie, sur lesquelles elle aurait dû déclarer et verser plus de 153 millions d'euros de TVA.

Ce n'est pas la première fois

Le site a confirmé avoir reçu le rapport d'audit de la police financière et s'est engagé à «coopérer pleinement avec les autorités fiscales italiennes».

«Conformément à la législation européenne applicable, nous estimons que tous nos partenaires dans l'Union européenne, y compris en Italie, sont responsables de l'évaluation de la TVA locale et de son versement à leurs gouvernements respectifs»
Porte-parole de Booking.com

Créé aux Pays-Bas en 1996, Booking.com, avait déjà été la cible d'un audit portant sur ses activités en France sur une période comprise entre 2003 et 2012. Le groupe s'est vu notifier fin 2015 un redressement fiscal de 356 millions d'euros.

Remboursement de 60 millions

Booking.com avait fait valoir à l'époque que les impôts réclamés par le fisc français avaient été acquittés aux Pays-Bas, où se trouve son siège et qui a instauré une taxe sur les sociétés bien moins lourde que dans l'Hexagone.

Début juin, la plate-forme avait annoncé qu'elle rembourserait au gouvernement néerlandais 60 millions d'euros d'aides reçues pendant la pandémie, suite au tollé provoqué par le versement de bonus de 28 millions d'euros à des dirigeants du groupe. (ats/hkr)

1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Désolée, on est complet»: Des plages privées accusées de racisme
L'association SOS Racisme a organisé une expérience qui montre que les personnes noires ou maghrébines se voient refuser l'accès à certaines plages privées de la Côte d'Azur. La vidéo fait réagir jusqu'au gouvernement français.

«Je sais que ça apparaît vide, mais on est complet.»

L’article