DE | FR
Bild

Jake Angeli dans les couloirs du Capitole, le 6 janvier. Image: Keystone

Le «Chaman de Qanon» fait son mea-culpa

Déçu par Donald Trump et actuellement derrière les barreaux, le «Chaman de Qanon» a dit regretter son rôle dans l'assaut du Capitole.



Vous vous souvenez de Jake Angeli? On vous rafraichit la mémoire: également connu sous le nom de «Chaman de Qanon», ce supporteur de Trump avait guidé l'assaut du Capitole de Washington. Son couvre-chef en fourrure et ses cornes de bison en avaient fait l'un des visages de cette insurrection. Il est actuellement derrière les barreaux.

Interviewé vendredi depuis la prison, il a parlé de son rôle pendant l'émeute et a dit quelque chose d'assez surprenant:

«Je regrette d'être entré dans ce bâtiment avec toutes les fibres de mon corps»

Jake Angeli, le «Chaman de Qanon»

Le Chaman a également pris ses distances avec son ancien idole Donald Trump. Sa déception proviendrait en partie du fait que l'ex-président a refusé de le gracier.

Pas sûr que son mea-culpa lui sera très utile: arrêté par le FBI trois jours après les événements, il est poursuivi pour trouble à l'ordre public, obstruction et conduite inappropriée dans un bâtiment officiel. (asi)

L'assaut du Capitole en images

1 / 6
L'assaut du Capitole en images
source: epa / michael reynolds
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Trump is back, enfin presque

Privé de réseaux sociaux depuis le mois de janvier, l'ancien président américain devrait lancer sa propre plateforme internet, d'ici trois mois.

C'est un conseiller de l'ancien locataire de la Maison Blanche, qui a fait l'annonce fracassante sur la chaîne américaine Fox News:

«Il va apporter des dizaines de millions d'abonnés à cette nouvelle plateforme», a-t-il encore ajouté. Le compte Twitter du milliardaire américain comptait 88 millions d'abonnés, avant que le réseau social à l'oiseau bleu ne décide de supprimer son profil, suite à l'assaut du Capitole, en janvier dernier.

L'ex-président a aussi été banni de manière temporaire ou …

Lire l’article
Link zum Artikel